CHAUFFAGE PAR LE SOL OU RADIATEURS ?…

Un choix qui est avant tout celui du confort !

En consultant nos statistiques, j’ai pu constater que sur les 2 dernières années, Demeures du Nord a livré près de 80% de ses logements équipés de planchers chauffants hydrauliques !

Il y a une dizaine d’années encore, le fait d’équiper l’une de nos maisons avec un plancher chauffant était un peu exceptionnel. Aujourd’hui, il est clair que le plancher chauffant est devenu l’un des systèmes les plus employés pour les maisons neuves, tout au moins l’évolution de ce marché est ascendante.

Le plancher hydraulique est-il plus chauffant que le chauffage par radiateurs ?

Dire que cela chauffe mieux est logiquement faux. Une pièce sera chauffée à 22° par exemple que ce soit par radiateurs ou plancher. Seuls certains utilisateurs avancent que dans la mesure où la chaleur est uniformément diffusée sur toute la surface du sol, la sensation de confort est plus prononcée. Il s’agit là d’un ressenti.

Le plancher chauffant peut-il provoquer des maladies veineuses, des jambes lourdes ?

Absolument pas ! Depuis un décret publié en 1978, la température de surface est limitée à 30/35 °C (une température inférieure à celle du corps humain qui est en moyenne de 37 °C). CQFD

Quel est le plus grand avantage du plancher chauffant ?

Chez nos clients, l’avantage le plus avancé est l’absence des radiateurs. Il libère des murs sur lesquels se seraient appuyés des radiateurs. Cet avantage est plus évident pour des logements de taille moyenne où les linéaires de murs sont évidemment moins importants. De plus, on sait combien les Demeures du Nord présentent beaucoup de linéaires d’ouvertures extérieures en participant à la diminution des surfaces de cloisons intérieures…

Nos clients mettent aussi en avant l’économie de chauffe due à ce système plus écologique.
Le plancher chauffant permet de baisser la température ambiante pour une sensation de confort équivalente : en effet, il diffuse la chaleur par rayonnement : il chauffe ainsi davantage les « objets » que l’air, ce qui permet de baisser la température de chauffe de 2 à 3 °C en obtenant la même sensation de confort .
Il ne produit pas d’air pulsé : il est donc plus sain car il ne provoque pas de déplacement de poussière.
Pour être encore plus écologique, un plancher chauffant peut être raccordé à une pompe à chaleur. Mais là, compte tenu de l’addition des coûts, une dizaine d’années seront nécessaires pour l’amortir.
Bon à savoir : selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une réduction de 2 à 3 °C économise 15 % de consommation de chauffage.

Quel est son plus grand défaut ?

Sans doute le problème de la très grande inertie, ennemie des différences rapides de températures extérieures, particulièrement en demi-saison ! C’est parfois désagréable : la montée en température est beaucoup plus rapide avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant, puisque pour augmenter la température intérieure de quelques degrés, il faut bien moins d’une heure aux radiateurs et au minimum 3h au plancher chauffant.

De plus, à l’arrivée des apports solaires en cours de matinée hivernale, les radiateurs s’ajustent immédiatement alors que l’inertie thermique d’un plancher chauffant continue d’irradier des calories qui finissent par surchauffer la maison.

Des joints de fractionnement pour plancher chauffant sont nécessaires, par exemple au seuil des portes lorsque la chape est posée dans différentes pièces en même temps. Vous pouvez ajouter des joints de fractionnement dans une seule et même pièce pour délimiter différentes zones si sa taille ou sa configuration spéciale l’exige. Les joints de fractionnement ont pour rôle d’absorber les mouvements de la chape liquide, qui a tendance à se contracter légèrement en prenant prise. Sur des surfaces réduites, ce n’est pas gênant, mais des fissures sur les points de faiblesse peuvent apparaître pour des chapes étendues. Les joints de fractionnement, dont l’épaisseur doit faire au moins 5 mm, corrigent ce problème. Il est possible de faire passer le circuit hydraulique à travers un joint de fractionnement.

Existe-t-il véritablement une économie de consommation pour le plancher chauffant par rapport au chauffage par radiateurs ?

Les avis sont partagés, d’autant plus qu’aucune étude scientifique n’a encore été mise en place depuis la nouvelle norme RT2012. On sait d’ailleurs que plus la maison est isolée, plus le gain de température de surface du plancher chauffant est minime.
.Difficile donc de donner un avis sur cette question, car si économies de chauffage il y a, il ne faut pas omettre que l’investissement initial est plus onéreux pour un plancher chauffant. On peut considérer qu’en moyenne le delta entre « plancher et radiateurs » est d’environ 42€/m². Un investissement à amortir avant de faire des économies de combustible…

Conclusion :

Il est évident que le choix d’un plancher chauffant est avant tout celui du confort.

Plancher chauffant ou radiateurs ? Boîte mécanique ou automatique ? Parquet dans les chambres ou moquette ? Stylo bille ou roller ?
C’est à vous de juger de manière économique bien sûr, mais avant tout dans un raisonnement de confort et d’esthétique…

Petite parenthèse étonnante :

L’émission de chaleur par le sol intégrée au bâtiment n’est pas nouvelle. Ce mode de chauffage par le sol remonte, d’après l’étude des vestiges de l’Empire romain, au IVe siècle av. J.-C., où certaines riches villas ainsi que les thermes possédaient un chauffage par le sol utilisant le principe de l’hypocauste. Ce procédé consiste à faire circuler dans des conduits sous le sol de l’air chaud ou de la vapeur. Ce procédé a finalement été abandonné à la chute de l’Empire romain.

 

BONNE NOUVELLE ! UNE PETITE PAUSE POUR LES TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER …

Alors qu’en restant toujours historiquement bas, les taux de crédit immobilier ont été en légère hausse constante depuis janvier, il apparaît une pause qui peut surprendre les marchés mais qu’expliquent les professionnels :

POUR LE BLOG PATRIMOINE :
« Entre hausse constante des taux de crédit immobilier depuis le premier janvier et une élection présidentielle, traditionnellement synonyme d’un marché immobilier plus calme, l’activité du crédit immobilier est soudainement devenu faible depuis 2 mois…Cette rupture de tendance pourrait obliger les banques à revoir leur stratégie commerciale pour relancer l’activité et tenter d’atteindre les objectifs ambitieux fixés début 2017. En effet, lorsque les demandes de crédit immobilier affluent, les banques deviennent plus exigeantes, augmentent les taux pour les dossiers les moins rentables, les taux montent afin de canaliser cette demande de crédit abondante. C’était la situation parfaite du premier trimestre 2017. Depuis début Avril 2017, la situation semble différente et la demande abondante n’est plus. Les dossiers sont de plus en plus rares et les banques doivent donc adapter leurs offres de crédit à cette nouvelle donne commerciale.Nous pourrions donc constater quelques baisses de taux de crédit immobilier dans les prochaines semaines… Mais attention, il ne s’agit que d’une situation temporaire qui ne remet pas en cause notre analyse fondamentale d’une accélération de la hausse des taux de crédit immobilier vers le dernier trimestre 2017… »

 

 

POUR LE GUIDE DU CRÉDIT :
« Le printemps est apparu avec son lot de bonnes nouvelles pour les emprunteurs. Pour la première fois depuis plusieurs mois, aucune hausse à l’horizon pour les taux moyens. Des baisses de taux immobiliers sont même appliquées par les banques (régionales et nationales) …Et les durées de prédilection des emprunteurs sont concernées (15 ans, 20 ans, 30 ans). Une tendance attendue depuis le début du printemps de l’immobilier. Cependant, on relève 13 barèmes bancaires en augmentation et 16 qui stagnent. Dans le détail, les baisses sont opérées par 2 établissements nationaux et 5 banques régionales (5 à 15 centimes). Pas suffisant pour rattraper les hausses successives que nous avons observées depuis le début de l’année. Néanmoins, la barre psychologique de 2% sur 25 ans ne bouge pas. De plus, les taux d’intérêt demeurent exceptionnels pour financer une acquisition. »

 

 

POUR MEILLEURS TAUX.COM:
« Les derniers barèmes reçus de la part des établissements bancaires font état de baisses comprises, selon les établissements, entre -0,05% et -0,15% », annonce Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com. Suivant ainsi totalement la baisse des OAT observée au lendemain du premier tour des élections Présidentielles, qui a vu la disqualification du candidat de la France Insoumise et permis ainsi de rassurer les marchés ; les OAT sont ainsi retombées à un taux de 0,80% au 3 mai, soit un niveau jamais atteint depuis le mois de janvier 2017 », ajoute Maël Bernier. Cette baisse rapide a ainsi permis aux banques de revoir leurs barèmes favorablement pour les emprunteurs et d’afficher la première baisse réelle depuis plusieurs mois. L’état d’esprit dans les établissements bancaires début mai est donc très clair : pas de risque de remontée importante des taux. »

 

POUR EMPRUNTIS :

« Nous ne sommes clairement pas dans un mouvement de baisses généralisé, note Cécile Roquelaure, Directrice Communication et Etude d’Empruntis. Nous sommes dans une situation un peu inédite : après plusieurs mois d’activité intense, la demande se stabilise voire s’infléchit si on prend en compte les renégociations. Les banques les moins bien positionnées, et donc celles qui ont pris le moins d’avance sur leurs objectifs, veulent devenir plus concurrentielles. Elles ne peuvent pas se permettre de laisser passer l’été »

Alors profitons ! Ça ne durera malheureusement pas!

 

DEMEURESDUNORD.COM

FAIRE CONSTRUIRE SA DEMEURES DU NORD : UN BONHEUR FAMILIAL ET UN INVESTISSEMENT PÉRENNE A LA FOIS …

Pour plus de 75% de candidats au déménagement, le logement idéal est la maison individuelle !

 

OÙ SOUHAITEZ-VOUS HABITER ?

Dans une étude réalisée par IFOP/Cafpi en 2015, on constate que les Français répondent vouloir vivre dans « une commune rurale » à 44 % et « une agglomération de taille moyenne en milieu périurbain » à 39 %.
Le rêve de la vie au vert et au grand air est donc bien une constante, l’achat d’une maison neuve en étant la première conséquence ! Qu’elle soit isolée en pleine campagne ou en périphérie d’un centre urbain, cette maison permet d’imaginer un cadre de vie sur-mesure, à son image.
Peut-être une Demeures du Nord ?…

Familie beim Einzug

C’EST AUSSI UN PRODUIT D’ÉPARGNE :

Faire construire est la façon la plus confortable pour épargner. Vous remplacez vos loyers à fonds perdus par des mensualités de remboursement d’emprunt qui, au final, se seront constituées en un capital à transmettre à vos héritiers ou pour votre retraite. Une fois que vous aurez terminé de rembourser votre crédit, vous ne paierez plus pour vous loger!
Pas de frais notariés sur une maison que vous faîtes construire ! Vous ne payez des frais de notaire que sur l’achat du terrain.
Les constructions nouvelles, sont exonérées de taxe foncière durant les 2 années qui suivent leur achèvement.
Si, pour une raison ou une autre, vous devez vendre votre maison, vous êtes exonéré de l’imposition sur la plus-value à la revente.
La majorité des agents immobiliers vous confirmeront qu’une Demeures du Nord, compte tenu de notre image de marque et de la qualité de notre architecture, se revendent mieux et plus cher que la moyenne. Il suffit de constater sur les annonces immobilières que les vendeurs mettent en avant notre marque (« A vendre Demeures du Nord ….»), comme gage de qualité !

fb

PLUS DE CONFORT, MOINS DE FACTURES !

Depuis le 1er janvier 2013, toutes les maisons neuves doivent être conformes à la nouvelle norme thermique RT2012. Qui dit nouvelle règlementation, dit forcément une maison plus performante grâce à des de chauffage et d’eau chaude. Des économies très significatives pour la gestion de votre budget !
Avec ses BIOCLIMATIQUES, Demeures du Nord a réussi avec brio sa mutation énergétique déjà entamée au début des années 2000.
Nous en avions fait une analyse complète dans notre blog du 22 avril 2016 : (voir l’article)

Chacun des résultats que nous obtenons lors de nos tests d’isolation, tous réalisés par un organisme indépendant, sont tout à fait exceptionnels et bien supérieurs à la moyenne. Encore aujourd’hui, nous continuons à améliorer notre performance énergétique, tant dans le choix des matériaux utilisés que dans de nouvelles applications techniques de mise en œuvre.

 

DES TAUX DE CRÉDIT RECORD !

 

taux-10-11Ce tableau édité par le Guide du Crédit, démontre combien les taux de crédit immobilier sont devenus exceptionnellement bas !
Les spécialistes s’interrogent parfois devant certains ménages qui hésitent encore à faire le pas. « Attendre, c’est attendre que les taux s’envolent dans la direction contraire. Ce sont comme des cycles, et aussi bas qu’ils soient, ils remonteront plus vite qu’on ne l’imagine ! »

A ce propos, personne ne peut affirmer aujourd’hui que l’élection de Donald Trump aux Etats Unis, va permettre  de maintenir encore l’ensemble des taux s’il applique ses étonnantes promesses électorales. On sait que les conséquences économiques aux USA se reportent souvent par érosion sur les marchés européens !

L’Observatoire Crédit Logement CSA, s’appuyant sur des volumes significatifs et représentatifs (+ de 16 000 opérations en moyenne), fait une analyse qui résume parfaitement le phénomène actuel des taux bas :

« Le niveau des taux a été divisé par plus de 4 depuis le début des années 2000 !
La baisse des taux s’est poursuivie, durant l’été. Elle est toujours rapide, accompagnant la faiblesse des taux constatés sur les marchés obligataires, dans un contexte d’abondance de ressources d’épargne faiblement rémunérées. Elle exprime aussi les conséquences des orientations monétaires des banques centrales et les comportements anxiogènes des investisseurs.
Le niveau des taux a été divisé par plus de 4 depuis le début des années 2000 ! »

 

DEMEURES DU NORD.COM

Si vous souhaitez recevoir une alerte-mail et être avertis de nos nouveaux articles sur ce Blog, inscrivez simplement votre adresse mail dans la rubrique   « INSCRIPTION NEWS LETTER  »  dans la colonne de droite.

POUR CETTE RENTRÉE, CONSERVONS NOS VALEURS QUI RESTENT FONDAMENTALES …

La rentrée de septembre est toujours importante pour Demeures du Nord.

Il est vrai que si les vacances nous ont permis de nous reposer, certains de ces moments de quiétude ont aidé à la réflexion. Une entreprise s‘analyse plus facilement lorsqu’elle est « regardée » de l’extérieur, car elle réinvente de manière immédiate et positive les décisions importantes à apporter. Elle permet aussi une saine autocritique sur l’ensemble de notre savoir-faire en fonction des besoins de nos clients qui ne cessent pas d’évoluer.

Plus encore, cette période permet aussi d’évaluer la bonne évolution de nos comportements dans une époque économique plus compliquée, et surtout vérifier que les valeurs qui ont construit notre succès, continuent à exister !

Plus clairement, c’est faire en sorte de ne jamais céder à la médiocrité. Maîtriser plus encore nos coûts, les rendre toujours attractifs sans pour cela participer à une « bagarre de prix » avec certains concurrents. Nous ne sommes pas des grandes surfaces, et ne vendons pas des produits finis comme des machines à laver ou des voitures ! Brader une maison et construire 4 mois plus tard de la qualité : cela n’existe évidemment pas ! Nous ne sommes pas des faiseurs de miracles !  Rester serein aussi face à ceux qui nous copient, qui font croire, ou qui trichent!

caby copieEtre Zen ! Analyser nos bons principes, ne pas vouloir construire toutes les maisons de la région, et faire ce que nous savons le mieux faire ! C’est à dire exister dans notre étroit créneau que représente la « maison de standing », exercice passionnant que nous pratiquons depuis plus de 25 ans, et dont nous ne devons  jamais déroger !

L’arbre a grandi, il s’est renforcé. Comme lui, nous devons nous comporter comme fier et solide.

Lire la suite

MERCI QUI ? MERCI LA B.C.E !…

Son taux directeur qui passe à 0% représente une décision historique !
Comme le suggère le site PAP, « La potion magique de la BCE va-t-elle encore faire reculer des taux immobiliers qui viennent de battre leurs records historiques à la baisse de mai 2015 ? »
C’est une certitude à présent, et compte tenu des marges que vont conserver les banques, le taux moyen sur vingt ans, par exemple, pourrait passer en dessous de 2% alors qu’il s’établit actuellement à 2,15%.

ACHETEZ, ACHETEZ !

Tout comme martèle le patron de la Banque Européenne ce message aux banques : « Banquiers, prêtez, prêtez, cela ne vous coûte plus rien ! Donc, foncez, nous avons besoin de vous pour soutenir l’activité dans la zone euros !

 

perspective of the evolution of credit rate

 

UN RECORD DEPUIS 1945 !

Un argument milite pour un recul un peu plus important. « Les banques se sont fixé des objectifs commerciaux élevés pour 2016 », explique Sylvain Lefèvre, qui dirige La Centrale de Financement. « Elles se livrent à une vive concurrence sur les taux immobiliers pour séduire de nouveaux clients. » La baisse des taux de la BCE leur donne les moyens d’appliquer cette politique commerciale agressive à moindres frais. Résultat : dans les prochaines semaines, le taux moyen sur vingt ans pourrait descendre à 1,80%, les meilleurs dossiers pouvant décrocher du 1,20%.

 

LES TAUX IMMOBILIERS AU 10 MARS 2016 :

 

barometre.png

 

Source : Empruntis.com. Taux fixes hors assurances, frais annexes et garanties

 

demeuresdunord.com

Si vous souhaitez recevoir une alerte-mail afin d’être avertis de nos nouveaux articles sur ce Blog, inscrivez simplement votre adresse mail dans la rubrique   »INSCRIPTION NEWS LETTER »  dans la colonne de droite.

CREDITS IMMOBILIERS : CONSULTER UN COURTIER OU LE BANQUIER ?…

 

En quoi consiste exactement le métier de courtier en crédit?

 

Lorsque vous consultez un assureur pour votre voiture ou votre maison, vous ne faites pas directement appel à une Compagnie d’assurances, mais plutôt à un Courtier en assurances.

Concernant les crédits bancaires, il est également possible de faire appel aux services d’un courtier. Le courtier en crédit immobilier est un intermédiaire entre l’emprunteur et les banques, chargé de trouver les meilleures offres disponibles pour un client.

 

Rechercher le meilleurs prêt auprès des banques est , pour un particulier, un véritable chemin de croix !

Faire appel à un courtier en crédit immobilier permet ainsi à l’emprunteur de faire jouer la concurrence entre les banques afin d’obtenir l’offre de crédit la mieux adaptée à son profil et ses besoins. Le courtier, puisque chargé de représenter de multiples clients, peut souvent obtenir des offres de prêt plus attractives que le client seul.

C’est le confort d’avoir un seul interlocuteur !

 

Signing the mortgage contract to delivery of keys with wooden ho

Lire la suite

C’EST LA RENTRÉE : COMME UN GOUT DE REPRISE …

… Chez Demeures du Nord, il faut admettre que bien que n’ayant pas encore retrouvé les niveaux antécédents à 2009, nous avons pu inverser la tendance des dernières années depuis la rentrée de septembre 2014…
Au point que nos objectifs de ventes seront pour cette année certainement atteints, dans une proportion comprise entre +16 et +20 % !

DES TAUX DE CRÉDITS HISTORIQUEMENT BAS :

Il est vrai que les taux d’intérêts ont atteint cette année des planchers jamais vus ! Des taux qui oscillent autour de 2% selon les durées d’emprunts, et malgré une légère hausse de 0,05% à 0,15%. Pas de rebond spectaculaire donc, la remontée se veut modeste.
Fin juin 2015, la moyenne s’établit à 2,02 % contre un peu plus de 3 % fin 2013 selon l’Observatoire du financement CSA/Crédit Logement. « Cette baisse des taux équivaut à un recul des prix de 10 % », constate cette organisation. Bref, la pierre et l’argent sont moins chers, ce qui ne peut que requinquer le pouvoir d’achat immobilier.

 

UNE INDISPENSABLE REPRISE DANS L’ANCIEN :

Pour un constructeur comme Demeures du Nord, il est évident qu’une majorité de nos clients n’appartiennent que très rarement à la catégorie des « primo-accédant », et doivent se séparer d’un bien pour financer en partie leur nouvelle construction.
Nous avons donc souffert de la chute du marché de l’immobilier ancien qui a involontairement paralysé une grande partie des projets de construction.
Aujourd’hui la tendance s’inverse enfin : le flux des cinq premiers mois de 2015 est en hausse de 6,9 % sur un an. Résultat : l’ancien pourrait enregistrer dans les 750.000 transactions en 2015 selon les prévisions du Crédit foncier. Mieux que les 691.000 ventes de 2014 !

Spring_6_BD (3)1UN MORAL MEILLEUR :

L’autre ingrédient de la reprise, c’est notre moral. Et il va mieux ! S’il perd un point en juillet et s’il est resté stable en mai et en juin, il a quand même regagné huit points entre octobre 2014 et avril 2015 constate l’Insee. Pourvu que cela dure !

LA NOTION DE PATRIMOINE :

Elle reste l’une des premières motivations des français dans la décision d’acquérir une maison neuve. C’est un facteur rassurant dans un monde qui fluctue tellement !

Je reste donc assez optimiste pour les cycles à venir, étant tout de même conscient que cette reprise ne se fera que très lentement car, bien que n’étant plus dans la phase aigüe de la crise économique, nous avons à présent à en vivre certaines conséquences incontournables.
En janvier 2009, j’insistais sur ce blog sur le fait que malgré cette crise, les ménages français n’ont jamais diminué leur envie de bâtir leur maison autant dans une notion de patrimoine que de cadre de vie !  (Cela reste un projet concret pour plus de 30% des ménages…)

Spring_6_BD (3)2Faire construire c’est une promesse de bonheur pour toute la famille !

A nous de continuer à faire les efforts qu’il faut pour présenter les meilleurs projets qui soient, et les réaliser avec encore plus de rigueur !
C’est en tout cas les objectifs que nous nous sommes donnés au sein de Demeures du Nord pour cette rentrée de septembre !

 

DEMEURESDUNORD.COM

COLLECTION par DEMEURES DU NORD

 

OPTIMISME SUR LES TAUX, POUR UNE FRANCHE REPRISE DANS L’IMMOBILIER ?..

Dans son BLOG PATRIMOINE, Guillaume FONTENEAU,  Conseiller en gestion de patrimoine particulièrement reconnu dans cette profession, vient de donner sa synthèse à fin juin, sur l’évolution à venir des taux immobiliers :
« Trop tôt pour parler de hausse des taux d’intérêt, et ce n’est pas la violente (mais contenue) hausse des taux d’intérêt de l’emprunt français qui devrait changer notre analyse, les taux des crédits immobilier devraient se stabiliser à leur niveau le plus bas jamais enregistré.
Le mouvement de baisse depuis quelques mois est tellement violent qu’une hausse légère et légitime ne serait pas de nature à remettre en cause les excellentes conditions de financement du moment. Jamais le taux des emprunts immobiliers n’a été aussi faible! Par exemple, pour un emprunt de 200 000€ sur 20 ans, une augmentation du taux d’intérêt de 0.10%, c’est à dire de 1.70% à 1.80%, augmente la mensualité de 9.34€/ mois pendant 20 ans, soit -+ 2240€. Autant dire que ce n’est pas une catastrophe absolue! »

taux juin 2015Une économie qui repart!

2015 pourrait enfin marquer le redémarrage de l’économie européenne et de la France en particulier avec à la clef des taux qui augmentent… La croissance française prévue est de 0,8 % contre 0,4 % en 2014. « Si la politique menée par la Banque centrale européenne (BCE) fonctionne, on peut espérer le retour de la croissance et celui de l’inflation. La BCE remontera alors ses taux, provoquant la hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers », confirme Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi (premier réseau de courtier en prêt immobilier) et président de l’Association professionnelle des intermédiaires en crédit.

ddn fliaMais selon toute vraisemblance les taux d’intérêt devraient encore rester à des niveaux très intéressants pendant quelques mois. Et s’ils devaient remonter, ce ne serait pas une flambée. « Les taux devraient rester bas au moins jusqu’au 1er semestre 2015 », confirme d’ailleurs Jérôme Robin, président et fondateur de vousfinancer.com.
De manière unanime, si vous avez un projet ne tardez pas. Les taux ne resteront pas indéfiniment aussi bas !

WWW.DEMEURESDUNORD.COM

DES TAUX IMMOBILIERS BAS POUR UNE ANNÉE 2015 AMBITIEUSE …

Entre la Banque Centrale Européenne qui promet de maintenir des taux au plus bas pour une longue période et le début d’une nouvelle année d’ambitieux objectifs pour les banques, on peut observer avec satisfaction des taux d’intérêt toujours plus bas pour les crédits immobiliers.

Depuis longtemps, mois après mois, les records historiques de taux immobiliers sont « battus » et les particuliers peuvent s’endetter à des taux incroyablement faibles !

barometre-taux-marche_png février 20152015 commence comme 2014 s’est finie ! La baisse des taux se poursuit permettant maintenant à la reprise des marchés qui s’est amorcée durant l’automne 2014 de s’amplifier. Elle s’appuie sur la baisse du coût des ressources et sur la volonté des banques de soutenir les marchés immobiliers.

Il est clair aussi que le travail de courtage délégué à un professionnel permettra une décote des taux et vous fera bénéficier ainsi de conditions financières souvent plus avantageuses.

Family signing home purchase contract on tabletBien sûr, « je prêche pour ma paroisse » lorsque je déclare que cette baisse du coût de l’emprunt conduit mécaniquement à une hausse du pouvoir d’achat immobilier.

Comme je le dis souvent, pour votre résidence principale, la construction d’une maison individuelle reste pour la famille une nécessité de constituer un patrimoine cohérent, mais n’est pas qu’un raisonnement purement financier.
C’est aussi un projet de vie, un projet familial. Il est une condition de bonheur, une source d’énergie. Les couples et les familles ont besoin de projets partagés, c’est dans l’air du temps ! Donc ceux qui veulent se loger mieux, plus beau ou plus grand peuvent, sans hésiter, profiter pleinement de ces taux historiquement bas.

Quelques sérieuses sociétés de courtage situées plus particulièrement à Lille :

AB Expansion

ACE crédit

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

DEMEURESDUNORD.COM

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/Rw4WJhqSm3I » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

DES NOUVELLES DES TAUX DE CRÉDITS IMMOBILIERS …

Dès octobre 2013, le célèbre réseau de courtage In & Fi Crédits avait anticipé une baisse des taux.

Aujourd’hui,  il confirme en déclarant : « Effectivement, en l’espace d’un an, le taux de crédit fixe moyen pour une durée de 20 ans est passé de 3.30 % en 2013 à 2.70 % en 2014. L’écart, de 0.60 point, représente une baisse de près de 20 % !

Les raisons qui ont provoqué cette baisse sont toujours d’actualité :
•Des taux de refinancement auprès de la BCE à 0.05 %. Un plus bas jamais égalé.
•Des liquidités abondantes.
•La permanence de la concurrence interbancaire.
Aujourd’hui, les très bons dossiers (situation stable, apport supérieur à 10 % et endettement inférieur à 33 %) bénéficient à 15 ans d’un taux à partir de 1.90 % et pour 20 ans d’un taux de 2.35 %. Il s’agit là de taux plancher, du jamais vu !
Nous sommes dans un cas très particulier où dans le coût du crédit, la charge des frais de fonctionnement de l’établissement de crédit est supérieure à son coût d’acquisition des ressources.
Dans ces conditions il n’y a quasiment pas d’espace pour une marge sur les financements réalisés aux taux de 1.90 % sur 15 ans et 2.35 % sur 20 ans.
En l’état, les taux resteront durablement dans le tunnel actuel ; au moins tant qu’il n’y aura pas de modification du principal taux directeur de la BCE. »

barometre-taux-marche_png 13 nov 2014Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, et grâce à ce recul des taux, les durées d’emprunt se sont allongées de quatre mois depuis le printemps dernier (17,3 ans en moyenne).

«Ce sont les jeunes ménages qui bénéficient le plus largement de cette évolution», note l’étude. D’autant que les banques sont semble-t-il un petit moins exigeantes en matière d’apport personnel. Celui-ci a diminué de 2,5% en octobre sur un an (après un recul de 5,5% en 2013).
Résultat, les ménages ont davantage emprunté en septembre et surtout le mois dernier.

Couple Using Laptops On SofaAu fait : saviez- vous que l’on peut tout à fait refuser l’assurance groupe de son banquier ?

On peut en effet avoir recours à une assurance différente de celle de son banquier. L’emprunteur est libre de choisir une assurance pour son prêt auprès de l’établissement qu’il souhaite : il s’agit de la délégation d’assurance. De plus, l’établissement prêteur ne peut pas refuser l’assurance si celle-ci présente un niveau de garantie équivalent à la sienne. Si toutefois, il émet un refus, il doit être justifié par écrit.

Bon à savoir, non?

Faire le point avec son courtier :

Cela permet de connaître immédiatement vos possibilités d’investissement et d’envisager sereinement votre projet de construction.

Ce sont sans conteste un gain de temps, et aussi de nombreux conseils qui vous permettront de faire des économies sur l’opération!

Les plus sérieuses sociétés de courtage de la région se situent plus particulièrement à Lille. On peut y noter entre autres les suivantes:

AB Expansion

ACE crédit

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

CAFPI