LETTRE OUVERTE A LA SOCIETE PIRAINO…

9497e95d4a737e9067ac612e9b03e530
Cela n’est pas la première fois que nous découvrons avec écœurement certains agissements
malhonnêtes de commerciaux dans certaines sociétés de construction.

Ceux-ci sont malheureusement prêts à tout pour déstabiliser un client vis-à-vis de Demeures du Nord.

J’avais déjà évoqué un problème identique dans mon post du 14 septembre 2012. Je pensais alors que cela «
calmerait cette ignoble méthode ».

Or, l’un de nos nouveaux clients m’a averti des propos relatés par un commercial malhonnête, afin de le
faire douter par n’importe quels moyens de Demeures du Nord et de moi-même. Celui-ci est même allé jusqu’à lui faire croire que je suis diminué physiquement et que les résultats de  DDN pourraient s’en ressentir !

Je trouve cela crasseux, pitoyable même ! La seule chose qui me rassure, c’est de constater que ces clients nous ont malgré tout confié la réalisation de leur maison, ce qui prouve leur bon sens et la bêtise du représentant de la société
Piraino.
 J’ose espérer qu’il ne s’agit que d’un acte isolé d’un commercial, et que la Direction
n’est pas au courant de ces agissements. Malheureusement le mal est fait, la rumeur est lancée, avec l’immanquable « effet boule de neige » diffiicile à stopper à présent.

Cette fois, je n’ai plus envie de m’expliquer face à ce type d’agissements ; je l’ai fait longuement dans mon article du 14 sept 2012 et je n’ai rien d’autre à y ajouter.
Voici plutôt une copie du courrier qu’a adressé mon avocat, Maître Karl Vandamme,  à la Direction de la société Piraino afin de tenter de faire stopper cette déloyale méthode.

Heureusement, nous sommes rarement en concurrence avec ce type de constructeurs qui nous dénigrent ainsi.
Nos confrères les plus sérieux ne pratiquent pas ce type de procédé véreux,
 et c’est tant mieux !

D’ailleurs, je vais parfaitement bien, tout comme Demeures du Nord.


denigrement21
Copie du courrier adressé par maître Vandamme à l’attention de la Société Praino :

LRAR ET LETTRE SIMPLE
N/Réf. : DEMEURES DU NORD / CONSULTATION
20023025 – KV//TE
Email : kavandamme@nordnet.fr
Ligne directe secrétariat : 03 20 74 40 63 choix 3
Monsieur le Directeur,

La société DEMEURES DU NORD dont je suis le conseil, m’indique
que l’un de ses clients, qui avait été précédemment démarché par votre société, l’a informé que votre commercial a tenu des propos portant atteinte à la vie privée de Monsieur Christian
PAINDAVOINE, le dirigeant de  Demeures du Nord.

Très concrètement, imaginant qu’il s’agissait là d’un argument de vente, votre préposé s’est cru
autorisé à indiquer que Monsieur PAINDAVOINE avait subi deux AVC et que son état de santé ne lui permettrait plus de diriger correctement la société DEMEURES DU NORD qui s’en trouverait ainsi
totalement déstabilisée.

Il s’agit là d’actes de concurrence déloyale car le dénigrement commercial constitue une faute qui
engage la responsabilité délictuelle de son auteur au sens des articles 1382 et 1383 du Code civil.

Vos agissements fautifs ont pour objectif de fausser le jeu normal de la concurrence.

Sur le plan des principes, vous ne pouvez porter préjudice à une société concurrente au moyen de
procédés déloyaux, et notamment en vous livrant à des actes de dénigrement.

Au-delà, sur un terrain purement moral, la méthode est indigne.

Au regard de ce qui précède, j’ai reçu instruction de vous contacter pour vous mettre en demeure
d’avoir à cesser ce type de procédé faute de quoi  DEMEURES DU NORD sera contraint de placer cette affaire sur un terrain judiciaire.

Je vous invite à transmettre une copie de la présente à votre conseil.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’expression mes salutations distinguées.
Karl VANDAMME