INTERVIEW: LES CUISINES-TENDANCE 2016 …

INTERVIEW CUISINE AVEC STÉPHANE POLLET / LEICHT

Qui ne s’est pas arrêté un jour à la vitrine de ce fabricant, ou sur une simple publicité magazine, pour admirer la beauté et la qualité d’une cuisine LEICHT? Tout le monde connait les cuisines LEICHT
On les sait « haut de gamme », mais aussi tout à fait innovantes, sorte de référence acquise avec rigueur depuis plus de…80 ans !
A Lille, la boutique LEICHT est animée par Stéphane Polllet qui en manage toute l’organisation, depuis les premiers plans jusqu’à la livraison chez ses clients.
L’occasion de le rencontrer pour parler avec lui de son métier et de l’évolution de la cuisine, particulièrement dans le cadre de maisons individuelles.

photo Stéphane

STEPHANE POLLET / LEICHT

DEMEURES DU NORD : Depuis les années 80, les cuisines n’ont pas cessé d’évoluer, pour faire oublier les images « rustiques » ou « formica » pour des ensembles beaucoup plus modernistes. Cette évolution continue-t-elle à révolutionner le marché, ou celle-ci se fait-elle plus lentement ?

Stéphane Pollet: Les transitions de mode se font plutôt en douceur, on le voit quand on regarde nos catalogues « collector » d’époque ! par exemple des modèles rustiques en chêne vernis foncé, il y a eu des chênes clairs naturels, puis on a préféré les placages aux massifs jugés trop « lourd » visuellement et maintenant on évolue sur des traitements du bois qui apportent une grande variété d’aspect : brut , lamellé, teinté etc. On arrive même à obtenir de très beaux stratifiés loin du rendu « bois plastique » d’il y a 40 ans. Il y a vraiment un enjeu à proposer des nouveautés et grâce aux techniques de fabrication et l’imagination des designers notre usine à côté de Stuttgart ne manque pas d’innover !

concrete12DDN : Y a-t-il une tendance qui se dégage actuellement dans le design de vos cuisines ?

Stéphane Pollet: Il y a 2 styles que nos clients affectionnent particulièrement : le style classique, cosy et un esprit plus épuré frôlant avec le minimalisme. Quand je rencontre d’anciens clients, cela me fait toujours plaisir d’entendre « notre cuisine a 20 ans et on ne s’en lasse toujours pas ! ». J’essaye de proposer des ambiances harmonieuses et indémodables en cohérence avec la longévité de nos meubles.

 

DDN : Lorsque l’on pense à vos cuisines, on imagine bien sûr des cuisines toutes en blanc… C’est toujours la couleur préférée de vos clients ?

Stéphane Pollet: Il est vrai que le blanc reste la valeur sûre, on le retrouve très souvent que ce soit sur les meubles ou en plan de travail. J’aime beaucoup le blanc sur blanc c’est toujours aussi beau que ce soit dans une petite pièce ou un espace ouvert. Après il faut jouer la carte déco avec du mobilier de caractère et une belle peinture murale.

L_M_ 004DDN : Classiquement, la salle à manger se trouvait toujours à part, placée entre cuisine et salon. Chez Demeures du Nord, on dessine de plus en plus des plans ou la cuisine plus grande devient une véritable cuisine-repas, abandonnant ainsi la pièce salle à manger classique. C’est un style de vie qui se développe chez vous ?

Stéphane Pollet: Tout à fait, les constructions permettent de plus en plus ce type d’implantation. Le coin repas est dans la continuité de l’espace cuisine, on y mange à 5, 8 ou +. L’îlot devient multifonction servant à préparer le repas, desservir, travailler, surveiller les devoirs des enfants, prendre l’apéritif etc. Les clients souhaitent être dans leur cuisine tout en ayant une vue plus globale de leur intérieur, on y crée des espaces de circulation vers d’autres pièces, c’est devenu le point central de l’activité de la maison.

 

leicht 4DDN : Votre image « haut de gamme » doit faire hésiter certains prospects… C’est si cher que ça une cuisine LEICHT ?

Stéphane Pollet: Nos clients recherchent 3 éléments essentiels quand ils nous font confiance dans leur projet : un contact personnalisé, des matériaux qualitatifs et une pose exemplaire. Je ne refuse aucun client sensible à cette démarche et notre gamme est très large nous permettant de répondre à beaucoup de budget. Je propose des devis cohérents par rapport au marché et mon réseau s’est bien développé ces dernières années grâce à cela.

leicht 2DDN : Vous rencontrez régulièrement des clients DEMEURES DU NORD ?

Stéphane Pollet: Oui bien sûr parfois curieux de découvrir la marque et les nouveautés ou d’autres plus décidés avec un projet à réaliser. Une construction ce n’est pas facile il faut pouvoir se projeter dans ces grands espaces, c’est une nouvelle façon de vivre qui commence, c’est l’occasion de changer ses habitudes et de se faire plaisir quand on aime cuisiner, je suis là pour guider le client dans ses choix. On discute beaucoup de la manière de vivre pour concevoir le plan, c’est important pour moi de bien connaitre tout ça, et cela me permet de travailler le projet en parallèle avec Demeures du Nord.

 

DDN : Trouvez-vous un parallèle entre l’esprit DEMEURES DU NORD et celui de LEICHT ?

Stéphane Pollet: Nous avons des idées et de belles choses à proposer. Nos cuisines s’inscrivent très bien dans l’originalité et la modernité de vos constructions. Mon équipe communique et harmonise la préparation de chantier avec le maitre d’ouvrage Mon magasin représente une marque haut de gamme, je suis mes projets de A à Z, je me déplace quand on m’appelle, j’essaye d’être le plus réactif possible. En tant que cuisiniste, un maillon dans le projet de la maison, c’est agréable de retrouver cela chez Demeures du Nord.

leicht 5

 LEICHT
2 Rue Chambre des Comptes,  Lille
03 20 55 38 39

 cuisines-leicht.fr

REPORTAGE SUR UNE VILLA GÉOMÉTRIQUE DDN, DANS LE MAGAZINE IMPULSION DÉCORATIVE …

L’excellent magazine 1PULSION DECORATIVE, a consacré pas moins de 10 pages, à un reportage consacré à l’une de nos récentes réalisations, située à l’entrée de Lille.
De belles photos intérieures et extérieures pour découvrir cette singulière maison, accompagnées d’un « Questions-Réponses » avec votre serviteur …
Ce beau magazine (déjà le numéro 21) est distribué gratuitement dans de nombreux points de diffusion, et en particulier dans notre agence DDN au 76 rue Nationale à Lille !

« Imaginée par Demeures du Nord, cette somptueuse villa géométrique cachée au fond d’une longue et discrète allée dans la Métropole Lilloise, se joue de l’agitation de la ville.
Outre son élégance, cette maison épousant merveilleusement la nature environnante offre un privilège sans nom : Celui de l’apaisement.

 Christian Paindavoine, PDG de DEMEURES DU NORD, nous fait le récit de la belle histoire de ce projet. »

Par AUDE CASTEL pour 1PULSION DECORATIVE

Crédits photos : Sébastien Gras

 

32-41 Atypics (4)232-41 Atypics (4)332-41 Atypics (4)432-41 Atypics (4)5Vous semblez être très fiers de cette maison !
CP : Aucune raison de le cacher ! Les sentiments que nous ressentons, ce sont la fierté du travail bien fait et celle d’avoir su montrer à nouveau nos différences, notre identité.
Pouvoir concevoir et construire de tels projets est un véritable bonheur ! Au-delà des difficultés techniques qui se sont présentées comme une évidence tout au long de cette aventure, l’équipe de Demeures du Nord a su encore une fois se passionner, et se montrer généreuse. C’est la force qui se dégage de ce nouvel ouvrage : comme une sorte de valeur ajoutée!
Comme le dis un proverbe estonien : “Celui qui n’a pas bâti de maison croit que les murs sortent de terre.” C’est vrai : les murs sortent avant tout de la passion et de l’imagination !

Parlez-nous de cette maison que nous présentons ici :
CP : C’est avant tout le résultat d’un long dialogue avec nos clients, qui nous a permis de pouvoir présenter un projet qui nous paraissait la meilleure interprétation de leurs aspirations.
Les mécanismes d’organigramme se sont vite imposés en raison des particularités du terrain situé en second plan, des vues et de l’ensoleillement.
Il a fallu ensuite que notre bureau d’architecture puisse découvrir chez ces nouveaux clients leur sensibilité en matière d’architecture et de décoration. Il faut parfois de longues heures pour faire ressortir toute la substance de ce qu’ils aiment vraiment, et qui s’avère parfois difficile à exprimer.
Pour cette maison, Demeures du Nord a eu la chance de dialoguer avec des clients qui possèdent une excellente sensibilité, et des goûts très prononcés pour l’architecture contemporaine. De plus, leurs connaissances en matière d’urbanisme nous ont conduits très naturellement à réfléchir précisément à la notion d’intégration par rapport au paysage, chose pour laquelle nous sommes particulièrement sensibles.

Ils ont fait le choix d’une architecture cubique. Vous leur aviez conseillé ?
CP : Absolument pas ! Ils étaient assez déterminés sur ce choix avant même que nous nous rencontrions. Ils appréciaient le travail que nous avions déjà réalisé au travers de nos villas géométriques, et nous avons surtout parlé des nécessités architecturales pour qu’une maison d’architecture cubique puisse être bien proportionnée aussi bien sur un plan extérieur qu’intérieur. Les proportions des baies, le rythme des ouvertures, l’équilibre entre étage et rez de chaussée et les rapports entre largeurs et hauteurs. Il y a à la fois des règles et une forme de liberté qui doit guider un bon projet : en tout cas il ne faut rien sacrifier à la banalité !

Lire la suite

NOTRE NOUVELLE COMMUNICATION DEMEURES DU NORD …

Vous êtes sans doute nombreux à avoir découvert nos campagnes de communication Demeures du Nord depuis de nombreuses années…
J’ai toujours souhaité que ces « pages de pubs » soient avant tout en cohérence avec l’image que véhicule notre marque. Qu’elles soient aussi agréables à regarder, et qu’elles transmettent une grande force émotionnelle.

Voici donc la toute nouvelle communication Demeures du Nord !

PM_OCTOBRE_2015_PresseUNE COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE : LES CADRES DE VIE DEMEURES DU NORD :
Avec David Stiens, notre Directeur Artistique, nous avons dès le début de notre collaboration en 2003, redéfini nos objectifs conduisant à la mise en œuvre des différents outils de notre communication.
Une évidence est apparue, c’est la nécessité de présenter un message qui soit avant tout institutionnel au travers de la notion de «CADRES DE VIE ».
Cette forme de publicité est destinée à promouvoir l’image d’une entreprise et y faire apparaître ses fondements essentiels, et le créneau dans lequel elle se situe. La publicité institutionnelle se distinguant ainsi des campagnes publicitaires davantage centrées sur une offre, ou un produit.
Je ne pense pas qu’un seul prospect puisse un jour venir acheter une Demeures du Nord en voyant simplement une maison sur une publicité magazine !
Par contre il est nécessaire que le public puisse avant tout déterminer l’identité et établir le positionnement de DDN, sous les traits pour lesquels nous voulons apparaitre, en nous appuyant sur notre réalité et sur notre image, de manière à nous démarquer des autres constructeurs.

 

Spring_7_BDSpring_7_BDPARCE-QUE LA COMMUNICATION ET SES SUPPORTS ÉVOLUENT :
C’est une évidence, il s’est passé une importante mutation ces dernières années dans la communication. Au point que nous même, avons progressivement abandonné l’édition d’un catalogue papier, au profit d’un site internet qui finalement donne 20 fois plus d’informations que pourrait le faire un catalogue imprimé !
Les quantités de visites sur notre site, notre blog ne cessent d’ailleurs pas d’augmenter.
Les supports de lecture sont devenus définitivement : les ordinateurs, les tablettes et les portables.
C’est pour cela que notre communication est avant tout présente sur les magazines comme un rappel permanent que nous existons, sorte d’invitation élégante à nous rejoindre sur ces supports internet, ou encore à notre agence commerciale de la rue Nationale à Lille…
C’est vrai, nous avons la chance de bénéficier d’une excellente image et d’une belle notoriété : pourtant, comme un passage obligé, nous devons toujours montrer notre existence et faire apparaître nos différences essentielles. Les jeunes aussi apprendront  à faire connaissance avec DDN !

essai pur

 

N’avez-vous jamais remarqué que le N° 5 de Chanel  consacre l’un des plus importants budgets de communication de la parfumerie, alors même que le monde entier le connait et que ce grand parfum reste depuis des dizaines d’années au sommet des ventes? Sans doute est-ce cette même fameuse nécessité dont je parle plus haut : de ne pas se faire oublier et aussi de se faire connaître par les nouvelles générations.

LA COMMUNICATION COLLECTION par DEMEURES DU NORD, ELLE AUSSI RÉINTERPRÉTÉE :
Elle cible à la fois une clientèle peut-être un peu plus jeune, avide aussi de créativité et de modernité.
Cette communication, on le sait, doit être assez sélective dans sa présentation pour séduire des prospects attirés par la ligne générale Demeures du Nord, par notre notion de « CADRES DE VIE », et aussi par la rigueur de la Société.
Bien sûr, la clientèle que nous ciblons est aussi sensibilisée par notre image de marque qu’elle représente sur le marché. Elle n’y voit pas de snobisme dans la marque, mais, d’après nos enquêtes, une image de modernité et d’élégance… Un rêve  qu’elle voudrait parfois voir accessible, une marque qui rassure.

 

Collection_2015_2Demeures du Nord a donc mis en place pour COLLECTION une politique publicitaire en cohérence avec l’esprit de la marque,  sachant que nous touchons également une cible plus large grâce à ce concept de maisons « plus accessible ».
Cette fois, seul le logo COLLECTION est mis en avant, et les images proposées mettent en avant la parfaite similitude avec les prestations Demeures du Nord, et avec la notion de modernité et de cadre de vie qui a fait notre succès .
Nos acheteurs de COLLECTION trouvent d’ailleurs « sympa » qu’ils puissent y retrouver globalement les mêmes prestations que pour toutes autres Demeures du Nord !

 

 WWW.DEMEURESDUNORD.COM

C’EST LA RENTRÉE : COMME UN GOUT DE REPRISE …

… Chez Demeures du Nord, il faut admettre que bien que n’ayant pas encore retrouvé les niveaux antécédents à 2009, nous avons pu inverser la tendance des dernières années depuis la rentrée de septembre 2014…
Au point que nos objectifs de ventes seront pour cette année certainement atteints, dans une proportion comprise entre +16 et +20 % !

DES TAUX DE CRÉDITS HISTORIQUEMENT BAS :

Il est vrai que les taux d’intérêts ont atteint cette année des planchers jamais vus ! Des taux qui oscillent autour de 2% selon les durées d’emprunts, et malgré une légère hausse de 0,05% à 0,15%. Pas de rebond spectaculaire donc, la remontée se veut modeste.
Fin juin 2015, la moyenne s’établit à 2,02 % contre un peu plus de 3 % fin 2013 selon l’Observatoire du financement CSA/Crédit Logement. « Cette baisse des taux équivaut à un recul des prix de 10 % », constate cette organisation. Bref, la pierre et l’argent sont moins chers, ce qui ne peut que requinquer le pouvoir d’achat immobilier.

 

UNE INDISPENSABLE REPRISE DANS L’ANCIEN :

Pour un constructeur comme Demeures du Nord, il est évident qu’une majorité de nos clients n’appartiennent que très rarement à la catégorie des « primo-accédant », et doivent se séparer d’un bien pour financer en partie leur nouvelle construction.
Nous avons donc souffert de la chute du marché de l’immobilier ancien qui a involontairement paralysé une grande partie des projets de construction.
Aujourd’hui la tendance s’inverse enfin : le flux des cinq premiers mois de 2015 est en hausse de 6,9 % sur un an. Résultat : l’ancien pourrait enregistrer dans les 750.000 transactions en 2015 selon les prévisions du Crédit foncier. Mieux que les 691.000 ventes de 2014 !

Spring_6_BD (3)1UN MORAL MEILLEUR :

L’autre ingrédient de la reprise, c’est notre moral. Et il va mieux ! S’il perd un point en juillet et s’il est resté stable en mai et en juin, il a quand même regagné huit points entre octobre 2014 et avril 2015 constate l’Insee. Pourvu que cela dure !

LA NOTION DE PATRIMOINE :

Elle reste l’une des premières motivations des français dans la décision d’acquérir une maison neuve. C’est un facteur rassurant dans un monde qui fluctue tellement !

Je reste donc assez optimiste pour les cycles à venir, étant tout de même conscient que cette reprise ne se fera que très lentement car, bien que n’étant plus dans la phase aigüe de la crise économique, nous avons à présent à en vivre certaines conséquences incontournables.
En janvier 2009, j’insistais sur ce blog sur le fait que malgré cette crise, les ménages français n’ont jamais diminué leur envie de bâtir leur maison autant dans une notion de patrimoine que de cadre de vie !  (Cela reste un projet concret pour plus de 30% des ménages…)

Spring_6_BD (3)2Faire construire c’est une promesse de bonheur pour toute la famille !

A nous de continuer à faire les efforts qu’il faut pour présenter les meilleurs projets qui soient, et les réaliser avec encore plus de rigueur !
C’est en tout cas les objectifs que nous nous sommes donnés au sein de Demeures du Nord pour cette rentrée de septembre !

 

DEMEURESDUNORD.COM

COLLECTION par DEMEURES DU NORD

 

QUESTIONS / RÉPONSES A SAM APPOURCHAUX : L’ARTISTE DU NORD QUI MONTE… QUI MONTE….

Une bibliothèque, c’est le carrefour de tous les rêves de l’humanité.
Julien Green

 

Sam Appourchaux expose ses dernières œuvres intitulées « LIVRES ET VOYAGES », à la Galerie Dorval.

Cette nouvelle exposition est un réel bonheur au regard de dizaines de toiles qui nous racontent « mille choses » !

sam2Son œuvre continue à se construire patiemment, forte de ses certitudes culturelles ou artistiques. Autodidacte, Sam présente toujours des créations libres, si surprenantes, qu’elles en deviennent touchantes ! Les tracés sont simples, directs, les détails à peine exprimés, les formes brutes, et les personnages tout aussi loufoques qu’enfantins !

Il produit ce qu’il a envie de montrer. De raconter. Tout est simple, essentiel. Énergique ! Fantaisiste !

La magnifique symbiose entre la photographie et la peinture!

Sam Appourchaux n’est pas « académicien », mais sûr, il est un génial expérimentateur !

QUESTIONS / REPONSES

Vous avez travaillé sur plusieurs thèmes : MASQUES, VOYAGES, EROS, BIBLIOTHEQUES … Existe-t-il un lien entre ces cycles ? Vous arrive-t-il de voyager encore aujourd’hui à travers tous ces thèmes ?

En fait je travaille un tableau selon l’inspiration du moment, qui peut entrer dans un thème précédent. Par exemple, quand je voyage, les photos que j’ai faites peuvent m’inspirer. Le travail sur les livres est un thème qui m’est cher, Eros est un thème indispensable, pas d’art sans un certain érotisme… Le thème des masques étant plus dû au hasard et rentre dans la classification vraiment antérieure… En réalité, je ne cesse de voyager par mon travail au travers ces thèmes.

`

sam

En regardant votre œuvre si atypique, je la trouve particulièrement difficile à classer. Art Brut ? Expressionisme ? Ou tout simplement inclassable ?

Entre l’art brut et l’inclassable…..

Avant de vous consacrer définitivement à la peinture, vous avez longuement pratiqué la photo. Pourquoi ce changement radical ? La photo justement, vous a-t-elle enseigné des choses qui vous servent aujourd’hui en peinture ?

Il n’y a pas vraiment de changement. La photo est très importante puisque mes tableaux sont composés des photos que je retravaille le plus souvent avec des encres… La photo s’estompe alors peu à peu, tout en restant plus ou moins présente selon les sujets.

sam 5

Durant 1 mois, vous allez exposer une magnifique série d’œuvres à la Galerie Dorval à Lille. Pouvez-vous nous parler du choix intitulé « LIVRES ET VOYAGES » ?

C’est en fait Régis Dorval qui a suggéré le thème de cette exposition, ce qui exclut donc les autres thèmes, masques et Eros… qui pourront être le thème d’une future exposition !

N’y a-t-il pas dans votre travail, non pas une utilisation directe à travers des lectures de travaux antérieurs, mais tout au moins des influences légitimes à ce que vous observez ? Je crois d’ailleurs savoir que vous contemplez beaucoup les artistes modernes et contemporains…

On est tous bien entendu influencés par les artistes que nous aimons, mais je m’inspire plus de ma vie personnelle.
J’ai toujours cherché à faire un travail original et reconnaissable. Ne pas faire moins bien que ce qui a été fait auparavant !

Justement,  quels sont les artistes qui vous sensibilisent le plus ?

Picasso bien sûr, De Staël, Bacon, Bosch, la liste serait interminable…

sam 4

Très franchement : vous ne donnez pas l’impression de vous prendre totalement au sérieux ! Etes- vous conscient (ou inconscient) de la qualité de votre œuvre ? Ne cultivez-vous pas une certaine dérision, tout au moins une certaine insouciance ?

Je ne me prends effectivement pas au sérieux, par contre je prends mon travail très au sérieux. J’avoue d’ailleurs éprouver une certaine fierté lors de l’achèvement d’un tableau. Et quand je le contemple un peu plus tard, encadré, je suis souvent étonné : « merde, c’est moi qui ai fait cela!! »

sam 3

SAM APPOURCHAUX
« Livres et Voyages »
Du 18 juin au 18 juillet 2015
Galerie DORVAL 27 bd. Liberté Lille

www.samappourchaux.fr

La Fondation Demeures du Nord avait déjà consacré un billet sur
SAM APPOURCHAUX en février 2013. (Cliquez ICI.)

DÉCO : OSERIEZ-VOUS LE ROUGE EN TOTAL LOOK ?…

« Quand je n’ai pas de bleu, je mets du rouge » Pablo Picasso

rouge et blanc.5jpgParticulièrement sur des duos uniques en rouge et blanc, le rouge vitalise l’ambiance.
C’est osé, et c’est aussi « je t’aime moi non plus » !

rouge et blanc.3pgrouge et blancEn tout cas, ça interpelle, c’est même parfois étonnamment réussi. Encore faut-il en savoir doser les surfaces, les quantités de manière à ne pas tomber dans l’excès de mauvais goût…

rouge et blanc 4rouge et blanc 2Mieux vaut réserver le rouge pour les pièces dans lesquelles il y a le plus de mouvement et d’activité comme le hall d’entrée, les escaliers et… la cuisine où il stimulera l’appétit.

Qu’il soit vermillon, tomate, grenat, de petites touches suffiront à booster votre intérieur. Encore une fois sous réserve de savoir en limiter les abus  !

canapé rougeLes Déco réalisées de manières équilibrées, sont souvent un spectacle surprenant, mélange de modernité et de vitalité.

Furoshiki-rouge-lampe-de-table-design-franceball chair rougeLANTERNE_RIDDLE Paul Jenkins

Phenomna Lantern Riddle – Paul Jenkins-

Il faut savoir faire le choix des bons meubles ou objets et tableaux pour arriver à un résultat élégant. Car il faut être conscient que c’est l’une des couleurs les plus périlleuses à utiliser dans un intérieur…

 

 www.demeuresdunord.com

UNE DEMEURES DU NORD, RICHE DE MODERNITÉ ET DE SUBTILITÉ …

Cette villa Demeures du Nord que nous avons réalisée voici bientôt trois ans à 10 minutes de Lille, a déjà été le sujet de reportages-déco dans 2 magazines…
A nous de vous la présenter ici, et vous faire découvrir ce lieu de calme et de convivialité dans lequel chaque pièce, chaque détail, ont été imaginés avec soins comme uniques volontés de modernité et d’élégance !

fa 3fa 4
C’est un exemple parfait d’harmonie avec son environnement. Notre bureau d’études a utilisé de grandes baies vitrées pour amener généreusement la lumière naturelle à l’intérieur de la maison.

Ses propriétaires sont passionnés de design aux lignes nettes et aux couleurs sobres comme le noir et les gris… On le ressent ici, à la limite de la sophistication.

fa 2fa5fa8fa6fa 9fa10fa11fa13fa12fa14fa16fa15Les espaces intérieurs se prolongent naturellement par une sorte de confusion d’espaces, y imposent la transparence en laissant filer les perspectives, toujours plus loin.

Un bel exemple de composition !

 wwwdemeuresdunord.com

LA RÉVOLUTION « STARCK » SUR LES SOLS ET LES MURS !

FLEXI_02Révolutionnaire, la nouvelle collection de carreaux céramique FLEXIBLE ARCHITECTURE pour Ceramica Sant’Agostino a été conçue par le célèbre designer Philippe Starck.

Il invente ainsi un véritable système capable de répondre à toute nécessité esthétique et pratique.

FLEXI_03Le carreau n’est plus un simple élément de finition, mais élément à part entière d’un projet d’architecture qui marque les espaces.

C’est une étape importante, essentielle même, autant sur un plan technique que décoratif !

FLEXI_01FLEXI_11Grâce à la large combinaison de différentes épaisseurs, de surfaces, de compositions possibles, et de finitions (brillantes, soyeuses ou mates), et de couleurs,  FLEXIBLE ARCHITECTURE propose un nouveau territoire d’idées permettant d’infiniment élégantes compositions pour le sol et les murs !

FLEXI_08

Philippe Starck déclare à propos de son concept : « J’ai choisi de concevoir un produit céramique parce que j’aime les belles histoires. J’imagine que le premier homme, la première femme, qui prend un peu de boue et de l’eau, puis mettre ce mélange dans le feu, dans un four , et tout à coup , ils assistent au miracle de cette belle matière qui a pris forme… »

PhilippeStarck-by-Nicolas-Guerin_20141Cette pensée a donné naissance à FLEXIBLE ARCHITECTURE , une collection avec une nature forte et extrêmement innovante, qui devient bouleversement dans le monde de la céramique et de l’architecture intérieure . Ainsi, le carreau devient  « élément décoratif modulaire » !

Je trouve qu’il existe de jolies révolutions !

Les magnifiques photos de la campagne ci-dessous, ont été réalisées par le photographe James BORT.

james-bort-starck-4-650x494james-bort-starck-3-650x485james-bort-starck-650x470james-bort-starck-5

Les produits Ceramica Sant’Agostino sont distribués chez notre partenaire carrelage: COMAR.

QUESTIONS/RÉPONSES : NATACHA KOWALAK OU LA PASSION DES FORMES ET DES COULEURS …

 

Natacha Kowalak, jeune architecte d’intérieur issue de l’école de Saint Luc à Bruxelles, collabore en tant que Conseillère en Décoration Intérieure avec Demeures du Nord depuis déjà 3 ans.
Cette talentueuse architecte apporte à nos clients son savoir-faire, ses qualités d’imagination et d’intégration, pour les aider à exprimer leur véritable sensibilité.
Une belle découverte à vivre avec elle au travers d’échanges pour enfin sublimer nos intérieurs de manière élégante, originale et surtout unique !

 

natacha 2

 

Demeures du Nord : La décoration, c’est un métier à part entière ou un passe-temps?
Natacha :
Un métier à part entière bien évidemment. C’est avant tout une passion. Je suis à la recherche constante des nouvelles tendances, textures, matériaux. Je crée des styles d’ambiance en accord avec les envies et les attentes des clients.

DDN: Les couleurs, les volumes, le mobilier : qu’est-ce qui vous passionne le plus ?
Natacha :
Tout d’abord les volumes, j’aime jouer avec les espaces, me le réapproprier de manière réfléchie. Puis en deuxième temps vient les textures, les couleurs afin d’appuyer certains accents du projet.

 

Capture d’écran 2015-02-04 à 09.54.15

DDN: Quels artistes admirez-vous le plus dans la création ?
Natacha:
Je suis en admiration devant les designers émergeants aux tendances multiculturelles.
Et bien sûr quelques grands noms connus tels que :
-Zaha Hadid
-Jean Nouvel
-Frank Gehry
-Andrée Putman
-Philippe Starck

Lire la suite

REGARD SUR LE DESIGN EN DÉCORATION, DES ANNÉES 50 AUX ANNÉES DE DEMAIN !…

Tout est évolution. Simplement.
C’est clair, le terme design sous-tend le mariage de la beauté avec l’utilité.
Ce n’est en aucun cas un terme uniquement lié à une époque : Il y eut donc le design des années 50, tout comme il y a aujourd’hui le design des années 2000 et comme s’amuse le célèbre architecte d’intérieur KARIM RASHID , à s’imaginer avec talent nos futurs intérieurs « d’après-demain »,.

Portrait of young woman in vintage clothes in vintage kitchen

 © Guido Cavallini/Cultura/Corbis

Baby boy standing at sofa

© PNC/Corbis

Ce n’est donc qu’une saine évolution qui ne peut, au regard des documents que j’ai pu réunir ici, que faire constater avec amusement, surprise aussi, combien ce qui nous entoure change sans cesse, de manière perpétuelle, et combien les époques sont facilement reconnaissables !
Cette évidence est d’ailleurs rassurante, tant ce besoin de créer sans cesse, d’inventer, de se construire toujours de nouvelles ambiances dans le but aussi évident que de tenter d’atteindre le meilleur confort – confort du jour- avec un souci d’équilibre, de justesse dans le choix des couleurs et des formes, de ce que l’on pense comme élégant, tout au moins dans l’air du temps !

intérieurs 2014 2interieur 2014 5intérieurs 2014 4jpgEt tout évolue. L’homme déconstruit pour mieux reconstruire : comme un dogme qui le fait avancer en faisant évoluer son petit monde ! C’est aussi vrai en décoration, qu’en architecture ou qu’en art ! Le Cubisme en peinture en est un bon exemple d’ailleurs, puisque ses fondements furent justement basés sur ce principe !
Aujourd’hui,  on construit une ambiance, puis on la détruit plus tard et l’on recommence. Autre chose.

Surprenant même, lorsque l’on constate que la coiffure, les modes vestimentaires, certaines attitudes même des personnages, évoluent au même rythme que la décoration intérieure !

Et l’on se met à rêver, imaginer nos lieux de demain….

FUTUR 1futur 3futur 2futur 4

Illustrations Karim Rashid

C’est ce qui est fantastique : ce qui nous passionne ici, entre autre ! Explorer, créer ce qui est encore inconnu…

L’architecture qu’elle en soit  d’extérieure ou d’intérieur, est celle qui saura s’inscrire dans l’histoire, comme une identité reconnaissable de son époque.
Votre maison même, lorsque certains la croiseront dans cent ans, saura se reconnaître comme d’époque « début du 21ème ! »
Cette reconnaissance immédiate en restera l’une de ses qualités premières.

Il y a donc tellement de responsabilité de la part de celui qui crée ! Cet immense besoin de toujours se situer, dans les lieux, les époques ou les formes, peut-être pour ne jamais se perdre…