QUESTIONS/RÉPONSES : NATACHA KOWALAK OU LA PASSION DES FORMES ET DES COULEURS …

 

Natacha Kowalak, jeune architecte d’intérieur issue de l’école de Saint Luc à Bruxelles, collabore en tant que Conseillère en Décoration Intérieure avec Demeures du Nord depuis déjà 3 ans.
Cette talentueuse architecte apporte à nos clients son savoir-faire, ses qualités d’imagination et d’intégration, pour les aider à exprimer leur véritable sensibilité.
Une belle découverte à vivre avec elle au travers d’échanges pour enfin sublimer nos intérieurs de manière élégante, originale et surtout unique !

 

natacha 2

 

Demeures du Nord : La décoration, c’est un métier à part entière ou un passe-temps?
Natacha :
Un métier à part entière bien évidemment. C’est avant tout une passion. Je suis à la recherche constante des nouvelles tendances, textures, matériaux. Je crée des styles d’ambiance en accord avec les envies et les attentes des clients.

DDN: Les couleurs, les volumes, le mobilier : qu’est-ce qui vous passionne le plus ?
Natacha :
Tout d’abord les volumes, j’aime jouer avec les espaces, me le réapproprier de manière réfléchie. Puis en deuxième temps vient les textures, les couleurs afin d’appuyer certains accents du projet.

 

Capture d’écran 2015-02-04 à 09.54.15

DDN: Quels artistes admirez-vous le plus dans la création ?
Natacha:
Je suis en admiration devant les designers émergeants aux tendances multiculturelles.
Et bien sûr quelques grands noms connus tels que :
-Zaha Hadid
-Jean Nouvel
-Frank Gehry
-Andrée Putman
-Philippe Starck

Lire la suite

QUESTIONS / RÉPONSES : SÉBASTIEN BOUDET, MARCHAND DE BONHEUR …

Il seconde son beau-père Didier Marquant depuis à présent dix ans, et remplit les fonctions de commercial et conducteur de chantiers pour LM PISCINES, qui déménage en Juin dans le centre de Bondues.
Ce fabricant réputé de piscines commercialise depuis 1999 la célèbre marque CARRE BLEU au nord de Paris.

DDN : Quel est votre véritable rôle au sein de LM Piscines ?

Sébastien Boudet : Je m’occupe dans un premier temps de la partie commerciale ; de la prise de contact à la signature du marché. Dans un second temps, je suis garant de la bonne réalisation du projet, du premier coup de godet à la mise en eau. Pour terminer, je livre le bassin avec toutes les explications nécessaires. Enfin, le rêve peut commencer, pour mes clients bien sûr !

DDN : Comment se comporte LM PISCINES au milieu de cette crise ? On peut supposer que la piscine n’est actuellement pas la priorité des actuels ou futurs propriétaires de maisons ?

Sébastien Boudet : Il est vrai que ces dernières années ont été difficiles. Le marché s’est considérablement ralenti. Il faut se battre davantage pour décrocher les projets. Mais je reste très confiant pour le futur, il y a un gros potentiel de réalisations dans notre région.

IMG_3169

DDN : J’ai souvent pensé que le marché des piscines dans le nord est un marché très dynamique depuis une bonne quinzaine d’années…

Sébastien Boudet : Il est vrai que nous avons pris beaucoup de retard si l’on peut se comparer aux autres régions françaises. Les projets ont évolué ces dernières années. Nos clients nous demandent de réaliser des bassins qui s’intègrent parfaitement à l’environnement. Il n’est pas inhabituel aujourd’hui de voir des piscines équipées d’un revêtement gris anthracite ou noir.
C’est vraiment plaisant de voir que les fabricants sont en constante recherche de nouveaux produits. Cela nous permet de proposer à nos client multiples options afin qu’ils puissent avoir une piscine unique. D’ailleurs, nous avons même innové ces dernières années avec des bassins aux parois en verre à débordement. En bref, il y a du boulot et on s’amuse bien… (sourire)

 

DDN : On dit que de faire fabriquer une piscine extérieure, augmente la valeur du bien d’environ 20% en cas de revente. Vous confirmez ?

Sébastien Boudet : Ce n’est pas faux, mais il faut remplir tout de même quelques conditions. Nous sommes pour notre part, constructeur de bassin traditionnel. Nous réalisons des bassins entièrement maçonnés et donc sur-mesure. Un bassin extérieur doit être avant tout intégré à son environnement. C’est un atout en terme de patrimoine. Un bassin bien conçu et esthétique crée forcément un coup de cœur chez un acheteur potentiel. La piscine peut faire basculer une vente, j’en suis convaincu.

DDN : Que vous apporte véritablement votre partenariat avec CARRE BLEU ?

Sébastien Boudet : Carré bleu nous apporte une véritable marque de fabrique. Nous nous situons clairement sur un marché haut de gamme avec des bassins traditionnel sur mesure. Nous sommes régulièrement en contact avec les autres concessions pour multiples conseils. Nous partageons nos savoir-faire et cela nous fait grandir dans le bon sens. Au-delà de la marque, nous avons des personnes très compétentes à notre service, que ce soit dans les commandes de produits, dans les services techniques d’après-vente ou dans le marketing.

 

DDN : Si vous deviez parler de votre procédé de fabrication concernant le bassin, la filtration et le chauffage, comment le résumeriez-vous ?

Sébastien Boudet : Plusieurs mots me viennent en tête : solidité, efficacité, simplicité et qualité. Je ne suis pas en train de vous dire que nos bassins sont sans entretien, mais nous avons des moyens de filtration, de chauffage et de stérilisation qui ont considérablement évolué ces dernières années. Nous proposons plusieurs types de filtration mais dans la plupart des cas, la filtration par sable est retenue. Nous proposons même des vannes pilotées, ce qui permet d’effectuer des lavages de filtres automatique.
Pour le chauffage, nous orientons le client le plus souvent sur de la pompe à chaleur. Mais vous savez, tout dépend du projet, de la taille du bassin, de la température souhaitée, de la durée d’utilisation dans la saison. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte. Nous nous adaptons, et surtout, nous conseillons nos clients au mieux pour une satisfaction maximum.
Idem pour la partie stérilisation ; pour un bassin intérieur, nous allons orienter nos client vers un traitement de l’eau par lampe UV avec des apports en oxygène ce qui permet de rendre la baignade très agréable, sans odeurs, sans picotements aux yeux, on ne parle plus d’agressivité. Pour un grand bassin extérieur, nous privilégierons la stérilisation au sel ou au chlore, moins couteuse et plus désinfectante.
Vous voyez, ce qui est plaisant dans notre métier, c’est cette adaptation permanente au projet sachant qu’ils sont tous différents les uns des autres.

DDN : Ce n’est pas le procédé le plus économe sur le marché …

Sébastien Boudet : Je pars du principe, que lorsque l’on opte pour la réalisation d’une piscine traditionnelle, en béton, avec de vraies garanties décennales, un vrai local technique, vous êtes dans une optique d’investissement à long terme. Il vrai que nous ne nous situons pas dans une gamme de produits la moins chère du marché. Ce n’est pas notre but non plus. Notre politique s’axe sur des projets et des constructions de qualités. En revanche, si l’on parle de coûts d’exploitation, nous avons les matériels les plus performants du marché. Entre les pompes à chaleur, les machines de déshumidification, les pompes de filtration, et j’en passe, nous essayons d’être sur les meilleurs machines en terme de rendement/consommation.

CARRE BLEU 1

DDN : Parlez-nous enfin de la sécurité pour les enfants. On sait que c’est une question importante qui est primordiale lorsque l’on sait le danger qu’une piscine représente. De quelle manière avez-vous abordé ce délicat problème ?

Sébastien Bourdet : Effectivement, c’est un sujet très important que je n’oublie jamais d’évoquer lors des rendez-vous. Certaines personnes se sentent plus ou moins concernées. Mais comme on dit : un accident, ça n’arrive pas que chez les autres !
Aujourd’hui, il existe beaucoup de systèmes répondant aux normes de sécurité pour les bassins privés comme pour les alarmes, les barrières de sécurités, les abris, les bâches à barres et bien sur les volets.
Pratiquement tous nos bassins sont équipés de volets automatiques de sécurité. Ce système est à mes yeux l’un des plus sûrs. L’avantage est qu’il s’intègre parfaitement au projet ; on peut même le faire disparaitre dans une fosse au fond du bassin quand celui-ci est ouvert. L’ouverture et la fermeture se font à l’aide d’une simple clé que l’on positionne ou l’on veut dès l’instant qu’il y a visu sur le bassin. Il permet également de garder un maximum de chaleur dans la piscine et ainsi de réduire la consommation en chauffage. En bref, outre le fait de vendre ces équipements, je pousse fortement mes clients à investir dans du matériel de sécurité.
En revanche, je leur dis aussi qu’ils peuvent mettre n’importe quel matériel de sécurité, ça ne remplacera jamais la vigilance d’un parent.

CARRE BLEU 4

DDN : Nous avons souvent collaboré ensemble pour des projets « maison/piscine », aussi bien pour des piscines intérieures qu’extérieures… Comment se traduisent vos relations avec Demeures du Nord, qu’elles soient techniques ou humaines ?

Sébastien Boudet : Nos relations, je les comparerais à un vieux couple. Y’a des hauts et des bas… (Rires). Non, plus sérieusement, nos relations humaines sont excellentes. J’apprécie le coté sérieux et professionnel de toute l’équipe. Je pense que dans n’importe quel projet, si l’on veut faire quelque chose de beau, il est essentiel d’être en phase humainement. On a trop souvent tendance à l’oublier, et moi, de ce côté, j’y mets un point d’honneur.
Côté technique, je prends énormément de plaisir depuis toutes ces années à travailler, que ce soit avec les dessinateurs ou avec les conducteurs de Demeures du Nord. Je n’ai aucune appréhension à me rendre dans vos locaux à Lille pour concevoir nos futurs projets. Je donne volontiers et en toute confiance mon savoir-faire et ma technique. Vous, vous me donnez le vôtre et nous le retranscrivons sur le papier. Là est tout le but de travailler en équipe.
Je dirai que nos relations sont constructives et tout ça se ressent sur le terrain.

PISCINE CARRE BLEU 3

DDN : Finalement, l’image de Demeures du Nord ne s’éloigne pas trop de celle de CARRE BLEU, non ?

Sébastien Boudet : Je pense que l’on aime faire le même métier, c’est-à-dire faire de belles choses. Nous aimons les belles architectures et le travail bien fait, nous aimons innover, plaire et satisfaire. Alors oui, nos images sont très similaires !

DDN : Parlez-nous enfin de votre métier et de vos passions personnelles…

Sébastien Boudet : Je vais commencer par mon métier… A mes yeux bien sûr, c’est un beau métier. Depuis tout petit, j’ai toujours aimé concevoir, construire. En plus, dans la piscine ; pour un fils de maitre-nageur, mon chemin était tout tracé… (rire).
Forcément, il y a des jours meilleurs que d’autre mais mon métier est très enrichissant. Humainement, je rencontre beaucoup de personnes, que ce soit en rendez-vous clientèle ou en conduite de chantier. Il faut constamment se remettre en cause sur des projets tous différents les uns des autres. Je dis souvent au gens que je réalise leur projet avec la même envie que si je devais le faire pour moi. Dès lors que les gens me font confiance, je m’éclate !
D’un point de vue personnel, c’est pareil. Je fais beaucoup de sports, hockey sur glace, course à pied, vélo. J’en ai besoin, avec la vie que l’on mène, c’est un véritable échappatoire : ça me permet de décompresser. Ce qui est dommage, c’est qu’il n’y a que 24 heures dans une journée…

Mais ma plus grande passion, ça reste comme beaucoup de papas : ma famille, mes enfants !…

sébastien Boudet en famille 2

LM PISCINES
1654 Av du Géneral De Gaulle
Bondues. 03 20 37 60 00

 

.