ISOLATION : TESTS DE PERMEABILITE EFFECTUES SUR 4 DEMEURES DU NORD…

image_thermo.png

Dans le but d’améliorer encore nos principes de mise en œuvre pour une meilleure
isolation thermique et acoustique, j’ai décidé lors d’une réunion organisée avec le Service Technique et notre bureau de contrôle ETC qui réalise une étude thermique pour chacun de nos logements,
de faire réaliser sur 4 DEMEURES DU NORD une étude de perméabilité. (Ces tests seront effectués sur 2 maisons contemporaines à toitures classiques et 2 villas géométriques (cubiques)).

Pourquoi calcule- t’on la perméabilité à l’air ?

Parce que la mauvaise étanchéité à l’air des bâtiments impacte les postes suivants :
• Enjeu sur la facture énergétique
• Enjeu sur le confort Thermique
• Enjeu sur le confort acoustique
• Enjeu sur la bonne conservation du logement
• Enjeu sur la qualité de l’air intérieur.

En étalonnant de manière scientifique la performance énergétique de nos maisons, nous pourrons sans difficulté porter nos améliorations sur des point précis du bâtiment dont les tests auront
détecté certaines faiblesses en terme de perméabilité.  Il ne s’agit plus pour améliorer les performances énergétiques de nos maisons d’agir de manière hasardeuse sur tels ou tels principes
d’isolation.

Comment se déroule un test de perméabilité ?

Ces tests sont assez coûteux car ils nécessitent du matériel très scientifique et des intervenants compétents pour les réaliser parfaitement et en interpréter les résultats.
Cette technique de mesure consiste à mettre les locaux en dépression ou en surpression à l’aide d’une porte soufflante (« BlowerDoor ») afin de détecter les endroits où l’air, aspiré par la
dépression, s’infiltre au travers de la façade. Le bâtiment est mis progressivement en dépression ou surpression suivant plusieurs paliers de pression calculés en pression Pascal.
La visualisation des infiltrations se fait par thermographie infrarouge avec visualisation des endroits qui ont été refroidis par le passage de l’air provenant de l’extérieur, ou par une fumée
artificielle qui s’infiltre aux endroits perméables. Enfin les intervenants mesureront précisément les vitesses d’air au niveau des infiltrations avec un anémomètre. Ces techniques de
visualisation offrent la possibilité de mettre en avant avec certitude les endroits défaillants.

blowedoor.jpg


Quels sont les endroits qui seront les plus surveillés lors de ces tests ?

L’ensemble de la maison sera bien entendu testée, mais on insistera sur des zones assez sensibles tels que :
• Les liaisons façades et planchers
• Les menuiseries extérieures (seuils, liaisons murs/ouvertures…)
• Equipements électriques
• Trappes et éléments traversant les parois (accès aux combles, aux gaines techniques, portes séparant les zones chauffées et non chauffées…)

image_thermo-2.png

  

J’ai la conviction que Demeures du Nord doit continuer à se montrer toujours plus performant dans l’amélioration de ses principes d’isolation et ainsi continuer à être à la pointe en terme de
performance énergétique. Il y a déjà plusieurs années j’avais demandé au Service Technique d’améliorer sans cesse cet aspect essentiel. De nombreux progrès ont déjà été réalisés, et aujourd’hui
nous allons donc accélérer ce processus particulièrement passionnant  dans l’optique d’obtenir des logements où, comme je le dis souvent, le mode de chauffage ne deviendra plus qu’un appoint
par rapport à une température minimum déjà obtenue par des principes performants d’isolation.

Cela va dans le sens de notre volonté de construire des maisons « Bioclimatiques. »  Voir la rubrique « LES BIOCLIMATIQUES » dans notre site DEMEURES DU NORD.

POUR ETRE ALERTES DIRECTEMENT DE CHACUN DES FUTURS ARTICLES EDITES SUR CE BLOG,
INSCRIVEZ VOTRE ADRESSE MAIL DANS LA RUBRIQUE NEWS LETTER SITUEE DANS LA COLONNE DE DROITE, SOUS LE CALENDRIER.

Share Button