MERCI POUR LA VISITE ! PAR VISITE DÉCO …

« Articuler toutes les pièces autour d’un patio, pour un esprit zen et apaisant… »

 

Dans le site VISITEDECO.COM,  nous venons de découvrir avec surprise cet interview organisé par Laetitia Roitberg.  Rédactrice en chef du magazine Visite Déco, Laetitia Roitberg a troqué la plume pour le micro ! Toujours à l’affût des tendances, elle parcourt la région en quête de talents émergents, pépites culturelles et coups de cœur qu’elle partage désormais en vidéos sur Youtube !

Cette fois, elle a souhaité présenter cette magnifique Demeures Du Nord sous la forme d’une interview, maison pour laquelle nous avions déjà fait réaliser un beau reportage en janvier…

Une suite logique pour une pépite dont nous sommes fiers d’en avoir été les concepteurs et les constructeurs!

Remerciements particuliers à « la maîtresse de maison » qui a gentiment ouvert ses portes pour parler de son nouveau cadres de vie, et félicitations à tous ceux qui ont participé à la création de cette villa!

DEMEURESDUNORD.COM

 

NOS JOURNÉES – RENCONTRES DES 16 au 18 mars …

Vous avez décidé de boycotter le Salon de l’immobilier à Lille ?

DDN : le mot est un peu fort ! Nous avons plutôt décidé de ne pas donner de suite à leur invitation à y participer cette année. Nous n’avons pas la prétention de penser que l’absence de Demeures Du Nord va lui faire du tort ! Ce n’est d’ailleurs absolument pas notre objectif !

 

Vous êtes déçus des précédentes éditions ?

DDN : A chaque fois que nous avons fait la synthèse de nos précédentes participations, les avis sont toujours restés les mêmes :
• Beaucoup de monde dans les allées du salon, mais beaucoup de curieux pour peu de véritables prospects.
• Notre stand était à chaque fois fortement visité, mais par une majorité de gens curieux de voir ce que nous proposions compte tenu de notre importante notoriété. Et cette majorité n’avait que très rarement le projet véritable de faire construire.
• Les quelques rendez-vous que nous y avons pris et qui se sont concrétisés plus tard, nous ont confirmé que si nous n’avions pas été présents à ces éditions du salon, ils nous auraient tout de même contactés en direct.
Il est évident qu’un tel salon est avant tout destiné aux promoteurs pour y commercialiser des programmes d’appartements, de bureaux, ou de programmes « terrain+maison » en lotissement pour des modèles types, ou encore des organismes bancaires pour présenter les tendance des prêts immobiliers. La maison individuelle en secteur diffus est un tout autre métier. Chez nous plus encore, on parle avant tout du métier d’architecture…

 

C’est pourquoi vous décidez d’organiser à votre propre agence ces JOURNÉES-RENCONTRES …

DDN : Oui, car au fond, pourquoi ne pas recevoir nos nouveaux prospects dans notre agence plutôt que de se décentraliser ? Nous avons la chance de posséder une agence commerciale dans l’hyper centre de Lille bien plus confortable et conviviale que dans l’espace réduit d’un stand de salon. Notre agence se situe au 76 rue Nationale presque en face du Printemps…
Nous espérons y accueillir des visiteurs qui ont un véritable projet de construction, à court ou moyen terme. Ce week-end sera l’occasion de prendre un premier contact, et de faire connaissance…

 

Un thème particulier pour ces premières JOURNÉES-RENCONTRES ?

DDN : Oui, nous en profitons pour présenter notre toute nouvelle gamme « Collection par Demeures du Nord » qui vient tout juste d’être entièrement remaniée. Un concept novateur, tout en conservant son esprit de raffinement et d’originalité. Ces maisons à prix très doux complètent ainsi notre activité, par la création de notre nouvelle « entrée de gamme de standing » !
12 maisons de standing réussissant à proposer pour chacune d’entre-elles, des volumes spacieux malgré des surfaces raisonnables de l’ordre de 100 à 140 m² habitables + garage. Un défi qui étonne autant par l’élégance de sa ligne que par son rapport qualité-prix pour ces 12 maisons PREMIUM proposées entre 176 000 et 235 000 euros.*

Il est préférable de prendre rendez-vous pour ce weekend ?

DDN : Si cela n’est pas indispensable, c’est plutôt conseillé, car à l’heure où nous écrivons, nous ne savons absolument pas quelle pourra être la fréquentation que nous aurons lors de ces 3 journées…. Oui, un rendez-vous peut-être plus prudent !
Prendre rendez-vous peut aussi être intéressant, puisque nous avons prévu la présence d’un conseiller bancaire à la disposition de ceux qui souhaitent établir un plan de financement pour leur futur projet. Ce courtier de la société ACE CRÉDIT représente les différents organismes bancaires et saura vous présenter les plus performants du moment !

 

Ouverture exceptionnelle à notre agence

Les vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 mars

de 10h à 19h sans interruption

Demeures Du Nord

76 rue nationale Lille – 03.20.54.01.62

Le retour de ces maisons de charme et de caractère…

LE RETOUR VERS L’AUTHENTICITÉ ?

C’était inéluctable ! Alors même que les dix dernières années ont laissé la part belle aux maisons d’architecture cubique, (chez Demeures du Nord elles représentaient
encore l’année dernière près de 50% de notre production), on perçoit depuis quelques mois un renversement qui se voulait inévitable. Et sans doute indispensable !
Peut-être est-ce – enfin ! – une prise de conscience que ce type d’architecture a été en partie galvaudé par une surproduction menée par l’ensemble de la profession,
fermant les yeux pour certains, ou même ignorant certaines règles très strictes propres à l’architecture cubique: générosité dans l’amplitude et la volumétrie, rythme dans les ouvertures, proportions entre étage et rez de chaussée, respect enfin de l’environnement.

Peut-être que ce renversement est aussi la prise de conscience que le passé doit servir à éclairer l’action présente, se traduisant ainsi par la bonne évolution de notre architecture régionale. La brique, les formes de toits nous rassurent car elles pérennisent notre trésorculturel. Nous avons tous un regard respectueux envers ces matériaux faits de tuiles et de briques de terre cuite.
Leur toucher et leurs teintes chaudes nous séduisent
aussi !

 

INTÉGRATION DANS LE PAYSAGE

« La maison appartient surtout au territoire avant d’appartenir à l’homme. » Cette citation de l’architecte Mario Botta raisonne parfaitement ici. Pour qu’un projet soit réussi, le rapport de la maison avec son environnement est primordial. Il faut savoir se poser cette question essentielle : la maison que je dessine va-t-elle savoir sefondre dans le paysage sans l’enlaidir ?
Dans une opération architecturale, les contraintes du site se présentent comme des données prises en compte dans la synthèse de la forme. Ce n’est pas une possibilité, c’est autant une nécessité qu’un devoir ! Tant pis si cela augmente pour nous la difficulté de réflexion et de création.

Nos maisons contemporaines alternent les formes géométriques avec les lignes traditionnelles de nos campagnes… Heureux mariage, autant en terme d’architecture que de matières et de couleurs !
Par contre, les villas géométriques d’architecture cubique, souvent en enduit blanc, ne doivent constituer qu’une minorité dans le paysage… Leur intégration, nous le répétons souvent, doit respecter le site et ne doivent exister que ponctuellement dans un seul paysage sur-urbain !

 

DES MAISONS DE TRADITION EMPREINTES DE
MODERNITE

Il ne s’agit pas de vouloir reproduire l’architecture du passé. Notre devoir c’est d’être de notre temps, et mêmen avance sur celui-ci ! C’est justement cette volonté de pensée qui doit tout juste nous permettre de réfléchir à une évolution de nos maisons qui saura les inscrire avec sérénité dans le temps.

Il ne s’agit donc pas de la liberté du « tout et n’importe quoi », de la répétition et de la copie, des « faux-semblants» aussi !

En regardant des DEMEURES DU NORD, on doit y découvrir des constantes, particulièrement pour les maisons contemporaines. La ligne s’y dévoilant comme une signature: un style qui se perçoit, des proportions que l’on reconnait, une forte identité.

C’est pour cela que souvent, on entend parler du style Demeures du Nord.

Comme un gage d’élégance.

www.demeuresdunord.com

Loading Video...
Hide Video

REPORTAGE-VIDÉO SUR UNE MAGNIFIQUE DEMEURES DU NORD …

Il suffit de regarder et d’écouter…

Ces 2 minutes 30  de reportage suffisent à elles seules à apprécier la qualité de cette villa, autant en extérieur qu’en intérieur.

Livrée tout récemment,  nous en  sommes très fiers !  Ce résultat nous donne encore plus envie de continuer dans notre direction, etconserver ainsi nos principes fondamentaux de créativité et de modernité, mais surtout d’élégance !

 

 

Réalisation Groupe Visite Immo.

MES VŒUX POUR 2018 …

A l’aube de cette année 2018, j’ai le plaisir de vous adresser mes vœux les plus sincères, pour vous et vos proches !

Avec toute mon équipe, je les adresse spécialement à tous ceux qui ont construit avec nous durant déjà ces 27 ans,  et avec qui nous avons pu partager avec chacun, une belle expérience. Je souhaite que votre Demeures Du Nord reste pour vous un magnifique cadre de vie source de plénitude, de convivialité et surtout un lieu propice à vous retrouver avec bonheur en famille !

Je les adresse aussi à tous ceux que nous allons rencontrer durant cette année. A vous avec qui nous allons apprendre à nous connaître, avec qui nous allons imaginer de manière unique votre nouveau lieu de vie, le dessiner et le construire enfin !

Je les adresse bien sûr à nos partenaires, entreprises, artisans, fournisseurs. Je vous souhaite que cette année vous offre de belles perspectives et que le temps soit cette année un peu moins ingrat qu’il ne l’est souvent dans notre région…Je vous souhaite de conserver cette santé qu’il vous faut, votre courage et votre passion !

A mes collaborateurs enfin, j’adresse tous mes vœux pour cette nouvelle année ! A votre famille aussi. Je vous souhaite de conserver votre enthousiasme, votre envie de créer, de vous dépasser, pour continuer à ce que fièrement, Demeures Du Nord puisse rester cette référence incontournable, et conserver notre image de qualité que beaucoup nous envient!

Belle année !

 

Christian Paindavoine

BONNE RETRAITE MONSIEUR BRUGE !..

Une première chez Demeures Du Nord, puisque l’un de nos conducteurs de chantiers, Monsieur Christian Bruge, va nous quitter au 31 décembre pour prendre sa retraite, après 27 années de bons et loyaux services !
Nous en profitons pour l’en féliciter et le remercier pour le sérieux et l’honnêteté dont il a fait preuve durant ce long chemin traversé avec nous. Par ses qualités, il a su défendre « nos couleurs » et imposer avec nous nos principes d’excellence.
Nous lui souhaitons une longue et belle nouvelle vie !

 

 Alors, bien méritée cette retraite ?

Oh oui ! Je travaille depuis l’âge de 16 ans, cela fait donc plus de 45 ans ! Je ne me plains pas, bien au contraire, puisque j’ai eu la chance de ne jamais connaître le chômage. J’ai quasiment toujours travaillé dehors compte tenu de mon métier de conducteur de chantier, avec l’immense responsabilité de respecter la qualité de notre prestation qui a fait notre réputation, ainsi que les délais.

 

A quel âge êtes-vous rentré chez Demeures Du Nord ?

Je suis rentré en 1991 chez Demeures Du Nord. J’ai d’ailleurs fait partie du lancement de Demeures Du Nord qui a été créée cette année-là. Mon Dieu, ces 27 années sont passées vite ! Au tout départ, nous étions tout juste 5 personnes à y collaborer. Très vite, succès aidant, nous avons dû étoffer notre équipe.

 

 A cette époque, DDN construisait des maisons plus simples…?

Oui, au début, nous construisions des maisons assez traditionnelles et nous insistions sur les détails de maçonnerie ( modillons, linteaux cintrés etc…), mais très vite, notre bureau d’études commença à y intégrer des touches modernes sous l’impulsion de ma Direction, qui voulait se distinguer en créant un produit plus dans l’ère du temps.

 

Très vite ont du se poser des problèmes techniques face à ces nouvelles données, comment les avez-vous appréhendés ?

Oui, mais heureusement, tout s’est passé progressivement. L’un après l’autre, au fur et à mesure de l’augmentation des volumes de nos maisons et de leur complexité, nous avons posé les problèmes calmement avec notre bureau d’études, notre ingénieur-béton, afin de ne pas « travailler à vue ». Sans ce travail de longue haleine et de concertation, nous n’aurions pas pu les faire évoluer ainsi.
Cela m’a passionné, particulièrement dans le travail des ouvrages bétons et dans l’aluminium pour lequel nous avons été les premiers à les imposer dans les maisons individuelles, tout comme un peu plus tard pour nos villas géométriques. Finalement, je crois que j’ai toujours préféré la complexité à la simplicité.

 En tant que conducteur de travaux, comment expliquez-vous le succès de Demeures Du Nord et la qualité de sa mise en œuvre ?

Demeures Du Nord a toujours réussi à devancer ses concurrents en faisant évoluer son architecture. Nous n’avons jamais hésité à mettre en place de nouvelles techniques, d’aller de l’avant. En ce qui concerne, la qualité de mise en œuvre, nous avons su nous entourer des meilleurs artisans et des meilleurs matériaux. Rien de plus simple au fond. Nous ne regardons pas au prix.

 

Fin 2017, quel est votre sentiment sur l’évolution de la maison individuelle chez Demeures du Nord,… et chez les autres ?

Mon sentiment est que la concurrence est de plus en plus compliquée, et que pour certains c’est « du n’importe quoi » ! Une brique, un parpaing, une tuile, ou un sac de plâtre coûtent le même prix pour tout le monde. Et malgré tout, certains bradent leurs maisons. Nous, dans la profession, on sait tous ces sociétés se rattraperont en faisant travailler des entreprises moins coûteuses, de moins bonne qualité. J’ai tellement vu de maisons pour en constater certains dégâts !
Je suis fier d’avoir participé au succès de DDN qui a toujours privilégié le contentement de nos clients et a su se remettre régulièrement en question pour se projeter vers l’avenir.

 

Parlons de vous à présent. Quel est votre meilleur souvenir de votre carrière ?

Mon meilleur souvenir c’est sans hésitation, celui de mes premiers pas au sein de Demeures Du Nord.

 

Votre plus mauvais souvenir ?

Un sérieux problème de santé en 2001 qui m’a éloigné de mon travail durant 6 mois.

 

Vous étiez plutôt au sein de DDN « un loup solitaire » ou « un GO (gentil organisateur » ?

(Sourire)… Plutôt GO, ferme mais respectueux. J’ai toujours tenté d’être juste dans mon métier.

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaiterait faire votre métier ?

D’observer, et de ne rien laisser passer. User de diplomatie et d’empathie vers les clients mais aussi vers nos entreprises partenaires. Tout le monde doit aller dans le même sens !

 

Il est une grande particularité chez vous, c’est le fait que votre épouse travaille elle aussi chez Demeures Du Nord… Difficile ou facile à vivre une telle situation ?

Pour moi, cette situation n’a jamais présenté aucun problème. Nous avions un poste bien différent. Elle comme moi, nous nous sommes toujours aidés et soutenus, malgré les difficultés que nous avons pu traverser.

 

 Et maintenant ?..

Ah ! Je vais d’abord me poser et me retrouver. Je vais enfin m’occuper de moi ! Je compte faire beaucoup de natation, voyager et continuer à bricoler chez moi et y améliorer la décoration. Chez DDN j’ai été à bonne école !
Pour moi le mot-clé de cette retraite, c’est la Liberté de faire ce que je veux quand je veux !
Puis dans un an, ce sera au tour de mon épouse de prendre sa retraite, et c’est ensemble que nous en profiterons pleinement !

 

DEMEURESDUNORD.COM

 



 

CONTRAT DE CONSTRUCTION OU CONTRAT DE MAÎTRISE D’ŒUVRE ? …

Demeures Du Nord reste seul responsable et interlocuteur vis-à-vis de son client !

Il y a 27 ans, époque à laquelle nous venions de créer Demeures Du Nord, nous avions démarré sous le statut de Maître d’œuvre.
Nous concevions les plans des maisons, puis nous occupions uniquement de la surveillance des chantiers en dehors de toute responsabilité contractuelle. Pour cela nous percevions des honoraires.
Si nous pouvions conseiller notre client (appelé le Maître d’ouvrage,) dans le choix des entreprises, en aucun cas, nous ne les sélectionnions à leur place. Notre client traitait directement avec les entreprises.
Nous ne pouvions intervenir en son nom, ni pour son compte, ce qui nous déresponsabilisait pendant les travaux et surtout après !
Une formule donc, qui ne rassurait que très peu nos clients ; de ce fait, nous avons très vite changé notre statut pour devenir en 1992, constructeur en CCMI (contrat de maisons individuelles) avec garantie bancaire de bon achèvement!

 

 

QUELLES SONT LES DIFFÉRENCES MAJEURES ENTRE MAÎTRE D’ŒUVRE ET CONSTRUCTEUR ?

 

LE MAÎTRE D’ŒUVRE

Tout d’abord, il faut savoir que le contrat de Maîtrise d’œuvre n’est pas réglementé, ce qui oblige une grande vigilance du début de la signature jusqu’à la fin de la construction !

Le Maître d’œuvre a uniquement une obligation de moyens. Plus concrètement, il ne sera pas tenu pour responsable des éventuelles erreurs de constructions.
Le Maître d’œuvre limite ses prestations à la conception des plans, et le plus souvent à la coordination du déroulement du chantier. Il vous aidera les clients dans le choix des entreprises, mais ce sont eux qui en signeront les différents marchés de travaux !

Le Maître d’œuvre aura en face de lui non pas un seul, mais plusieurs interlocuteurs différents depuis le Maître d’ouvrage jusqu’à une petite dizaine d’entreprises.
En cas de litige en cours de construction, ou même après la construction, le client devra régler le problème avec l’entreprise concernée puisque chaque contrat de travaux a été signé uniquement entre lui et cette entreprise, le Maître d’œuvre n’y apparaissant pas. Vous comprendrez bien que le principal risque de ce type de contrat de Maitrise d’œuvre est de se retrouver abandonné en cas de problème!

 

LE CONTRAT DE CONSTRUCTION

Avec Demeures Du Nord, vous avez affaire à un interlocuteur unique avec lequel vous allez signer un Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI). Ce contrat est strictement réglementé ce qui en fait la formule juridique la plus protectrice pour les acquéreurs.

Au travers d’un contrat de construction, le constructeur s’engage ainsi à livrer votre maison à la date prévue et au prix fixé.

Cette garantie est constituée par une caution solidaire donnée par un établissement de crédit ou d’assurance. En cas de défaillance du constructeur, le garant assure la bonne fin des travaux au prix fixé et dans les délais initialement impartis.

A titre de comparaison, dans un contrat de maîtrise d’œuvre le prix de la maison ne fait l’objet d’aucun encadrement.

En cas de difficulté, pendant ou après le chantier, Demeures Du Nord reste seul responsable et interlocuteur vis-à-vis de son client.

 

EN RÉSUMÉ …

 

1. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous propose un coût global pour votre maison en prix ferme et définitif !

2. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous propose l’engagement sur un délai de construction, en prévoyant des indemnités par jours de retard.

3. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous propose une seule garantie décennale pour l’ensemble de notre prestation.

4. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous offre une garantie bancaire de livraison au prix et délai convenu !

5. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous propose la garantie de bon fonctionnement.

6. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous assure d’avoir affaire à Demeures du Nord comme interlocuteur unique que ce soit pour l’élaboration des plans d’avant-projet puis d’exécution, du déroulement du chantier, les paiements et l’après chantier !

7. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous assure que Demeures du Nord vous assurera une grille d’appels de fonds réglementée par la loi 90-1129 du 19 décembre 1990 !

8. Seul un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI), vous assure un service après-vente centralisé par Demeures du Nord.

C’EST DONC EVIDENT : Hors du contrat de construction, il n’y a aucune sécurité absolue quant aux engagements contractuels que vous pouvez et devez exiger par rapport à l’importance de votre projet !

 

www.demeuresdunord.com

FAISONS UN POINT SUR LES TENDANCES – CUISINES …

La cuisine est devenue un espace de vie, convivial et rassembleur…

 

Souvenez-vous simplement de la cuisine de vos parents il y a 20 ou 30 ans ! Pensez à cette multitude de cuisines « rustiques » qui se ressemblaient toutes, ou encore à ces cuisines en « FORMICA » qui faisaient déjà un petit clin d’œil à l’avenir ..!

 

A présent, regardez nos cuisines d’aujourd’hui, particulièrement design et fonctionnelles  ; conviviales surtout !

SIEMATIC

LEICHT

D’une pièce cachée, la cuisine est devenue définitivement une belle pièce à vivre. Pour de nombreuses Demeures Du Nord d’ailleurs, la salle à manger traditionnelle a totalement disparu pour faire place à une très grande cuisine avec son coin bar et un large espace repas. Tout cela donnant sur un grand salon. Qui aurait imaginé il y a encore 20 ans que nous aurions reçu des amis à diner dans notre cuisine ?

IKEA

BULTHAUP

Pour Vincent Grégoire, du bureau de tendances NellyRodi, agence de prospective, « la cuisine se cale sur une nouvelle façon de recevoir. Les apéros dînatoires se développent et avec eux le boum des îlots et coins bars. On aime recevoir ses amis, alors les cuisines s’ouvrent si possible, sur le salon ou même sur l’extérieur. Ce n’est plus une pièce « technique » et froide : les couleurs se font plus douces et naturelles, on expose sa belle vaisselle dans des vitrines tandis que son électroménager haut de gamme trône sur le plan de travail« .

 

LEICHT

D’après COTÉ MAISON, les experts sont formels : « les tendances fortes des dernières années sont toujours d’actualité. La cuisine est devenue un espace de vie, convivial et rassembleur avec de nouveaux codes qui ont des conséquences sur l’agencement et la décoration. Et cette pièce de plus en plus importante, dans laquelle, les Français cuisinent, dînent, discutent, font les devoirs des enfants ou reçoivent, ils l’aimeraient avant tout fonctionnelle et confortable à vivre : ainsi, selon le dernier Baromètre Mobalpa, 43% des répondants estiment que leur cuisine pourrait être améliorée en termes d’ergonomie et de rangement, amenant tous les fabricants ou distributeurs à s’engouffrer sur ce créneau, avec des meubles grand volume, des rangements malins, le retour des meubles hauts, des plans de travail plus nombreux… Enfin, en termes de style, cuisines ouvertes, avec îlots et cuisines atelier ont toujours le vent en poupe. »

BULTHAUP

Si les cuisines blanches clinquantes, les carreaux de ciment et les îlots tout en longueur, ont encore la cote en 2017, le bois s’est patiemment imposé pour les rendre plus chaleureuses en créant des contrastes particulièrement heureux lorsqu’il s’agit par exemple du « bois / inox ». Encore une fois, nos clients réclament de plus en plus ces touches d’authenticité qui les rassurent, tout au moins qui donnent un esprit intemporel à l’espace.

D’autres détails ont fait leur apparition dans les cuisines. Place aux niches et aux étagères ! Alors qu’on les cachait jusqu’à présent, on y expose de la vaisselle, même certains aliments ! Une manière d’inviter à moins de rigueur dans cette pièce de vie…
Chez Demeures Du Nord, nous avons appris à imaginer ces nouvelles formes de cuisines, particulièrement dans leur future composition dont nous aurons parlé longuement avec nos clients… Les fabricants de cuisine, dont ce sont les véritables stylistes reprendront l’idée de base pour l’améliorer et les rendre encore plus fonctionnelles et agréables à vivre !

La société BULTHAUP, particulièrement réputée pour la qualité de ses cuisines, illustre parfaitement bien ci-dessous la fonction de la cuisine d’aujourd’hui. Ils parlent de « centre de communication » ! Etonnant terme, mais au fond tellement logique dans le sens convivial que l’on veut donner à l’espace cuisine :
« Partager un repas, boire un verre ou passer un moment agréable entre amis ou avec la famille – la vie à la maison s’organise souvent autour de la table. Elle agrémente le centre de communication de la cuisine espace de vie, et créent une atmosphère de bien-être où il fait bon s’attarder….»

 

© Demeures Du Nord

DEMEURESDUNORD.COM

CHAUFFAGE PAR LE SOL OU RADIATEURS ?…

Un choix qui est avant tout celui du confort !

En consultant nos statistiques, j’ai pu constater que sur les 2 dernières années, Demeures du Nord a livré près de 80% de ses logements équipés de planchers chauffants hydrauliques !

Il y a une dizaine d’années encore, le fait d’équiper l’une de nos maisons avec un plancher chauffant était un peu exceptionnel. Aujourd’hui, il est clair que le plancher chauffant est devenu l’un des systèmes les plus employés pour les maisons neuves, tout au moins l’évolution de ce marché est ascendante.

Le plancher hydraulique est-il plus chauffant que le chauffage par radiateurs ?

Dire que cela chauffe mieux est logiquement faux. Une pièce sera chauffée à 22° par exemple que ce soit par radiateurs ou plancher. Seuls certains utilisateurs avancent que dans la mesure où la chaleur est uniformément diffusée sur toute la surface du sol, la sensation de confort est plus prononcée. Il s’agit là d’un ressenti.

Le plancher chauffant peut-il provoquer des maladies veineuses, des jambes lourdes ?

Absolument pas ! Depuis un décret publié en 1978, la température de surface est limitée à 30/35 °C (une température inférieure à celle du corps humain qui est en moyenne de 37 °C). CQFD

Quel est le plus grand avantage du plancher chauffant ?

Chez nos clients, l’avantage le plus avancé est l’absence des radiateurs. Il libère des murs sur lesquels se seraient appuyés des radiateurs. Cet avantage est plus évident pour des logements de taille moyenne où les linéaires de murs sont évidemment moins importants. De plus, on sait combien les Demeures du Nord présentent beaucoup de linéaires d’ouvertures extérieures en participant à la diminution des surfaces de cloisons intérieures…

Nos clients mettent aussi en avant l’économie de chauffe due à ce système plus écologique.
Le plancher chauffant permet de baisser la température ambiante pour une sensation de confort équivalente : en effet, il diffuse la chaleur par rayonnement : il chauffe ainsi davantage les « objets » que l’air, ce qui permet de baisser la température de chauffe de 2 à 3 °C en obtenant la même sensation de confort .
Il ne produit pas d’air pulsé : il est donc plus sain car il ne provoque pas de déplacement de poussière.
Pour être encore plus écologique, un plancher chauffant peut être raccordé à une pompe à chaleur. Mais là, compte tenu de l’addition des coûts, une dizaine d’années seront nécessaires pour l’amortir.
Bon à savoir : selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une réduction de 2 à 3 °C économise 15 % de consommation de chauffage.

Quel est son plus grand défaut ?

Sans doute le problème de la très grande inertie, ennemie des différences rapides de températures extérieures, particulièrement en demi-saison ! C’est parfois désagréable : la montée en température est beaucoup plus rapide avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant, puisque pour augmenter la température intérieure de quelques degrés, il faut bien moins d’une heure aux radiateurs et au minimum 3h au plancher chauffant.

De plus, à l’arrivée des apports solaires en cours de matinée hivernale, les radiateurs s’ajustent immédiatement alors que l’inertie thermique d’un plancher chauffant continue d’irradier des calories qui finissent par surchauffer la maison.

Des joints de fractionnement pour plancher chauffant sont nécessaires, par exemple au seuil des portes lorsque la chape est posée dans différentes pièces en même temps. Vous pouvez ajouter des joints de fractionnement dans une seule et même pièce pour délimiter différentes zones si sa taille ou sa configuration spéciale l’exige. Les joints de fractionnement ont pour rôle d’absorber les mouvements de la chape liquide, qui a tendance à se contracter légèrement en prenant prise. Sur des surfaces réduites, ce n’est pas gênant, mais des fissures sur les points de faiblesse peuvent apparaître pour des chapes étendues. Les joints de fractionnement, dont l’épaisseur doit faire au moins 5 mm, corrigent ce problème. Il est possible de faire passer le circuit hydraulique à travers un joint de fractionnement.

Existe-t-il véritablement une économie de consommation pour le plancher chauffant par rapport au chauffage par radiateurs ?

Les avis sont partagés, d’autant plus qu’aucune étude scientifique n’a encore été mise en place depuis la nouvelle norme RT2012. On sait d’ailleurs que plus la maison est isolée, plus le gain de température de surface du plancher chauffant est minime.
.Difficile donc de donner un avis sur cette question, car si économies de chauffage il y a, il ne faut pas omettre que l’investissement initial est plus onéreux pour un plancher chauffant. On peut considérer qu’en moyenne le delta entre « plancher et radiateurs » est d’environ 42€/m². Un investissement à amortir avant de faire des économies de combustible…

Conclusion :

Il est évident que le choix d’un plancher chauffant est avant tout celui du confort.

Plancher chauffant ou radiateurs ? Boîte mécanique ou automatique ? Parquet dans les chambres ou moquette ? Stylo bille ou roller ?
C’est à vous de juger de manière économique bien sûr, mais avant tout dans un raisonnement de confort et d’esthétique…

Petite parenthèse étonnante :

L’émission de chaleur par le sol intégrée au bâtiment n’est pas nouvelle. Ce mode de chauffage par le sol remonte, d’après l’étude des vestiges de l’Empire romain, au IVe siècle av. J.-C., où certaines riches villas ainsi que les thermes possédaient un chauffage par le sol utilisant le principe de l’hypocauste. Ce procédé consiste à faire circuler dans des conduits sous le sol de l’air chaud ou de la vapeur. Ce procédé a finalement été abandonné à la chute de l’Empire romain.