BONNE NOUVELLE ! UNE PETITE PAUSE POUR LES TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER …

Alors qu’en restant toujours historiquement bas, les taux de crédit immobilier ont été en légère hausse constante depuis janvier, il apparaît une pause qui peut surprendre les marchés mais qu’expliquent les professionnels :

POUR LE BLOG PATRIMOINE :
« Entre hausse constante des taux de crédit immobilier depuis le premier janvier et une élection présidentielle, traditionnellement synonyme d’un marché immobilier plus calme, l’activité du crédit immobilier est soudainement devenu faible depuis 2 mois…Cette rupture de tendance pourrait obliger les banques à revoir leur stratégie commerciale pour relancer l’activité et tenter d’atteindre les objectifs ambitieux fixés début 2017. En effet, lorsque les demandes de crédit immobilier affluent, les banques deviennent plus exigeantes, augmentent les taux pour les dossiers les moins rentables, les taux montent afin de canaliser cette demande de crédit abondante. C’était la situation parfaite du premier trimestre 2017. Depuis début Avril 2017, la situation semble différente et la demande abondante n’est plus. Les dossiers sont de plus en plus rares et les banques doivent donc adapter leurs offres de crédit à cette nouvelle donne commerciale.Nous pourrions donc constater quelques baisses de taux de crédit immobilier dans les prochaines semaines… Mais attention, il ne s’agit que d’une situation temporaire qui ne remet pas en cause notre analyse fondamentale d’une accélération de la hausse des taux de crédit immobilier vers le dernier trimestre 2017… »

 

 

POUR LE GUIDE DU CRÉDIT :
« Le printemps est apparu avec son lot de bonnes nouvelles pour les emprunteurs. Pour la première fois depuis plusieurs mois, aucune hausse à l’horizon pour les taux moyens. Des baisses de taux immobiliers sont même appliquées par les banques (régionales et nationales) …Et les durées de prédilection des emprunteurs sont concernées (15 ans, 20 ans, 30 ans). Une tendance attendue depuis le début du printemps de l’immobilier. Cependant, on relève 13 barèmes bancaires en augmentation et 16 qui stagnent. Dans le détail, les baisses sont opérées par 2 établissements nationaux et 5 banques régionales (5 à 15 centimes). Pas suffisant pour rattraper les hausses successives que nous avons observées depuis le début de l’année. Néanmoins, la barre psychologique de 2% sur 25 ans ne bouge pas. De plus, les taux d’intérêt demeurent exceptionnels pour financer une acquisition. »

 

 

POUR MEILLEURS TAUX.COM:
« Les derniers barèmes reçus de la part des établissements bancaires font état de baisses comprises, selon les établissements, entre -0,05% et -0,15% », annonce Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com. Suivant ainsi totalement la baisse des OAT observée au lendemain du premier tour des élections Présidentielles, qui a vu la disqualification du candidat de la France Insoumise et permis ainsi de rassurer les marchés ; les OAT sont ainsi retombées à un taux de 0,80% au 3 mai, soit un niveau jamais atteint depuis le mois de janvier 2017 », ajoute Maël Bernier. Cette baisse rapide a ainsi permis aux banques de revoir leurs barèmes favorablement pour les emprunteurs et d’afficher la première baisse réelle depuis plusieurs mois. L’état d’esprit dans les établissements bancaires début mai est donc très clair : pas de risque de remontée importante des taux. »

 

POUR EMPRUNTIS :

« Nous ne sommes clairement pas dans un mouvement de baisses généralisé, note Cécile Roquelaure, Directrice Communication et Etude d’Empruntis. Nous sommes dans une situation un peu inédite : après plusieurs mois d’activité intense, la demande se stabilise voire s’infléchit si on prend en compte les renégociations. Les banques les moins bien positionnées, et donc celles qui ont pris le moins d’avance sur leurs objectifs, veulent devenir plus concurrentielles. Elles ne peuvent pas se permettre de laisser passer l’été »

Alors profitons ! Ça ne durera malheureusement pas!

 

DEMEURESDUNORD.COM

Share Button

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code