DETECTEURS DE FUMEE OBLIGATOIRES DANS TOUS LES LOGEMENTS… Pourquoi attendre l’obligation ?

En France, un incendie d’habitation se déclare toutes les deux minutes en moyenne. Cela
représente quelque 250 000 départs de feu chaque année, selon les déclarations reçues par les assureurs. La plupart d’entre eux sont éteints par les occupants du logement, sans faire de
victimes.
Les autres, un peu plus de 90 000, nécessitent l’intervention des sapeurs-pompiers.

Chaque année, environ 800 personnes y perdent la vie, 300 personnes sur le coup et de 400 à 500 à l’hôpital, des
suites de leurs blessures. Les feux domestiques provoquent donc plus de deux décès par jour…
Ou plutôt faudrait- il dire par nuit, car les incendies nocturnes sont de loin les plus meurtriers : 70 % des incendies domestiques se produisent dans la journée, mais 70 % des pertes humaines
surviennent la nuit, lorsque le feu et ses fumées toxiques surprennent les victimes dans leur sommeil. (Sources : Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France).

Une loi pour laquelle une proposition avait été déposée déjà depuis 2005 devrait être votée dans les semaines à venir
après quelques modifications et mise en place rapidement. Tout au moins cette loi est souhaitée par beaucoup puisque comme elle existe déjà dans plusieurs pays, elle devrait réduire de moitié le
nombre de victimes !

LE PRINCIPE DE CETTE LOI :
Cette loi donnera obligation d’installer un détecteur de fumée. Cette obligation doit entrer en vigueur « au plus tard au terme d’un délai de cinq ans à compter de la date de la publication de la
loi », donc a priori fin 2013 ou début 2014. Le dispositif prévoit que l’occupant d’un logement « doit installer dans celui-ci au moins un détecteur avertisseur autonome de fumée » et « veiller à
l’entretien et au fonctionnement » de ce détecteur. L’installation doit être notifiée à la compagnie d’assurance qui garantit les risques d’incendie du local et pourra justifier une minoration de
la prime correspondante.

COMMENT FONCTIONNE UN DETECTEUR DE FUMEE ?
Le principe est qu’au plus vite un incendie est détecté, plus vite il pourra être éteint. Il fera ainsi moins de dégâts et les habitants seront souvent épargnés.
En cas d’incendie la composition de l’air change: la résistance électrique de la fumée diffère de celle de l’air pur. Le détecteur de fumée réagit à ce changement en émettant un signal sonore
strident.
En vous réveillant, il vous permettra d’intervenir à temps.
C’est en cela que je conseille à tous, (outre ce nouveau dispositif,) d’investir dans un extincteur, car en cas de début d’incendie, les habitants se trouvent souvent démunis quant aux
moyens de réagir immédiatement ! (un bon extincteur coûte moins de 100 euros et peut aussi sauver des vies humaines et beaucoup d’éléments incorporels !)

DEJA EN PLACE A TRAVERS LE MONDE :
Avec à peine 1 % des habitations équipées en détecteurs de fumées, la France fait figure d’exception parmi les pays occidentaux. Sans surprise, au premier rang des pays équipés arrivent les pays
anglo-saxons et les pays nordiques (Norvège, Canada, USA, Royaume-Uni, Suède, Finlande).
Ils ont été les premiers à sensibiliser leurs concitoyens, puis à légiférer pour rendre les détecteurs obligatoires. Ils obtiennent aujourd’hui des taux d’équipement élevés (jusqu’à 98 % des
foyers), à l’exception de la Finlande, dont le taux n’atteint que 66 % pour les appartements. Dès 1992, le Royaume-Uni a rendu l’installation de détecteurs de fumée obligatoire dans tous les
nouveaux bâtiments. Depuis, le taux d’équipement a été porté à 89 % et le nombre de décès annuels est passé de 428 en 1995 à 262 en 2005, soit une baisse de 40 % !

DES 2009, DEMEURES DU NORD EN EQUIPE TOUS SES NOUVEAUX LOGEMENTS :
J’ai décidé  d’équiper de ce dispositif de détecteur de fumée toutes les Demeures du Nord qui seront à présent livrées. Nous n’attendrons pas l’application de cette loi et encore moins
le délai légal de 2013 ou 2014 ! Car il s’agit bien de la sécurité de tous !

 

 

Share Button