LETTRE À LA PETITE LOUISE …

Bonjour petite fille !

Mon nom est Jeanne.

Cela fait 2 ou 3 fois que je te découvre sur la nouvelle pub Demeures du Nord au travers de beaux magazines.
 Je m’arrête rarement devant des publicités… Je feuillette sans vraiment les regarder, (souvent elles m’ennuient, rarement elles m’interpellent). Mais là, dès que je suis tombée sur ta page, je suis restée « scotchée » !

Comment te dire ? C’est compliqué. En fait, tu es avant tout I-NÉ-VI-TABLE ! On ne peut pas passer à côté de toi sans s’y arrêter !

TEST_11
Ta jolie petite bouille, ton attitude de petite fille boudeuse sur ce grand fond vert-turquoise, me fait complètement fondre !
A ce propos, je constate que tu fais ta fière, mais que tu n’as pas osé te présenter devant nous toute seule ! Tu es venue accompagnée de ton lapin ! Car tu te sens plus forte en équipe, n’est ce pas ma jolie ?

Au fait, comment t’appelles-tu ?  Je ne le sais même pas… Emma ? Chloé ? Louise ? Ou alors Céleste comme les étoiles ? Je ne le saurai peut-être jamais.

Donc, je te trouve carrément CRAQUANTE!  C’est vrai, « tu fais merveilleusement bien ta boudeuse », qui me défie fièrement, droit dans les yeux… J’ai même remarqué que tu fronces les sourcils pour tenter de me terrifier un peu plus. Mais saches bien que tu ne me fais pas peur. Désolée ! Tu sais j’ai près de 35 ans, et des enfants, j’en ai déjà 2 dans ton style : un petit garçon de 5 ans et une  petite fille de presque 8 ans : comme toi, ils ont souvent essayé  de m’impressionner !…

Oui, je te trouve craquante parce que tu es une jolie petite fille, mais qu’en même temps, tu me fais penser à cette attitude (totalement effroyable) qu’ont parfois mes propres enfants et sans doute la plupart des enfants du monde, à vouloir faire peur aux grands!
J’attends d’ailleurs avec impatience tes prochains portraits dans les futures publicités Demeures du Nord ! Tu sauras sûrement m’attendrir à nouveau dans de nouveaux magazines ou sur des affiches dans les rues !

Toi et tous ces enfants, vous avez un peu les mêmes mimiques, les mêmes attitudes souvent surprenantes, les mêmes humeurs. C’est en grande partie pour cela que l’on ne se lasse pas de vous regarder vivre!

Dès que vous vous levez le matin, votre petit théâtre s’ouvre !

Toi, je t’imagine ainsi :

8h, ton petit déjeuner que tu avales, en nous berçant de tes bruits de déglutition, de respiration et de reniflements (parce que ton petit nez est encore encombré ce matin…)

13h, tu boudes (encore) ! Parce que cette fois tu ne veux pas faire la sieste, même si tes yeux se ferment un peu et que d’ailleurs, ça t’énerve ! Et puis à l’école tu as des copines qui n’en font plus des siestes.  Elles !

16h, tu regardes avec inquiétude ton petit chien qui ne lâche pas d’un œil tes biscuits dont tu ne lui laisseras pas une miette ! Aujourd’hui, mademoiselle n’est pas partageuse…

16h30, tu retournes à tes jouets, la bouche bien barbouillée d’un joli mélange chocolat-lait-biscuit. Tu souris à ta maman qui te sourit. Tu ressembles à un petit clown.

19h, tu fais la bagarre avec ton papa. Tu as même emprunté les gants de boxe de ton frère ! Et papa gémit sous tes coups… Il se recroqueville sur lui-même tellement tu es TROP FORTE ! Et plus il crie de douleur, plus tu le frappes en riant à perdre haleine… Tes rires s’entendent dans toute la maison  lorsque papa commence à te faire partout des guilis … (Il faut bien qu’il se défende un peu !)

20h, tu bailles… Tu es allée discrètement récupérer le lapin que tu avais lâchement abandonné dans un coin du salon. Tu le serres fort. Tu t’abandonnes dans les bras de ta maman en suçant ton pouce …

20h15, allongée dans ton petit lit auprès de tes poupées et de ton lapin préféré, tu observes le petit mobile qui tourne au-dessus de toi en émettant  une douce musique dont tu ne connais jamais la fin…

Voilà, tu dors;  ton petit théâtre est fermé !

Tu vois, je suis là devant toi à te regarder et à t’imaginer vivre… Au travers de toi, ce sont un peu mes enfants que je vois. Tous les enfants du monde ! On dirait que les mimiques sont communes à tous les enfants et qu’elles n’appartiennent qu’à eux. Comme toi, des milliers d’enfants de ton âge boudent, rient, crient, baillent, reniflent, et font les petits clowns. C’est ainsi, et c’est très bien comme ça !

abri-bus-louiseDans la publicité, Demeures du Nord parle de Cadres de Vie : au fond, il t’appartient ce cadre de vie, comme à tous les enfants. C’est vous qui donnez vie à la maison, qui la rendez plus belle… Ce sont vous, les enfants, qui gravez dans vos maisons votre petite histoire, comme des traces de bonheur indélébiles. C’est avant tout à cause de vous, (je dirais même grâce à vous) que nous aurons acheté cette jolie maison !

J’avais envie de t’écrire et te dire tous ces sentiments qui me passent par la tête en t’ayant vue sur ce magazine. Tu m’as offert ce petit rayon de soleil particulièrement agréable, en tout cas très attendrissant.
Je t’en remercie petite fille, et je l’espère, à très vite !

Jeanne

 

NOTA:

La petite lettre de JEANNE à LOUISE est (peut-être) imaginaire.

La petite mannequin s’appelle LOUISE

Le photographe de LOUISE est MORGAN LHOMME

Le directeur artistique est DAVID STIENS

Le Studio Photo de JEANNE est WESEETHEWORLD

 

demeuresdunord.com

RELOOKING DE NOTRE SITE DEMEURESDUNORD.COM …

Notre site internet Demeures du Nord, fréquenté chaque mois par des milliers de visiteurs, est devenu depuis quelques années notre principal outil de communication et d’informations destiné à nos prospects. Même les gros catalogues de présentation que nous éditions, n’ont plus d’intérêts depuis déjà longtemps, tellement les sites internet sont devenus pratiques et informatifs.

Alors que nous avons tout juste sorti cette version il y a une quinzaine de mois, il nous a paru utile de modifier 2 axes de celle-ci :

1. Tout d’abord, nous avons relooké son apparence grâce à une nouvelle charte graphique qui soit à la fois plus claire et plus fluide. Elle confère à l’ensemble une présentation plus élégante et en adéquation avec l’image Demeures du Nord. Vous remarquerez aussi que l’ensemble des maisons présentées sont des maisons réalisées et non pas des dessins de maisons… par honnêteté vis-à-vis de nos prospects, par fierté aussi…

2. Une nouvelle rubrique y a été rajoutée : LA REVUE DE PRESSE. Elle regroupe différents articles ou reportages qui nous ont été consacrés ces dernières années dans divers magazines de décoration ou d’immobilier. Chacun d’eux est téléchargeable pour une lecture agréable. Plusieurs magnifiques reportages sur des réalisations de nos maisons font partie de cette revue de presse !

Nous vous souhaitons donc une agréable visite sur www.demeuresdunord.com !

site-3bsite-1b

 

site2b

 

www.demeuresdunord.com

UNE BONNE PIQÛRE D’ENERGIE !…

Je ne sais pas si vous êtes de mon avis, mais il est grand temps de partir nous reposer auprès des mers d’azur, sur les sentiers escarpés des massifs montagneux ou encore dans nos fières campagnes ! Mais peut-être l’êtes-vous déjà ?

Si les congés n’existaient pas, c’est cette année qu’il aurait fallu les inventer, car je trouve que depuis l’été 2015, tous les évènements passés ont affaibli notre forme et notre moral… Entre des attentats aussi fréquents qu’écœurants, une météo qui ne cesse d’aller dans le sens contraire de ce qu’elle devrait être jusqu’à l’absence d’un hiver assainissant, des grèves et des manifestations qui auront fini par lasser leurs propres protagonistes, et enfin une crise économique qui n’en a pas encore totalement soigné les stigmates et ne donne pas une réelle visibilité pour les mois à venir… Alors oui, il aura fallu tenir le moral ; cela ressemble parfois à un acte de courage pour certains !

Heureusement, ces vacances qui ont déjà commencé pour beaucoup, agiront comme un anti-déprime en nous imprégnant d’un soleil que l’on n’a pas assez goûté depuis 11 mois, en nous gavant d’heures de farniente et de vitamines ou encore en nous libérant (ce sera total auprès du 3ème jour de vacances), des contraintes physiques et psychologiques… J’en connais même qui affirment avoir quelque bonnes dizaines d’heures de sommeil à rattraper. Je soupçonne même certains de dépasser largement ce « manque à dormir » ! Je prétends d’ailleurs, sans la moindre parcelle de gêne, que les vacances doivent pouvoir faire atteindre la fainéantise ! Ponctuellement bien-sûr …

Lire la suite

CE MOIS-CI  » VISITE IMMO » DONNE LA PAROLE A DEMEURES DU NORD …

Rencontre entre la journaliste Ludivine Fasseu, pour le magazine VISITE-IMMO,  et moi-même, pour DEMEURES DU NORD.

Le fil conducteur de cet échange élaboré par le jeu des questions -réponses me fut proposé sous la forme de cette réflexion : « Soyons responsables. En tant que constructeurs, nous nous devons de construire de belles maisons quelles que soient leurs gammes…. »

…Avant que cet article ne soit remis en forme :

interview visite immo2Et si nous parlions du courage en architecture ?

« La maison appartient surtout au territoire avant d’appartenir à l’homme. » Cette citation de l’architecte Mario Botta raisonne comme un leitmotiv chez Demeures du Nord. Pour qu’un projet soit réussi, le rapport de la maison avec son environnement est primordial. Il faut savoir se poser cette question essentielle : la maison que je dessine va-t-elle savoir se fondre dans le paysage sans l’enlaidir ?

Il faut du courage pour faire de la bonne architecture : c’est pour moi autant un devoir éthique que civique! Je suis inquiet et intransigeant par rapport à l’évolution du marché de la maison individuelle. La crise a entrainé certaines dérives. Il suffit de se promener dans de nombreux lotissements pour se rendre compte du coté insipide de certaines maisons. Certains constructeurs, devraient  prendre leurs responsabilités. Ils ne peuvent  pas tout accepter pour obtenir un contrat ! Aujourd’hui, la tendance est à la maison cubique. Or  il faut des conditions particulières de surfaces, de largeur de façades, de rythmes et tailles d’ouvertures pour qu’elle soit réussie.

Je peux paraître sévère mais notre rôle est trop important, s’agissant de dessiner et construire pour nos clients à la fois un cadre de vie et aussi un patrimoine.

Chez Demeures du Nord, créer patiemment chacune de nos maisons est un devoir. C’est aussi une passion. La bonne architecture ne peut exister sans le talent des architectes et dessinateurs dont j’ai la chance d’être entouré.

Parlons et décidons avec nos clients du bon choix !

QUESTIONS / RÉPONSES : DAVID STIENS DIRECTEUR ARTISTIQUE POUR DEMEURES DU NORD…

FullSizeRender2« Nous avons pris le parti de remettre l’élégance au centre de la philosophie d’entreprise de DDN…»

 

David Stiens, 39 ans, Directeur Artistique. Au travers de son agence Laboratoire 31:  il s’occupe entre autres des campagnes de communication de Demeures du Nord et de la Fondation Demeures du Nord depuis 2003.


– Quelle est pour vous la véritable définition de votre métier ?
Sa véritable définition c’est la capacité à mettre une image sur une idée. Rendre concret ce qui est au départ souvent abstrait. Le client a une idée de ce qu’il veut faire, mais la représentation visuelle est floue ; à moi de lui donner forme et de lui créer un « visage ».

– Dans quels domaines intervenez-vous le plus souvent ?
La création de logotypes, l’édition de magazines ou de documents institutionnels pour les entreprises, mais aussi la direction artistique photo; déterminer le type de photo à faire, le casting, le repérage, etc… Et souvent également la direction artistique web. Donner les pistes graphiques pour élaborer l’esthétisme du site.

-Comment avez-vous été sollicité par Demeures du Nord pour prendre en charge leur image et leur communication ?
Par relation. Nous étions en 2003 et j’avais fait un logo pour un ami de Christian Paindavoine. Il avait besoin d’un graphiste pour travailler sur son projet de Fondation d’art, il m’a appelé à 14h, je l’ai vu à 18h… Nous nous sommes plus quittés depuis.

– Difficile de parler d’une société de maisons individuelles sans tomber dans les clichés habituels ?
Normalement oui. On serait bien évidemment tenté de tomber dans les clichés mais comme Demeures du Nord avait une vision différente de leur métier, la communication a été différente et basée sur l’humain, la famille. Paradoxalement ça été plus simple pour moi de travailler sur une idée novatrice, voire révolutionnaire, que sur l’éternelle communication de constructeur. Ça me correspondait mieux…

-Fin 2014, quel est votre sentiment sur l’évolution de la maison individuelle chez Demeures du Nord,… et chez les autres ?
Pour DDN, mon sentiment est toujours le même qu’au début de notre collaboration. Je sais que DDN se fait un point d’honneur à travailler sur chaque nouveau projet de la même façon qu’il y a 10 ans. Chaque projet est unique, traité avec la plus grande implication, aussi bien en architecture qu’en intégration dans le paysage. Leur réflexion sur la lumière est toute aussi intéressante pour eux !
Quant aux autres…… Je ne connais pas le fonctionnement interne de chaque entreprise, mais j’ai toujours et encore l’impression que leurs évolutions tentent de ressembler à DDN… Je sais que DDN a une conception qui leur est propre de leur métier, et elle l’applique tous les jours avec pugnacité,
et j’ai vraiment la sensation que les concurrents n’ont pas de réelle philosophie d’entreprise et qu’ils se contentent de faire ce que DDN fait, ou a fait. De les copier !

– Plutôt maisons contemporaines ou villas géométriques ?
Ma sensibilité est plus proche des géométriques que des contemporaines. Cependant je trouve que les cubiques commencent à manquer de personnalité. Il y en a tellement maintenant qu’elles finissent par toutes se ressembler. Certains font croire encore naïvement aux gens qu’on va leur construire des « maisons hollywoodiennes » par le seul miracle de leur proposer une petite maison cubique.
Et le résultat est le plus souvent affligeant… !
Alors depuis peu je trouve que les maisons dites contemporaines deviennent plus uniques que les géométriques. Peut être qu’une symbiose des deux pourrait me plaire.

bande de pub verticale– Avez-vous rencontré des difficultés pour faire accepter des campagnes aussi décalées que celles de Demeures du Nord auprès de son dirigeant ?
Aucune. J’avoue même qu’il a été parfois force de propositions lui-même. Il n’est pas rare que Christian Paindavoine m’appelle en me disant qu’il a vu quelque chose et qu’il aimerait le même genre pour DDN. Et parfois je me laisse aller à proposer des choses un peu trop osées mais un compromis unanime est souvent très vite trouvé. Nous n’avons pas eu beaucoup de divergences de point de vue sur la communication des Demeures du Nord.

– Pensez-vous avoir une totale liberté de créer au sein de Demeures du Nord ?
Oui avec certitude. Bien sûr que parfois nous n’avons pas la même vision « graphique », mais sur la volonté et le style, aucun soucis.
Christian Paindavoine est toujours à l’écoute. J’avoue que parfois je me laisse aller et que ça va trop loin. J’en oublierais parfois que notre communication est déjà en avance et unique pour ce genre de société.

– Quel est le principal message que vous essayez de faire passer dans ces différentes campagnes ?
Le message est simple, vous êtes unique et votre maison doit l’être aussi. La maison n’est pas qu’un aboutissement, elle est le cocon de votre famille et votre famille est la finalité et quoi de mieux que le meilleur pour votre famille?…

-Le terme ELEGANCE revient souvent dans la communication Demeures du Nord …

C’est le terme qui résume le mieux aujourd’hui la signature de Demeures du Nord. C’est le juste équilibre entre qualité et sobriété. Aujourd’hui où tout est esthétisme et apparence, l’élégance est parfois galvaudée, oubliée. Nous avons pris le parti de remettre l’élégance au centre de la philosophie d’entreprise de DDN.

– Audrey Hepburn dans les campagnes DDN : pour faire passer quel message ?
Que l’élégance est toujours d’avant-garde… Pour nous c’est le symbole même de l’élégance.
Bien évidemment quand on parle d’élégance, le monde de la mode nous vient immédiatement à l’esprit. Et pourquoi pas après tout?
Nous sommes plus proches d’une maison de haute couture que du constructeur de maison. DDN a toujours eu la volonté de faire ses propres photos de communication, de les traiter comme une campagne de communication pour une marque de vêtements ou de bijoux. Quel meilleur symbole qu’Audrey Hepburn pour incarner cette faculté de beauté, de simplicité, de grâce et surtout d’intemporalité?

-La communication par le net est-elle en train de supplanter la communication par la presse ?
A l’heure d’aujourd’hui, j’en ai peur mais l’édition reviendra comme le vinyl est en train de revenir, encore plus fort, encore plus beau.
Le papier existe depuis la nuit des temps, le net a révolutionné la façon de consommer mais n’a pas remplacé le bon vieux papier. Je pense que tous deux sont complémentaires en fait. Chacun trouvera sa place d’ici peu pour cohabiter et non pas se concurrencer comme on le penserait.
Mais il est indéniable que la communication aujourd’hui doit se faire sur les deux tableaux.

– Si de nombreux concurrents tentent de copier les maisons Demeures du Nord, y trouvez-vous aussi une certaine forme de plagiat vis-à-vis de la com DDN ?
Ca dépend des jours, des humeurs, et des copies….
Si on positive la pensée, on dira que nous sommes l’Inspiration et c’est flatteur. Toujours valorisant d’être une référence.
Cependant j’ai noté que certains concurrents ne s’embêtent même plus à s’inspirer fortement de notre communication mais ils l’a copient carrément. Allant même jusqu’à reprendre certains termes à l’identique. Ce n’est pas très flatteur en fait… pour eux.
Personnellement j’ai bien évidemment réalisé des choses par inspiration envers quelque chose que j’avais vu, mais quelle satisfaction peut-on tirer de reprendre quelque chose qui existe et de le retranscrire quasiment à l’identique??
J’aime à penser que les gens qui voient leur communication sur des panneaux publicitaires en 4 mètres sur 3, finissent par se rendre compte du plagiat !

IMG_2379IMG_2380– Vous vous occupez aussi de toute la communication des expos organisées par La Fondation Demeures du Nord. Vous avez d’ailleurs créé 4 luxueux catalogues dont Vasarely, Paul Jenkins et La Figuration Narrative : plaisir ou dur labeur ?
Les deux ! L’exigence demandée pour ce type de réalisation est élevée. Vous devez retranscrir au plus proche les créations d’un artiste. Vous devez lui rendre hommage, vous devez le respecter. Vous vous devez d’être à 100%. Mais quel privilège de pouvoir travailler avec la matière première des artistes comme Vasarely ou Jenkins ! Personnellement ce sont parmi les travaux dont je suis le plus fier.

– Le catalogue que vous estimez le mieux avoir réussi ?
En manquant totalement d’objectivité, Paul Jenkins. Parce que l’aventure humaine s’est greffée à mon adoration pour l’Œuvre et l’artiste. J’ai eu l’immense privilège de le rencontrer dans son atelier d’Union Square à New York. Il m’a reçu comme si j’étais un ami, avec une simplicité qui m’a ému et bouleversé. Pendant ces quelques mois où nous avons travaillé ensemble sur l’expo de Lille, je l’ai considéré comme mon grand-père. Il m’a appris une chose essentielle. Je lui en serai éternellement reconnaissant.

– Quelle campagne rêvez-vous de réaliser?
Forcément un grand nom de la haute couture reste un fantasme, un rêve, une chimère….
Mais une communication de campagne présidentielle m’aurait plu également.

– Quelle campagne que vous n’avez pas réalisée, vous rend jaloux ?
En toute honnêteté il y en a plein mais en même temps je ne me souviens pas d’une campagne en particulier. C’est que je ne dois pas être si jaloux que ça….

ET SI LE NOIR ETAIT DEJA DEVENU LA COULEUR DE DEMAIN …

robe noire

Longtemps, en Occident, le noir a été considéré comme une couleur à part entière, et même comme un pôle fort de tous les systèmes de la couleur.

Le blanc n’a-t-il pas été le résultat de son accouplement avec le noir qui le rend si pur ?

Le rouge (aussi) et le noir « ne s’épousent-ils pas » comme le suggérait Brel ?

Comme il est parfois difficile de parler d’une couleur isolément pour le noir, cette histoire culturelle du noir est aussi, partiellement, celle du blanc, de l’anthracite, du rouge, et même des couleurs primaires comme l’a aussi bien associé Mondrian.

Cet isolement du noir peut paraître odeur de deuil, de tristesse. Et pourtant : Soulages le fait vivre avec bonheur en monochromes grâce à la lumière qui les habitent instantanément. Soulages les appelle l’Outrenoir pour préciser ainsi combien ce mystérieux noir est devenu couleur !

maison bardage noir

Lire la suite

BILAN DU WEEK-END AU SALON IMMOTISSIMO POUR DDN …

IMAGE-~1

LA TENDANCE :

On ne peut pas dire que ce fut « la foule des grands jours », tout au moins nous sommes encore loin de l’affluence que nous avons connue durant les années post-2010…

Sans doute aussi que le temps si étonnamment beau a freiné certains visiteurs ! Pourtant nous devons admettre avec plaisir que contrairement aux 2 ou 3 éditions précédentes liées à la crise économique, les clients qui se sont présentés chez nous, ont fait preuve de leur indéniable intérêt face à d’éventuels projets d’acquisition.

Une satisfaction donc, qui laisse penser que la reprise tant attendue commence à « en dessiner les contours ».

(D’un naturel optimiste, j’ai toujours pensé que les cycles ne peuvent s’éviter et sont faits pour être inversés puisque ce sont justement des cycles amenés à générer des courbes hautes et basses : ainsi va l’économie !)

Fo-salon-immo2-B

 

DES TAUX DE MARCHE ATTRACTIFS :

Il est clair que les taux de crédit immobiliers ne peuvent qu’inciter le public à acquérir un bien… Un grand nombre d’entre eux se sont d’ailleurs interrogés sur le Salon sur la durée durant laquelle pourrait être maintenu de tels taux ! (Il faut savoir qu’actuellement, nous pouvons obtenir des taux tournant aux alentours de 3% ce qui constitue un record depuis la fin de la 2ème guerre mondiale.)

salon-ddn-B

L’IMAGE DE DEMEURES DU NORD TOUJOURS PLEBISCITEE :

Les nombreux prospects qui nous ont rendu visite, nous ont fait part de leur intérêt pour l’image que nous véhiculons. De nombreux adjectifs émis auprès de mes collaborateurs présents sur place pour traduire une image de sérieux, de créativité, de modernité et de haut de gamme. Et tant mieux ! Cela nous rend fier et nous rassure dans notre volonté de conserver la même philosophie d’entreprise…

Cette même rigueur que nous avons consacrée pour la Gamme Collection par Demeures du Nord a été unanimement saluée comme une gamme qui s’est refusé à se battre commercialement contre des « bas de gamme » proposées par nombre de constructeurs.

Tout cela, et en particulier les différents avis émis, m’incitent à continuer à rester vigilant dans notre quête de qualité et d’élégance : C’est notre seul savoir-faire !

Nous ne devons pas tenter de devenir des généralistes de la maison individuelle. Cela ne marche pas !

Cela ne fait-il pas des dizaines d’années que des constructeurs automobiles comme Peugeot ou Renault ont tenté de prolonger leur savoir-faire en sortant des véhicules haut de gamme ? Cela a toujours été un échec. Logique imparable !

C’est un problème d’identité d’entreprise, des ressources humaines éduquées pour travailler sur telle ou telle gamme. Uniquement.

N’ayons pas la prétention de savoir tout faire : c’est un métier que de construire du moyen-bas de gamme, c’en est un tout autre que de construire du haut de gamme ! Evidence !

QUESTIONS / REPONSES : FRANCK BAZIN OU LA PASSION DU FEU …

Entretien très convivial avec Franck Bazin, PDG de Art du Feu, célèbre enseigne de cheminées, poêles et inserts à Lille.

DEMEURES DU NORD : J’ai toujours connu votre enseigne située boulevard de la Liberté à Lille, mais je ne peux m’empêcher de trouver son image rajeunie depuis quelques temps… Je ne me trompe pas ? Il s’est réellement passé une métamorphose au sein de votre société ?

Franck Bazin : Effectivement le magasin est implanté depuis plus de 25 ans boulevard de la Liberté. Tout en conservant le savoir-faire artisanal, nous avons apporté il y a 5 ans une touche de modernité sur un marché de la cheminée et du poêle qui a fortement évolué.

DDN : Si vous aviez à citer 4 adjectifs qui caractérisent ART DU FEU et se distinguent de vos concurrents, ce seraient lesquels ?

Franck Bazin : Créatif, professionnel, accueillant, dynamique.

abc1bois-B

gyro2011-B

DDN : Parlez-nous des tendances actuelles : Foyer ouvert ? Inserts ? Cheminées au gaz ?

Franck Bazin : Avec la nouvelle réglementation sur les énergies renouvelables, l’accent a été mis sur les rendements des appareils de chauffe. La demande de foyers ouverts est très rare, remplacée par les inserts et les foyers à vitres escamotables permettant une utilisation mixte, ouvert ou fermé. Quant aux cheminées gaz c’est une demande essentiellement urbaine ou sur-urbaine , s’intégrant parfaitement dans des projets à l’architecture très design.

49D6799E-993A-67E1-A1B9EE99228A23E2-B

DDN : Votre marché semble en pleine évolution…

Franck Bazin : Notre marché suit l’évolution des modes de vie. La cheminée a toujours été au cœur de la maison. Elle concilie aujourd’hui plusieurs fonctions de plaisir, de chauffage et d’esthétique. La prise de conscience écologique, les énergies renouvelables, poussent les fabricants à concevoir des appareils de chauffe toujours plus performants et économes. Désormais les foyers peuvent se connecter sur le réseau de chauffage, permettant la production d’énergie en appoint ou même en source unique.

DDN : Fini « la vieille cheminée rustique d’antan » ?

Franck Bazin : Effectivement « la vieille cheminée rustique » appartient au passé. Aujourd’hui il n’y a plus un style prédominant, chacun peut trouver une réponse à ses besoins et à son style.

DDN : Vous trouvez-vous en accord avec l’image des maisons DEMEURES DU NORD ?

Franck Bazin : Nous partageons les mêmes valeurs. Nous sommes aussi une entreprise familiale implantée localement. Tout comme Demeures du Nord, nous avons fait un choix de nous positionner sur le haut de gamme et nos projets ont la même philosophie : s’adapter au lieu, avec une ligne architecturale unique et reconnaissable.

DDN : Que recherchent le plus nos clients : Une cheminée décorative ? Un mode de chauffage ? Ou le simple plaisir d’un feu qui crépite ?

Franck Bazin : Dans la demande des clients ces trois éléments sont bien souvent indissociables. Cependant Art du Feu a conscience du caractère unique de chaque projet et se fait un devoir de pouvoir satisfaire toutes les demandes de ses clients.

agora850LE SITE > Art du feu

 FRANCK-BAZIN-NB

Franck Bazin, PDG de Art du Feu