CES QUELQUES CONSTRUCTEURS QUI VOUS FONT RÊVER, ET NE PRÉSENTENT EN FAIT QUE DES LEURRES …

« La crise n’autorise pas tout, et cette économie qui marche encore au ralenti,  ne permet  en tout cas pas de mentir vis-à-vis du public. Je sais qu’en publiant ce présent post je vais sans doute mécontenter certains, voir m’attirer des foudres ! Mais à force de voir passer ces nombreuses publicités sur les magazines, sur les sites internet, il est peut-être temps pour moi de réagir face à une partie de la concurrence, qui tente de se faire passer comme expérimentée en « haut de gamme » grâce à  des artifices peu scrupuleux…, impliquant dès lors une concurrence totalement déloyale.

Il m’appartient en tant que responsable de Demeures du Nord, de la défendre et de protéger l’ensemble de mes collaborateurs ainsi que nos sous-traitant face à ce type d’agissements . Certains de mes collaborateurs et collaboratrices m’ont d’ailleurs demandé depuis longtemps de réagir par rapport à ce triste phénomène, particulièrement au sein du bureau d’études et du service commercial DDN.  On peut les comprendre… 

Chers confrères, je ne déclare pas dans ce post que vous êtes de mauvais constructeurs. Je n’ai pas ici de jugement à donner sur vos prestations . Ces jugements m’appartiennent.

Mais s’il vous plait, n’inventez pas de fausses histoires, et montrez vos véritables réalisations, avec honnêteté. N’étalez pas partout des maisons de rêves venues d’ailleurs que vous n’avez ni créées, ni construites ! N’usez pas d’images de synthèse achetées pour quelques dizaines d’euros dans des banques d’images, et que l’on retrouve sur vos publicités ou à l’intérieur de vos sites !  En faisant çà, vous faites du tort à cette profession. Car c’est la vérité qu’attendent de vous vos prospects:  question de loyauté ! « 

Christian Paindavoine

 

 

Exemples de constructeurs qui prétendent faire construire des villas de rêve au travers de maisons qu’ils n’ont même jamais construites, ni jamais dessinées !

 

CAS N° 1:  une même maison qui apparaît chez 3 constructeurs différents et aussi dans 2 banques d’images!

Sans commentaires…

piraino prestige

 CAS N°2: cette magnifique villa exposée en première page de ce site internet, est en réalité  l’oeuvre d’un architecte étranger. Une maison construite à Bruges pour laquelle plusieurs articles de revues de déco ont été consacrés…

Sans commentaires…

 site piraino

 

CAS N° 3:  une plaquette commerciale présentant sous tous ses angles  une magnifique maison …  qui, en réalité, fut construite par un architecte belge à Keerbergen!!

Sans commentaires…

PlaquetteGroupePiraino4

cubyc 1 fausse piraino

cubyc 2 fausse piraino

CAS N° 4:  une même maison présentée par 2 constructeurs différents. Curieux, non?

Sans commentaires…

demeures de style

 CAS N°5:  une autre curiosité:  une maison présentée par 2 constructeurs différents. 

sans commentaires…

 levoye

Peut-être que certains de ces constructeurs ci-dessus n’ont pas eu conscience que leur démarche ressemble plus à un mensonge commercial qu’à une mise en avant de leur société ? Peut-être aussi ignorent ils l’existence de lois françaises et internationales sur la propriété de l’image…

Il n’empêche : on ne se construit pas une image de prestige en présentant des photos de réalisations dont on n’est pas le maître d’œuvre.

Tout comme on ne vante pas une maison alors qu’elle n’est même pas issue de sa propre société et de sa région, mais de villes comme Bruges en Belgique ou même Johannesburg en Afrique du sud !

Ces attitudes commerciales qui usent d’artifices quelque peu douteux, trompent  les clients. En même temps, elles nous opposent une concurrence déloyale…  C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous avons décidé de réagir .

Ce n’est pas parce qu’un constructeur tente de se protéger en notant sur un site internet le mot « inspirations » qu’il peut ainsi se disculper de la volonté de faire croire que ces maisons n’ont pas été « empruntées » aux véritables auteurs de ces maisons de rêve !

Ces auteurs d’ailleurs, et malgré une loi très stricte sur la propriété de l’image et de la création,  ne sont bien évidemment jamais cités sous ces photos ou ces images de synthèses, même pas l’ombre d’un copyright… C’est voler ces auteurs et tromper le public.

La loi pourtant très claire n’est donc absolument pas appliquée dans toutes ces parutions: l’article L.122-4 du code de la propriété intellectuelle précise: « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque indique bien que toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle d’un document faite sans le consentement de l’auteur est illicite. »

Afin d’éviter ces confusions, faites confiance uniquement à des constructeurs qui ne présentent dans leurs sites uniquement des maisons réalisées par eux ! (Il y en a heureusement d’autres).

Evitez les images virtuelles, et méfiez-vous de certaines photos de maisons un peu trop …« Hollywoodiennes » !  Çà ne sent pas bon !

DEMEURES DU NORD.COM

*AUTEUR DE L’IMAGE A LA UNE: KIKO pour Fotolia

LETTRE OUVERTE A LA SOCIETE PIRAINO…

9497e95d4a737e9067ac612e9b03e530
Cela n’est pas la première fois que nous découvrons avec écœurement certains agissements
malhonnêtes de commerciaux dans certaines sociétés de construction.

Ceux-ci sont malheureusement prêts à tout pour déstabiliser un client vis-à-vis de Demeures du Nord.

J’avais déjà évoqué un problème identique dans mon post du 14 septembre 2012. Je pensais alors que cela «
calmerait cette ignoble méthode ».

Or, l’un de nos nouveaux clients m’a averti des propos relatés par un commercial malhonnête, afin de le
faire douter par n’importe quels moyens de Demeures du Nord et de moi-même. Celui-ci est même allé jusqu’à lui faire croire que je suis diminué physiquement et que les résultats de  DDN pourraient s’en ressentir !

Je trouve cela crasseux, pitoyable même ! La seule chose qui me rassure, c’est de constater que ces clients nous ont malgré tout confié la réalisation de leur maison, ce qui prouve leur bon sens et la bêtise du représentant de la société
Piraino.
 J’ose espérer qu’il ne s’agit que d’un acte isolé d’un commercial, et que la Direction
n’est pas au courant de ces agissements. Malheureusement le mal est fait, la rumeur est lancée, avec l’immanquable « effet boule de neige » diffiicile à stopper à présent.

Cette fois, je n’ai plus envie de m’expliquer face à ce type d’agissements ; je l’ai fait longuement dans mon article du 14 sept 2012 et je n’ai rien d’autre à y ajouter.
Voici plutôt une copie du courrier qu’a adressé mon avocat, Maître Karl Vandamme,  à la Direction de la société Piraino afin de tenter de faire stopper cette déloyale méthode.

Heureusement, nous sommes rarement en concurrence avec ce type de constructeurs qui nous dénigrent ainsi.
Nos confrères les plus sérieux ne pratiquent pas ce type de procédé véreux,
 et c’est tant mieux !

D’ailleurs, je vais parfaitement bien, tout comme Demeures du Nord.


denigrement21
Copie du courrier adressé par maître Vandamme à l’attention de la Société Praino :

LRAR ET LETTRE SIMPLE
N/Réf. : DEMEURES DU NORD / CONSULTATION
20023025 – KV//TE
Email : kavandamme@nordnet.fr
Ligne directe secrétariat : 03 20 74 40 63 choix 3
Monsieur le Directeur,

La société DEMEURES DU NORD dont je suis le conseil, m’indique
que l’un de ses clients, qui avait été précédemment démarché par votre société, l’a informé que votre commercial a tenu des propos portant atteinte à la vie privée de Monsieur Christian
PAINDAVOINE, le dirigeant de  Demeures du Nord.

Très concrètement, imaginant qu’il s’agissait là d’un argument de vente, votre préposé s’est cru
autorisé à indiquer que Monsieur PAINDAVOINE avait subi deux AVC et que son état de santé ne lui permettrait plus de diriger correctement la société DEMEURES DU NORD qui s’en trouverait ainsi
totalement déstabilisée.

Il s’agit là d’actes de concurrence déloyale car le dénigrement commercial constitue une faute qui
engage la responsabilité délictuelle de son auteur au sens des articles 1382 et 1383 du Code civil.

Vos agissements fautifs ont pour objectif de fausser le jeu normal de la concurrence.

Sur le plan des principes, vous ne pouvez porter préjudice à une société concurrente au moyen de
procédés déloyaux, et notamment en vous livrant à des actes de dénigrement.

Au-delà, sur un terrain purement moral, la méthode est indigne.

Au regard de ce qui précède, j’ai reçu instruction de vous contacter pour vous mettre en demeure
d’avoir à cesser ce type de procédé faute de quoi  DEMEURES DU NORD sera contraint de placer cette affaire sur un terrain judiciaire.

Je vous invite à transmettre une copie de la présente à votre conseil.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’expression mes salutations distinguées.
Karl VANDAMME