DES PROPOS ÉLOQUENTS POUR PARLER D’INTÉGRATION DE LA MAISON INDIVIDUELLE DANS NOTRE PAYSAGE DU NORD …

 

« Le choix de faire construire une villa géométrique ou une maison contemporaine ne doit plus se faire uniquement par rapport  à l’attirance intrinsèque pour tel ou tel type d’architecture … »

 

 

Dans son numéro de juin, le magazine VISITE IMMO-NEUF laisse la parole à Demeures Du Nord pour évoquer avec franchise et sans complaisance la trop mauvaise évolution de l’architecture de maisons individuelles qui altèrent même le paysage depuis une dizaine d’années …

Pour plus de lisibilité, le texte intégral est reproduit  sous ces 3 pages  originales.

 

MAISONS CONTEMPORAINES OU VILLAS GÉOMÉTRIQUES ?
AVANT TOUT UNE AFFAIRE D’INTÉGRATION…
Par Christian Paindavoine, PDG de Demeures Du Nord.

Depuis un quart de siècles, Demeures du Nord inspire, influence même, l’évolution de l’architecture des maisons. C’est ainsi une responsabilité, car chaque maison construite va modifier – avec bonheur ou pas – le paysage. Considérée comme une référence dans les Hauts de France, cette célèbre enseigne entend souligner son rôle de leadership sur le marché de la maison individuelle premium, et ainsi mettre en avant ses convictions !

PARLONS DONC D’INTÉGRATION : C’EST UNE NÉCESSITÉ OU UNE SIMPLE CONSÉQUENCE ?
« Dans une opération architecturale », nous dit Christian Paindavoine, « les contraintes du site se présentent comme des données prises en compte dans la synthèse de la forme. Ce n’est pas une possibilité, c’est autant une nécessité qu’un devoir ! Tant pis si cela augmente pour nous la difficulté de réflexion et de création. C’est clair : la maison va s’intégrer à vie dans un paysage. Elle se proposera au regard de milliers de personnes qui l’auront admirée non pas pour sa seule architecture mais surtout pour la symbiose entre la forme et le lieu !
Une maison d’architecture cubique justement, ne peut être réussie que si elle est intégrée de manière équilibrée dans un site. Ces maisons doivent bénéficier de surfaces de terrain assez généreuses… Il faut pour moi que ces maisons soient implantées dans des ambiances qui ne soient pas trop rurales, mais plutôt dans des secteurs suburbains. Elles souffrent alors moins de leur difficulté d’intégration. La rigueur de cette architecture devra être atténuée par un environnement proche très boisé, très vert. Rien de plus triste qu’une maison d’architecture cubique en enduit blanc implantée sur un fond de champs à perte de vue ! En hiver ou en automne c’est fade et froid… »

PLUS FACILE, DONC, D’INTÉGRER UNE MAISON CONTEMPORAINE PLUS… CLASSIQUE ?
« Oui, sans doute. Ces interprétations contemporaines de l’architecture de campagne, s’inscrivent bien dans le paysage. Ces maisons seront les témoins de la modernité de notre époque, tout en ayant su conserver les formes originelles… Respect d’une culture, d’une tradition… Intégration naturelle dans le paysage. Il ne s’agit pas de vouloir reproduire l’architecture du passé. Notre devoir c’est d’être de notre temps, et même en avance sur celui-ci ! C’est justement cette volonté de pensée qui doit tout juste nous permettre de réfléchir à une évolution de nos maisons qui saura les inscrire avec sérénité dans le temps. Il ne s’agit donc pas de la liberté du « tout et n’importe quoi », de la répétition et de la copie, des « faux-semblants » aussi ! »

ASSISTE-T’ON AU RETOUR D’UNE AUTHENTICITÉ ?
« C’était inéluctable ! Alors même que les dix dernières années ont laissé la part belle aux maisons d’architecture cubique, (chez Demeures du Nord elles représentaient encore il y a 2 ans près de 40% de notre production,) on perçoit depuis, un renversement qui se voulait inévitable. Et sans doute indispensable !
Peut-être est-ce – enfin ! – une prise de conscience que ce type d’architecture a été en partie galvaudé par une surproduction menée par l’ensemble de la profession, fermant les yeux pour certains, ou même ignorant, certaines règles très strictes propres à l’architecture cubique: générosité dans l’amplitude et la volumétrie, rythme dans les ouvertures, proportions entre étage et rez de chaussée, respect enfin de l’environnement.
Peut-être que ce renversement est aussi la prise de conscience que le passé doit servir à éclairer l’action présente, se traduisant ainsi par la bonne évolution de notre architecture régionale. La brique, les formes de toits nous rassurent car elles pérennisent notre trésor culturel. Nous avons tous un regard respectueux envers ces matériaux faits de tuiles et de briques de terre cuite. Leur toucher et leurs teintes chaudes nous séduisent aussi ! »

IL FAUT DONC TOUT REMETTRE EN CAUSE ?
« Tout au moins, le choix de faire construire une villa géométrique ou d’une maison contemporaine ne doit plus se faire uniquement par rapport l’attirance intrinsèque pour tel ou tel type d’architecture. Le site où vous ferez construire votre maison est une condition majeure à ce choix ! On ne fait ni construire une maison d’inspiration flamande sur les bords de la méditerranée, et ni une villa d’architecture cubique seule au milieu des champs ! Le célèbre architecte Mario Botta a bien résumé ce sujet en déclarant : Une bonne maison est une maison qui permet d’avoir une qualité, donc un sens de l’orientation, un sens du rapport vers l’extérieur. L’élément fonctionnel ne survient que dans un deuxième temps. L’architecture est toujours la transformation d’une situation géographique en situation historico-culturelle. »

LES VILLAS GÉOMÉTRIQUES SE DÉCLINENT AUSSI EN BRIQUES…

Un beau mariage entre architecture minimaliste et matériaux de tradition … 

S’il est vrai que la couleur tendance des maisons d’architecture cubiques se veut majoritairement être l’enduit blanc, il n’est pas rare que nous construisions certaines d’entre elles en briques…
Certains règlements édités au POS (plan d’occupation des sols) nous imposent parfois ce type de mur, et interdisent l’emploi de l’enduit. Parfois aussi, ce sont nos clients, souvent attachés aux matériaux traditionnels de notre région qui nous réclament ce type de traitement.

Pour Demeures Du Nord, ce mariage « maison géométrique / briques » peut s’avérer bienvenu à condition de savoir alléger ces masses de briques par l’apport de matériaux en opposition comme le bois, les matériaux composites ou le métal et en intégrant de larges ouvertures afin de conserver cette impression de sérénité et de minimalisme propres à ce style de construction…
La brique nous rassure car elle pérennise notre trésor culturel. Nous avons tous un regard respectueux envers ces matériaux faits de terre cuite. Leur toucher et leurs teintes chaudes nous séduisent aussi !

Elle a cette faculté de s’intégrer facilement à l’environnement, surtout lorsque celui-ci est riche en plantations ; dans une composition anguleuse elle offre une composition tout à fait dynamique tout en gardant un dialogue constant avec la nature. Le schéma de base rectangulaire qui est la base du programme contraste avec la chaleur de la brique qui répond ainsi à sa fonction primaire.

Ainsi, nos villas géométriques réalisées en briques offrent une autre alternative qui peut s’avérer souvent très heureuse. Chaque maison peut alors revêtir une forme, un gabarit, et un aspect extérieur totalement différent… Pour peu que l’on en conserve le principe de l’élégance ! Elles peuvent être de couleur rouge, saumon, orangées, grises et même noires ou blanches !

Les villas géométriques en enduit blanc sont issues de ce que l’on nomme : « architecture internationale « . Issues du BAUHAUS, elles sont censées être de même profil que ce soit à Miami, en Afrique du Sud ou à n’importe quelle région de France. L’enduit blanc en est le support principal…
Mais ici, notre climat est ingrat et ne pardonne rien à ces maisons blanches :

1/ Microfissures et petites fissures :
Tout d’abord, ce type de maisons en enduit est sujet à des risques de microfissures et petites fissures sur les enduits durant les toutes premières années. C’est un phénomène naturel de retrait du aux dilatations des différents matériaux et de leurs flexions, le temps que l’ouvrage devienne définitivement stable sur le terrain. Du Nord au Sud, ce constat est bien connu !
Ces phénomènes considérés comme esthétiques ne sont jamais repris dans les garanties des assureurs. Cela contraint les propriétaires à les faire réparer (après stabilité), à leur frais, avec des produits spécifiques. Un voile d’enduit devra ensuite y être posé sur tout le mur considéré, afin de ne plus voir les traces de retouches. Cela à un coût inégal en fonction des surfaces retravaillées.

2/ Un enduit se salit naturellement au fil du temps :
La pollution, les pluies, les expositions nord, sont les causes évidentes de maisons qui vieillissent. L’éclat de l’enduit va peu à peu, au fil des années, se ternir.
Sans entretien régulier, leur état deviendra catastrophique !
C’est pourquoi l’alternative de la brique remplit bien son rôle par rapport à notre région.


La villa Cavrois à Croix en est un bon exemple puisque le célèbre architecte Mallet Stevens y avait employé la brique, conscient de ses nécessités autant historico-culturelles que de durée dans le temps. Pour preuve : elle date de 1930 ! Elle n’a pas vieilli ! (voir ci-dessous)

MAISONS D’ARCHITECTURE CUBIQUE : NE PAS MENTIR A NOS CLIENTS …

LA TRISTESSE D’UN MARCHÉ QUI SE DÉGRADE :


En quelques années, les villas géométriques, appelées plus communément « maisons d’architecture cubique », sont devenues un véritable phénomène de mode !

J’ai toujours regretté de voir une trop grande banalisation de ce produit comme je l’avais redouté depuis longtemps (blog du 6 mars 2009, blog du 8 janvier 2013 et mon blog du 12 juin 2015). La réalité confirme que les dangers que j’y exposais se sont malheureusement avérés vrais…

Sans respect des contraintes de volumes, de rythme des ouvertures, des proportions, les constructeurs, même moyens/bas de gamme, se sont rués sur la villa géométrique faisant croire à leurs clients qu’ils allaient leur construire des maisons « hollywoodiennes » avec des façades d’une dizaine de mètres, quelques fenêtres à droite et à gauche et des budgets inférieurs parfois à … 200000€ !!  Le tour est joué!

J’ai toujours prétendu qu’il s’agissait là d’une tromperie, et d’un vol intellectuel ! Et je le constate avec tristesse en me promenant dans les campagnes, et certains lotissements. J’appelle ces petites « cubiques » : des mini- HLM !

J’aime beaucoup l’architecture cubique, mais je maintiens que sans un certain investissement, on ne peut pas faire bâtir une villa géométrique digne de ce nom !
GP7935

COPYRIGHT DEMEURES DU NORD

C’est comme ça, on n’a jamais pu produire une voiture de sport comme une Ferrari ou une Porsche au prix d’une Clio, non ?! Et pourquoi cela serait-il possible pour une belle villa géométrique ?…

SANS ENTRETIEN, DES MAISONS D’ARCHITECTURE CUBIQUE QUI SE DÉGRADENT AU FIL DU TEMPS …

Il faut le savoir, si une villa géométrique est sensiblement plus chère qu’une maison moderne en briques et tuiles, elle le sera aussi en matière d’entretien !
Sans vouloir noircir le tableau, il faut bien être conscient que le vieillissement d’une maison en enduit réclame des entretiens assez onéreux :

1/ Microfissures et petites fissures :
Tout d’abord, ce type de maisons en enduit est sujet à des risques de microfissures et petites fissures sur les enduits durant les toutes premières années. C’est un phénomène naturel de retrait dus aux dilatations des différents matériaux et de leurs flexions, le temps que l’ouvrage devienne définitivement stable sur le terrain.  Du Nord au Sud, ce  constat est bien connu !
Ces phénomènes considérés comme esthétiques ne sont jamais repris dans les garanties des assureurs. Cela contraint les propriétaires à les faire réparer (après stabilité), à leur frais, avec des produits spécifiques. Un voile d’enduit devra ensuite y être posé sur tout le mur considéré, afin de ne plus voir les traces de retouches. Cela à un coût inégal en fonction des surfaces retravaillées.

2/ Un enduit se salit naturellement au fil du temps :
La pollution, les pluies, les expositions nord, sont les causes évidentes de maisons qui vieillissent. L’éclat de l’enduit va peu à peu, au fil des années, se ternir.
Sans entretien régulier, leur état deviendra catastrophique !
montage photos enduits sales

CI-DESSUS QUELQUES MAISONS ANONYMES QUI TÉMOIGNENT DU VIEILLISSEMENT

Chez Demeures du Nord, nous considérons qu’un nettoyage complet de la maison devrait être exécuté tous les 3 à 5 ans selon les situations, afin que cette maison garde toujours son éclat. Il est bien sûr recommandé de le faire exécuter par des spécialistes qui emploieront de bons produits, et surtout offrirons des garanties de sécurité par la pose d’échafaudages.
Les prix de ces traitements oscilleront entre 2500 € à 5000€ selon les surfaces de ces maisons.

Voilà donc la mise au point que je souhaitais faire le plus clairement possible dans ce post, et que beaucoup vous font ignorer.
Pour notre part, nous cherchons à minimiser ces problèmes d’entretien au travers de la brique, des bardages et en limitant les surfaces d’enduits, etc… Mais nous le savons, cela possède un coût au départ, qui n’est pas négligeable.
Je sais aussi que certains de nos clients souhaitent absolument, par goût, une villa géométrique entièrement en enduit. Je peux les comprendre dans ce choix esthétique.

Mais une certitude: nous les avons avertis que tout comme la coque d’un bateau, le bois d’un portail, ou les revêtements intérieurs, une maison en enduit réclame un sérieux entretien régulier.

C’est dit !

Notre devoir de conseil et d’honnêteté nous l’imposait naturellement !

9

 COPYRIGHT DEMEURES DU NORD

LE SITE DDN

INTERVIEW VISITE-IMMO : MISE AU POINT A PROPOS DES ARCHITECTURES CUBIQUES ….

« Courant mai, un journaliste du Magazine Visite-Immo me sollicite pour une interview afin que je donne ma position actuelle concernant la tendance pour les maisons d’architecture cubique …
Une tendance où tous les constructeurs, qui soient-ils, se sont engouffrés dans ce créneau sans toujours bien réfléchir aux conséquences…

Déjà, en 2009, j’avais déjà tiré l’alarme dans un billet sur mon blog intitulé : LE MARCHE DES VILLAS GÉOMÉTRIQUES SE DÉVELOPPE : DANGER !…

J’ai réitéré le 8 janvier 2013 dans un autre billet intitulé : MAISONS MODERNES / VILLAS  GÉOMÉTRIQUES: PLUS DE COMPROMIS !…

Il est vrai que j’avais été particulièrement virulent dans chacun de ces articles, mais je ne regrette en rien mes propos antérieurs. Malheureusement, ce que je craignais est arrivé, et je prétends qu’une totale cacophonie s’est installée concernant la maison individuelle !
Les défauts d’intégration sont devenus légions, et je suis inquiet pour les 10 prochaines années. Je ne parle pas du problème de proportions que l’on découvre ici et là….

Donc dans cette nouvelle interview, j’ai pu à nouveau revenir sur mon analyse de ce marché qui n’a finalement  pas changé du tout !

Sauf que cette fois, vous comprendrez que si j’avais été aussi corrosif que dans mes présents blogs, le Magazine en question aurait sans doute censuré mes propos… Bien que vous constaterez que certains termes y ont été changés…  Dans un soucis d’apaisement?….

CP

titre

interview visit décoLes architectures cubiques : une question de responsabilité de la part du bureau d’études !

SAVOIR EN MAITRISER LES CONTRAINTES DE PROPORTIONS
La maison géométrique ne s’improvise pas! Il y a tant de nécessités et de contraintes techniques à mettre en place…
Cela demande aussi une grande maîtrise architecturale pour dessiner une villa géométrique bien proportionnée, élégante et bien rythmée.
Il lui faut aussi un certain volume, des dimensions assez importantes pour ne pas ressembler à [une simple boîte cubique]. En effet, pour qu’une maison de ce style soit bien proportionnée, elle ne peut pas être envisagée en dessous d’une longueur de façade de 14 / 15 mètres. En dessous, je considère que ça ne permet plus d’obtenir un rapport « Longueur de façade / Hauteur de maison » qui puisse permettre un bon équilibre architectural. Ce que j’appelle simplement l’élégance en architecture…
Pire encore lorsque certains ajoutent à ces minuscules maisons un toit à plusieurs pans qui va encore aggraver ce défaut de proportion !
Les hauteurs des baies, leurs surfaces aussi doivent être très généreuses !
De nombreux prospects rêvent via internet à des grandes maisons cubiques sur de magnifiques terrains. Il ne faut pas les tromper : c’est du vol intellectuel que de vouloir répondre à ces rêves par des petites maisons trop petites, trop peu généreuses pour leur ressembler même un peu…

RESPECTER LA NOTION D’INTEGRATION

Une maison d’architecture cubique ne peut être réussie que si elle est intégrée de manière équilibrée dans un site.
Ces maisons doivent bénéficier de surfaces de terrain assez généreuses…
Il faut pour moi que ces maisons soient implantées dans des ambiances qui ne soient pas trop rurales, mais plutôt dans des secteurs suburbains. Elles souffrent alors moins de leur difficulté d’intégration.
La rigueur de cette architecture devra être atténuée par un environnement proche très boisé, très vert. Rien de plus triste qu’une maison cubique en enduit blanc implantée sur un fond de champs à perte de vue ! En hiver ou en automne c’est fade et froid…
Lorsque je vois le curieux spectacle de ces constructions dans des lotissements où se côtoient à la fois des maisons modernes aux proportions traditionnelles et des villas géométriques enduites en blanc, je considère qu’il y a une évidente erreur de style, de « casting » !

Dans une opération architecturale, les contraintes du site se présentent comme des données prises en compte dans la synthèse de la forme. Ce n’est pas une possibilité, c’est autant une nécessité qu’un devoir ! Tant pis si cela augmente pour nous la difficulté de réflexion et de création.
C’est clair : la maison va s’intégrer à vie dans un paysage. Elle se proposera au regard de milliers de personnes qui l’auront admirée non pas pour sa seule architecture mais surtout pour la symbiose entre la forme et le lieu !

C’est compliqué, mais passionnant !

TOUT JUSTE AUTREMENT …

Une seule image vaut souvent mieux qu’un long discours…

Bel exemple d’une nouvelle réalisation qui prouve avec rigueur et équilibre que l’architecture n’est pas qu’une école de liberté !

??????????

Car c’est justement cette liberté qui doit tout juste nous permettre de penser à une évolution de nos maisons qui saura les inscrire avec sérénité dans le temps.

Il ne s’agit donc pas de la liberté du « tout et n’importe quoi », de la répétition et de la copie, des « faux-semblants » aussi !

Il s’agit plutôt de créer avec beaucoup de précaution en gardant à l’esprit combien notre responsabilité est immense face à la difficulté d’intégration dans le paysage.

Encore une question d’élégance…

A SUIVRE …

 

 

 

UNE PÉPITE CRÉÉE PAR DEMEURES DU NORD …

Conçue et construite comme une enclave de blanc et gris, au milieu de maisons « 1930 », sensation de calme, où l’espace respire l’intemporalité …

DDN PRODUCT 45

PROJET CONSTRUIT ET CONÇU PAR DEMEURES DU NORD

Comme le citait LE CORBUSIER à propos de l’architecture:

« (…)  Dresser face à la nature du Bon Dieu, sous le ciel et face au soleil, une œuvre architecturale magistrale, faite de rigueur, de grandeur, de noblesse, de sourire et d’élégance. «