FAISONS UN POINT SUR LES TENDANCES – CUISINES …

La cuisine est devenue un espace de vie, convivial et rassembleur…

 

Souvenez-vous simplement de la cuisine de vos parents il y a 20 ou 30 ans ! Pensez à cette multitude de cuisines « rustiques » qui se ressemblaient toutes, ou encore à ces cuisines en « FORMICA » qui faisaient déjà un petit clin d’œil à l’avenir ..!

 

A présent, regardez nos cuisines d’aujourd’hui, particulièrement design et fonctionnelles  ; conviviales surtout !

SIEMATIC

LEICHT

D’une pièce cachée, la cuisine est devenue définitivement une belle pièce à vivre. Pour de nombreuses Demeures Du Nord d’ailleurs, la salle à manger traditionnelle a totalement disparu pour faire place à une très grande cuisine avec son coin bar et un large espace repas. Tout cela donnant sur un grand salon. Qui aurait imaginé il y a encore 20 ans que nous aurions reçu des amis à diner dans notre cuisine ?

IKEA

BULTHAUP

Pour Vincent Grégoire, du bureau de tendances NellyRodi, agence de prospective, « la cuisine se cale sur une nouvelle façon de recevoir. Les apéros dînatoires se développent et avec eux le boum des îlots et coins bars. On aime recevoir ses amis, alors les cuisines s’ouvrent si possible, sur le salon ou même sur l’extérieur. Ce n’est plus une pièce « technique » et froide : les couleurs se font plus douces et naturelles, on expose sa belle vaisselle dans des vitrines tandis que son électroménager haut de gamme trône sur le plan de travail« .

 

LEICHT

D’après COTÉ MAISON, les experts sont formels : « les tendances fortes des dernières années sont toujours d’actualité. La cuisine est devenue un espace de vie, convivial et rassembleur avec de nouveaux codes qui ont des conséquences sur l’agencement et la décoration. Et cette pièce de plus en plus importante, dans laquelle, les Français cuisinent, dînent, discutent, font les devoirs des enfants ou reçoivent, ils l’aimeraient avant tout fonctionnelle et confortable à vivre : ainsi, selon le dernier Baromètre Mobalpa, 43% des répondants estiment que leur cuisine pourrait être améliorée en termes d’ergonomie et de rangement, amenant tous les fabricants ou distributeurs à s’engouffrer sur ce créneau, avec des meubles grand volume, des rangements malins, le retour des meubles hauts, des plans de travail plus nombreux… Enfin, en termes de style, cuisines ouvertes, avec îlots et cuisines atelier ont toujours le vent en poupe. »

BULTHAUP

Si les cuisines blanches clinquantes, les carreaux de ciment et les îlots tout en longueur, ont encore la cote en 2017, le bois s’est patiemment imposé pour les rendre plus chaleureuses en créant des contrastes particulièrement heureux lorsqu’il s’agit par exemple du « bois / inox ». Encore une fois, nos clients réclament de plus en plus ces touches d’authenticité qui les rassurent, tout au moins qui donnent un esprit intemporel à l’espace.

D’autres détails ont fait leur apparition dans les cuisines. Place aux niches et aux étagères ! Alors qu’on les cachait jusqu’à présent, on y expose de la vaisselle, même certains aliments ! Une manière d’inviter à moins de rigueur dans cette pièce de vie…
Chez Demeures Du Nord, nous avons appris à imaginer ces nouvelles formes de cuisines, particulièrement dans leur future composition dont nous aurons parlé longuement avec nos clients… Les fabricants de cuisine, dont ce sont les véritables stylistes reprendront l’idée de base pour l’améliorer et les rendre encore plus fonctionnelles et agréables à vivre !

La société BULTHAUP, particulièrement réputée pour la qualité de ses cuisines, illustre parfaitement bien ci-dessous la fonction de la cuisine d’aujourd’hui. Ils parlent de « centre de communication » ! Etonnant terme, mais au fond tellement logique dans le sens convivial que l’on veut donner à l’espace cuisine :
« Partager un repas, boire un verre ou passer un moment agréable entre amis ou avec la famille – la vie à la maison s’organise souvent autour de la table. Elle agrémente le centre de communication de la cuisine espace de vie, et créent une atmosphère de bien-être où il fait bon s’attarder….»

 

© Demeures Du Nord

DEMEURESDUNORD.COM

CHAUFFAGE PAR LE SOL OU RADIATEURS ?…

Un choix qui est avant tout celui du confort !

En consultant nos statistiques, j’ai pu constater que sur les 2 dernières années, Demeures du Nord a livré près de 80% de ses logements équipés de planchers chauffants hydrauliques !

Il y a une dizaine d’années encore, le fait d’équiper l’une de nos maisons avec un plancher chauffant était un peu exceptionnel. Aujourd’hui, il est clair que le plancher chauffant est devenu l’un des systèmes les plus employés pour les maisons neuves, tout au moins l’évolution de ce marché est ascendante.

Le plancher hydraulique est-il plus chauffant que le chauffage par radiateurs ?

Dire que cela chauffe mieux est logiquement faux. Une pièce sera chauffée à 22° par exemple que ce soit par radiateurs ou plancher. Seuls certains utilisateurs avancent que dans la mesure où la chaleur est uniformément diffusée sur toute la surface du sol, la sensation de confort est plus prononcée. Il s’agit là d’un ressenti.

Le plancher chauffant peut-il provoquer des maladies veineuses, des jambes lourdes ?

Absolument pas ! Depuis un décret publié en 1978, la température de surface est limitée à 30/35 °C (une température inférieure à celle du corps humain qui est en moyenne de 37 °C). CQFD

Quel est le plus grand avantage du plancher chauffant ?

Chez nos clients, l’avantage le plus avancé est l’absence des radiateurs. Il libère des murs sur lesquels se seraient appuyés des radiateurs. Cet avantage est plus évident pour des logements de taille moyenne où les linéaires de murs sont évidemment moins importants. De plus, on sait combien les Demeures du Nord présentent beaucoup de linéaires d’ouvertures extérieures en participant à la diminution des surfaces de cloisons intérieures…

Nos clients mettent aussi en avant l’économie de chauffe due à ce système plus écologique.
Le plancher chauffant permet de baisser la température ambiante pour une sensation de confort équivalente : en effet, il diffuse la chaleur par rayonnement : il chauffe ainsi davantage les « objets » que l’air, ce qui permet de baisser la température de chauffe de 2 à 3 °C en obtenant la même sensation de confort .
Il ne produit pas d’air pulsé : il est donc plus sain car il ne provoque pas de déplacement de poussière.
Pour être encore plus écologique, un plancher chauffant peut être raccordé à une pompe à chaleur. Mais là, compte tenu de l’addition des coûts, une dizaine d’années seront nécessaires pour l’amortir.
Bon à savoir : selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une réduction de 2 à 3 °C économise 15 % de consommation de chauffage.

Quel est son plus grand défaut ?

Sans doute le problème de la très grande inertie, ennemie des différences rapides de températures extérieures, particulièrement en demi-saison ! C’est parfois désagréable : la montée en température est beaucoup plus rapide avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant, puisque pour augmenter la température intérieure de quelques degrés, il faut bien moins d’une heure aux radiateurs et au minimum 3h au plancher chauffant.

De plus, à l’arrivée des apports solaires en cours de matinée hivernale, les radiateurs s’ajustent immédiatement alors que l’inertie thermique d’un plancher chauffant continue d’irradier des calories qui finissent par surchauffer la maison.

Des joints de fractionnement pour plancher chauffant sont nécessaires, par exemple au seuil des portes lorsque la chape est posée dans différentes pièces en même temps. Vous pouvez ajouter des joints de fractionnement dans une seule et même pièce pour délimiter différentes zones si sa taille ou sa configuration spéciale l’exige. Les joints de fractionnement ont pour rôle d’absorber les mouvements de la chape liquide, qui a tendance à se contracter légèrement en prenant prise. Sur des surfaces réduites, ce n’est pas gênant, mais des fissures sur les points de faiblesse peuvent apparaître pour des chapes étendues. Les joints de fractionnement, dont l’épaisseur doit faire au moins 5 mm, corrigent ce problème. Il est possible de faire passer le circuit hydraulique à travers un joint de fractionnement.

Existe-t-il véritablement une économie de consommation pour le plancher chauffant par rapport au chauffage par radiateurs ?

Les avis sont partagés, d’autant plus qu’aucune étude scientifique n’a encore été mise en place depuis la nouvelle norme RT2012. On sait d’ailleurs que plus la maison est isolée, plus le gain de température de surface du plancher chauffant est minime.
.Difficile donc de donner un avis sur cette question, car si économies de chauffage il y a, il ne faut pas omettre que l’investissement initial est plus onéreux pour un plancher chauffant. On peut considérer qu’en moyenne le delta entre « plancher et radiateurs » est d’environ 42€/m². Un investissement à amortir avant de faire des économies de combustible…

Conclusion :

Il est évident que le choix d’un plancher chauffant est avant tout celui du confort.

Plancher chauffant ou radiateurs ? Boîte mécanique ou automatique ? Parquet dans les chambres ou moquette ? Stylo bille ou roller ?
C’est à vous de juger de manière économique bien sûr, mais avant tout dans un raisonnement de confort et d’esthétique…

Petite parenthèse étonnante :

L’émission de chaleur par le sol intégrée au bâtiment n’est pas nouvelle. Ce mode de chauffage par le sol remonte, d’après l’étude des vestiges de l’Empire romain, au IVe siècle av. J.-C., où certaines riches villas ainsi que les thermes possédaient un chauffage par le sol utilisant le principe de l’hypocauste. Ce procédé consiste à faire circuler dans des conduits sous le sol de l’air chaud ou de la vapeur. Ce procédé a finalement été abandonné à la chute de l’Empire romain.

 

INTERVIEW BANG ET OLUFSEN, POUR PARLER DES SYSTÈMES MULTIROOM POUR VOTRE FUTURE DDN …

Je contrôle l’ensemble de ma maison avec ma télécommande programmée sur mesure ! 

 

Pascal DEBLIQUI Directeur BO Lille

Comme on le sait, cette société conçoit et fabrique des appareils et produits audiovisuels haut de gamme. Leur design épuré, et leur son ou leurs images TV de grande qualité en ont fait depuis longtemps des leaders dans la Hi-Fi et la télévision haut de gamme.
Pour créer ses produits, B&O collabore avec de grands architectes et designers et offre ainsi une gamme de produits se caractérisant par un design très avant-gardiste d’une grande pureté, destinée à des consommateurs exigeants.
Si certains l’ignorent encore, Bang & Olufsen s’est spécialisé en « sur mesure », notamment par ses systèmes intelligents dans la maison.
C’est ce qui nous intéresse ici, grâce à ces « questions-réponses » avec Pascal Debliqui, responsable de l’antenne BO à Lille.

 

Demeures Du Nord : En quoi se distingue Bang & Olufsen d’autres marques haut de gamme ? Et que viennent chercher de particulier vos clients ?

Pascal Debliqui: Créée en 1925 au Danemark, Bang & Olufsen est la plus ancienne marque d’ Hifi-Vidéo !
Notre longue expérience dans le domaine et notre approche nous différentient radicalement de nos concurrents : faire en sorte que nos produits soient aussi performants qu’esthétiques.
Cela passe à la fois par un design très poussé, qui ose aller contre les standards actuels de l’industrie, mais aussi par un savoir-faire technologique que nos concurrents nous envient. Savoir allier artisanat et technologies de pointe.
Cela se ressent par le fait que Bang & Olufsen collabore avec de grands designers et architectes comme Jacob Jensen, David Lewis… Mais aussi signe des partenariats avec des éditeurs de tissus réservés au mobilier haut de gamme.

 

DDN : On rencontre souvent certains de vos produits dans nos Demeures Du Nord…

Pascal Debliqui: C’est vrai ! Comme pour DEMEURE DU NORD, la particularité de Bang & Olufsen c’est le principe du « sur mesure », notamment par la domotique maison, entre périphériques de la marque et systèmes intelligents de la maison.
S’y ajoute à cela la sensibilité qu’ont nos clients communs pour la recherche de l’excellence et le confort de l’utilisation au quotidien.

 

DDN : Parlons de domotique : doit-on, au moment de nos constructions prévoir un système de fileries spécifique pour anticiper vos installations Son ou TV ?

Pascal Debliqui: Oui ! Dès la préparation du réseau électrique ! Nous étudions avec les clients leurs habitudes de vie afin de proposer l’installation qui leur correspond. Nous préconisons aujourd’hui l’installation d’une « baie technique » afin de centraliser tous les périphériques et les rendre pilotables par une seule télécommande. Fini donc les câbles disgracieux au milieu du salon !
L’intérêt d’y penser en amont fait que l’installation reste évolutive et que le client n’est pas tenu de tout mettre en place tout de suite.

 

DDN : Quel est justement la particularité de votre système domotique Multiroom ?

Pascal Debliqui:  Le cœur des installations domotiques aujourd’hui se retrouve sur tous les écrans de la maison type tablettes, Smartphone etc mais aussi sur tous nos téléviseurs qui restent des accès privilégiés par nos clients.
« Je contrôle l’ensemble de ma maison devant mon écran de télévision avec ma télécommande programmée sur mesure ! »
C’est un système à la fois évolutif dans le temps qui intégrera aussi bien les produits récemment sortis que votre ancienne chaîne B&O qui a 30 ans…

 

DDN : Peut-on satisfaire au travers d’une installation BO chaque membre d’une famille dont les goûts sont si souvent différents ?

Pascal Debliqui:  Justement, notre système Multiroom est capable de gérer des profils pour chaque membre de la famille. Aujourd’hui, tout le monde possède un smartphone et est capable du coup de gérer toutes les enceintes et télés de la maison avec ses propres playlists de musique.

 

DDN : Existe-t’il une tendance dans la HI-FI ?

Pascal Debliqui:  Il existe naturellement des tendances dans notre secteur, mais B&O n’a jamais réellement suivi les conventions et a toujours plutôt inspiré celles de notre industrie. (Là où la grande majorité des constructeurs hi-fi vont séparer tous les éléments de leur installation (enceintes, ampli, téléviseur…), ce qui aura comme conséquences une multiplication de boites pas toujours très belles, de câbles et de télécommandes. Nous, nous allons simplifier tout cela en intégrant le maximum de choses dans nos produits, comme les ampli dans les enceintes, fournir une télécommande universelle avec tous nos écrans, des solutions sans fil dans nos chaînes hi-fi…)
Un exemple serait celui du BeoSound Shape : une solution hi-fi toute intégrée avec une combinaison ampli / enceintes invisible intégrée dans des hexagones muraux, un son hors du commun et un design impossible à retrouver ailleurs : éteint nous sommes sur un objet d’art, et lorsqu’on l’allume on est soufflé par la qualité du son. Ce sont dans ces moments-là que B&O inspire toute une industrie.

 

DDN : La télévision ne cesse d’évoluer, elle aussi. Que recherchent véritablement les consommateurs exigeants ?

Pascal Debliqui:  En plus d’une qualité d’image irréprochable, nous avons toujours considéré le son comme représentant 50% de l’image. Aujourd’hui la majorité des constructeurs délaissent cet aspect nécessitant le rajout de barres de son ou autres.
Nos téléviseurs se différentient aussi par la qualité des matériaux employés ; nous sommes les seuls sur le marché aujourd’hui à créer des téléviseurs composé de verre, d’aluminium et bois. En veille, ce sont des objets de décoration à part entière que nos clients osent mettre en avant au milieu de leurs pièces.

 

 

DDN : L’avenir ce sera quoi ?

Pascal Debliqui:  Les objets connectés entre eux pour le plaisir des personnes au sein de leur maison qui permettrons de gérer leur vie selon leurs humeur et envies. Aujourd’hui la gamme Bang & Olufsen est déjà prête pour cela !

 

DDN : Je trouve finalement un parallèle entre l’esprit BO et l’esprit DDN …

Pascal Debliqui:  Pour moi c’est déjà  çà : Le gout pour la beauté et les produits durables chez Bo comme chez DDN ! On investit pour y vivre et en profiter très longtemps !!!

 

Bang & Olufsen Lille

45 Rue Esquermoise
59000 Lille

UNE QUALITÉ DE PLANS D’EXÉCUTION, COMME GAGE D’UNE PARFAITE MISE EN ŒUVRE …

Chaque avant-projet est une source de défis techniques pour notre bureau d’études…

On met beaucoup en avant la qualité de notre bureau d’études, au travers de la rigueur et l’originalité de nos projets sur un plan architectural.
Or, on oublie parfois que la mission de notre bureau d’études est aussi de produire des plans techniques qui serviront comme support à l’exécution de nos chantiers.

Nous souhaitons aujourd’hui mettre en avant la qualité des plans d’exécution de nos Demeures Du Nord, qui est indispensable à la réussite de la mise en œuvre de nos chantiers.
Chacune de nos constructions étant réalisée sur-mesure, il est important de présenter des plans d’exécutions particulièrement précis, détaillés, en proposant aussi toutes les solutions techniques aux difficultés présentées dans nos avant-projets. Ce dernier point est important car, par notre maîtrise technique, nous permettons aux concepteurs de nos projets une grande liberté de création.

 

Chacun de nos plans techniques sera distribué aux différents corps de métier comme un guide d’exécution de grande qualité.

Demeures du Nord est reconnu unanimement par nos partenaires pour la qualité et la pertinence de nos plans. Ce confort de travail est pour eux l’assurance d’y trouver un support fiable et surtout fortement détaillé, qui évitera à chacun toute erreur de mise en œuvre.

 

DEMEURESDUNORD.COM

L’ETUDE DE SOL : UNE OBLIGATION NÉCESSAIRE POUR DEMEURES DU NORD…

« Établir une base solide pour construire un ouvrage pérenne … »

 

Les fondations constituent la base sur laquelle va reposer votre nouvelle Demeures du Nord. Cette étape est très importante puisqu’elle conditionnera la bonne tenue de la maison sur le terrain.

Chaque terrain est différent car la nature du sol varie en fonction des secteurs… Elle peut même varier d’un terrain à un autre limitrophe !

Le plus important va donc être de définir à quelle profondeur on trouve la couche de terrain ayant une capacité portante assez bonne pour supporter le poids de la maison. Ensuite, si cette capacité portante n’est pas assez bonne, il deviendra primordial de choisir un type de fondation qui soit en adéquation avec le type du sol de votre terrain.

Ces investigations préliminaires vont être la base de notre étude technique qui, en collaboration avec notre ingénieur-béton, définira les dimensions de notre infrastructure.

C’est pour toutes ces raisons, qu’en accord avec nos assurances, Demeures du Nord, n’accepte pas de démarrer une maison sans qu’une étude de sol dite « géotechnique » réalisée par un bureau de géologie appliquée et de mécanique des sols, et ceci déjà depuis de nombreuses années… (Il ne faut pas penser que parce qu’une pâture est restée dans l’état durant des dizaines d’années, que l’on va trouver pour autant à – 0,90m,  un sol assez résistant pour porter une maison…)

 

QUEL TYPE DE SONDAGE ?

Pour l’étude géotechnique de votre projet de construction, il sera réalisé une étude de type G1 PGC/ G2AVP. Celle-ci est nécessaire au stade du projet et permet de réduire les risques majeurs.

 

EN QUOI CONSISTE L’ETUDE GEOTECHNIQUE G1 PGC/ G2AVP?

Celle-ci définit un type de programme d’investigations géotechniques détaillé, puis le réalise sur place et enfin, en exploite les résultats.

Il est d’abord effectué des sondages de reconnaissance géologique à une profondeur de 6m avec des essais pressiométriques au fur et à mesure que l’on descend en profondeur.

Il sera ensuite réalisé des prélèvements d’échantillons pour identifier la nature des différents types de composition selon les couches traversées.
Enfin des essais de perméabilité sont effectués pour déterminer la teneur en eau du terrain et les différents niveaux de l’eau.

A la suite de ce travail sur le site, des analyses en laboratoire sont effectuées et un rapport très technique comportant les points suivants nous est remis :
• Emplacement sur plan de masse des différents sondages effectués.
• Résultat des différents sondages effectués.
• Analyse des essais en laboratoire.
• Relevé des niveaux d’eau.
• Etude de projet géotechnique des fondations et préconisations d’exécution des fondations.

COMBIEN COÛTE UNE ETUDE G1 PGC/ G2AVP?

Celle-ci coûte environ 1400 euros. L’investissement est celui de la tranquillité !
Certains lotisseurs sérieux la font réaliser en amont et la délivre avant d’avoir vendu leur terrain. Par ce fait, ils rentrent parfaitement dans le cadre de la loi qui dit que tout professionnel doit vendre un terrain sans possibilité de vice caché…

 

LA MISSION G4 DE CONTRÔLE DE FOUILLES :

Pour certains de nos maisons assez grandes en emprise au sol ou compliquées, nos assurances exigent en plus de l’étude de sol une mission G4.
Cette mission permet de vérifier la conformité des hypothèses géotechniques prises en compte dans la mission d’étude et suivi géotechniques d’exécution.. Elle comprend deux phases interactives:

Phase Supervision de l’étude d’exécution:

– Donner un avis sur la pertinence des hypothèses géotechniques de l’étude géotechnique d’exécution, des dimensionnements et méthodes d’exécution, des adaptations ou optimisations des ouvrages géotechniques proposées par Demeures du Nord, du plan de contrôle, du programme d’auscultation et des valeurs seuils.

Phase Supervision du suivi d’exécution:

– Par interventions ponctuelles sur le chantier, donner un avis sur la pertinence du contexte géotechnique tel qu’observé par l’entrepreneur, du comportement tel qu’observé par l’entrepreneur de l’ouvrage, de l’adaptation ou de l’optimisation de l’ouvrage géotechnique que nous aurons proposés.

 

DEMEURESDUNORD.COM

LE BÉTON CIRÉ, RÉSOLUMENT TENDANCE …

Le béton ciré crée une ambiance unique dans nos maisons modernes …

Produit inaltérable et pouvant se marier à tous les styles, le béton ciré permet d’obtenir une multitude de teintes, effets et aspects, vous permettant de réaliser un décor unique.
A la fois minimaliste et zen, ces sols proposent un support neutre pour mettre en valeur tapis, mobilier…

bc1
C’est un matériau unique vous permettant de laisser libre court à vos envies. Le béton ciré ou coloré vous permet de choisir le ton que vous souhaitez tout en donnant un aspect authentique et une réalisation unique.
Il y a encore quelques années, le béton ciré n’existait que par la pose d’une épaisse couche de béton gris, dans laquelle au fil du temps se formaient très souvent des fissurations qu’il fallait accepter parce que « dans l’esprit »…
Aujourd’hui, le béton ciré est un habillage très fin. D’environ 3 à 7 mmm d’épaisseur en moyenne. Plus besoin de poncer : ce sont les ingrédients qui en conditionnent le fini !
Il est constitué d’un mélange de chaux, d’argile, de sable, d’eau, auxquels sont ajoutés résines polymériques et pigments afin de le rendre plus résistant.

beton-cire-douche-italienneCe matériau n’a cessé d’évoluer dans le temps pour arriver aujourd’hui au rang de revêtement particulièrement prisé par les décorateurs et architectes d’intérieurs. Chez Demeures du Nord, nous le mettons souvent en avant pour certaines pièces comme le séjour, la cuisine ou même les salles de bains ! C’est aussi une belle solution pour la finition de nos escaliers bétons.

bc-4
bc33Le matériau le plus souvent employé c’est donc le béton ciré fin, avec lequel il est possible d’obtenir de très beaux effets de matière, avec plus ou moins de marbrures par exemple, en fonction des outils de pose utilisés. Il peut être posé aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale. En fonction de l’utilisation que vous en faites, le béton ciré ne sera pas forcément le même.
C’est pour cela que nous conseillons vivement de vous adresser à un professionnel pour obtenir un ouvrage de qualité parfaite !
Les prix oscillent selon les besoins entre 100 et 120€ au m² (prix TTC fourniture et pose ).

 

demeuresdunord.com

 

 Si vous souhaitez recevoir une alerte-mail et être avertis de nos nouveaux articles sur ce Blog, inscrivez simplement votre adresse mail dans la rubrique   « INSCRIPTION NEWS LETTER  »  dans la colonne de droite.

REPORTAGE SUR UNE MAGNIFIQUE DEMEURES DU NORD DANS LE PÉVÈLE …

VISITE-DÉCO est devenu le magazine gratuit de référence en matière de décoration.
Dans son nouveau numéro (le 139ème), il présente un reportage sur une magnifique Demeures du Nord que nous avons bâtie tout récemment dans le Pévèle.

C’est pour nous une grande fierté, tant cette villa est encore une réussite autant dans sa notion d’architecture extérieure qu’intérieure…
La symbiose entre les éléments du passé et la modernité de nos expériences architecturales, en font un mariage osé mais particulièrement bien équilibré.

Une réussite bien « racontée » dans VISITE DÉCO !

coll

POUR CETTE RENTRÉE, CONSERVONS NOS VALEURS QUI RESTENT FONDAMENTALES …

La rentrée de septembre est toujours importante pour Demeures du Nord.

Il est vrai que si les vacances nous ont permis de nous reposer, certains de ces moments de quiétude ont aidé à la réflexion. Une entreprise s‘analyse plus facilement lorsqu’elle est « regardée » de l’extérieur, car elle réinvente de manière immédiate et positive les décisions importantes à apporter. Elle permet aussi une saine autocritique sur l’ensemble de notre savoir-faire en fonction des besoins de nos clients qui ne cessent pas d’évoluer.

Plus encore, cette période permet aussi d’évaluer la bonne évolution de nos comportements dans une époque économique plus compliquée, et surtout vérifier que les valeurs qui ont construit notre succès, continuent à exister !

Plus clairement, c’est faire en sorte de ne jamais céder à la médiocrité. Maîtriser plus encore nos coûts, les rendre toujours attractifs sans pour cela participer à une « bagarre de prix » avec certains concurrents. Nous ne sommes pas des grandes surfaces, et ne vendons pas des produits finis comme des machines à laver ou des voitures ! Brader une maison et construire 4 mois plus tard de la qualité : cela n’existe évidemment pas ! Nous ne sommes pas des faiseurs de miracles !  Rester serein aussi face à ceux qui nous copient, qui font croire, ou qui trichent!

caby copieEtre Zen ! Analyser nos bons principes, ne pas vouloir construire toutes les maisons de la région, et faire ce que nous savons le mieux faire ! C’est à dire exister dans notre étroit créneau que représente la « maison de standing », exercice passionnant que nous pratiquons depuis plus de 25 ans, et dont nous ne devons  jamais déroger !

L’arbre a grandi, il s’est renforcé. Comme lui, nous devons nous comporter comme fier et solide.

Lire la suite

UNE NOUVELLE DEMEURES DU NORD TOUT JUSTE LIVRÉE …

Chaque année, le mois de juillet est pour DDN chargé en livraisons de maisons… Quand nous pouvons y réussir, nous le faisons avec plaisir, car nous savons que nos clients profiterons de cette période de congés pour procéder au déménagement, la décoration, et bien sûr commencer les plantations dans le jardin!

C’est aussi en cas de changement d’écoles pour les enfants un confort pour pouvoir dès le mois de septembre se trouver tout proche de leur nouvel établissement..

Maison Calais

Cette maison donc livrée il y a moins d’une semaine à Mr et Mme C… à Frelinghin,  est un bon compromis entre architecture de tradition et modernité.

Les oppositions entre la brique et l’enduit gratté, entre les pentes de toits et les toitures terrasses apportent autant de modernité que d’originalité.. En toute élégance…

image3calais

Lire la suite

LE RETOUR DES MAISONS DE CHARME ET DE CARACTÈRE …

LES MAISONS CONTEMPORAINES
DEMEURES DU NORD: Le retour de ces maisons de charme et de caractère…

contempo 4

 

LE RETOUR VERS L’AUTHENTICITÉ ?

C’était inéluctable ! Alors même que les dix dernières années ont laissé la part belle aux maisons d’architecture cubique, (chez Demeures du Nord elles représentaient encore l’année dernière près de 40% de notre production), on perçoit depuis quelques mois un renversement qui se voulait inévitable. Et sans doute indispensable !
Peut-être est-ce – enfin ! – une prise de conscience que ce type d’architecture a été en partie galvaudé par une surproduction menée par l’ensemble de la profession, fermant les yeux pour certains, ou même ignorant, certaines règles très strictes propres à l’architecture cubique: générosité dans l’amplitude et la volumétrie, rythme dans les ouvertures, proportions entre étage et rez de chaussée, respect enfin de l’environnement.
Peut-être que ce renversement est aussi la prise de conscience que le passé doit servir à éclairer l’action présente, se traduisant ainsi par la bonne évolution de notre architecture régionale. La brique, les formes de toits nous rassurent car elles pérennisent notre trésor culturel. Nous avons tous un regard respectueux envers ces matériaux faits de tuiles et de briques de terre cuite. Leur toucher et leurs teintes chaudes nous séduisent aussi !

 

contempo 1

L’INTÉGRATION DANS LE PAYSAGE
« La maison appartient surtout au territoire avant d’appartenir à l’homme. » Cette citation de l’architecte Mario Botta raisonne parfaitement ici. Pour qu’un projet soit réussi, le rapport de la maison avec son environnement est primordial. Il faut savoir se poser cette question essentielle : la maison que je dessine va-t-elle savoir se fondre dans le paysage sans l’enlaidir ?
Dans une opération architecturale, les contraintes du site se présentent comme des données prises en compte dans la synthèse de la forme. Ce n’est pas une possibilité, c’est autant une nécessité qu’un devoir ! Tant pis si cela augmente pour nous la difficulté de réflexion et de création.
Nos maisons contemporaines alternent les formes géométriques avec les lignes traditionnelles de nos campagnes… Heureux mariage, autant en terme d’architecture que de matières et de couleurs !
Par contre, les villas géométriques d’architecture cubique, souvent en enduit blanc, ne doivent constituer qu’une minorité dans le paysage… Leur intégration, nous le répétons souvent, doit respecter le site et ne doivent exister que ponctuellement dans un seul paysage sur-urbain !

 

DES MAISONS DE TRADITION EMPREINTES DE MODERNITÉ

Il ne s’agit pas de vouloir reproduire l’architecture du passé. Notre devoir c’est d’être de notre temps, et même en avance sur celui-ci ! C’est justement cette volonté de pensée qui doit tout juste nous permettre de réfléchir à une évolution de nos maisons qui saura les inscrire avec sérénité dans le temps.
Il ne s’agit donc pas de la liberté du « tout et n’importe quoi », de la répétition et de la copie, des « faux-semblants » aussi !
En regardant des DEMEURES DU NORD, on doit y découvrir des constantes, particulièrement pour les maisons contemporaines. La ligne s’y dévoile comme une signature: un style qui se perçoit, des proportions que l’on reconnait, une forte identité. C’est pour cela que souvent, on entend parler du style Demeures du Nord. Comme un gage d’élégance.

 

VU DANS VISITE IMMO :

DDN_CONTEMPORAINES_2016_PUBLI_2 (4)-page-001

 

 

 

 

 

DEMEURES DU NORD.COM