CHAUFFAGE PAR LE SOL OU RADIATEURS ?…

Un choix qui est avant tout celui du confort !

En consultant nos statistiques, j’ai pu constater que sur les 2 dernières années, Demeures du Nord a livré près de 80% de ses logements équipés de planchers chauffants hydrauliques !

Il y a une dizaine d’années encore, le fait d’équiper l’une de nos maisons avec un plancher chauffant était un peu exceptionnel. Aujourd’hui, il est clair que le plancher chauffant est devenu l’un des systèmes les plus employés pour les maisons neuves, tout au moins l’évolution de ce marché est ascendante.

Le plancher hydraulique est-il plus chauffant que le chauffage par radiateurs ?

Dire que cela chauffe mieux est logiquement faux. Une pièce sera chauffée à 22° par exemple que ce soit par radiateurs ou plancher. Seuls certains utilisateurs avancent que dans la mesure où la chaleur est uniformément diffusée sur toute la surface du sol, la sensation de confort est plus prononcée. Il s’agit là d’un ressenti.

Le plancher chauffant peut-il provoquer des maladies veineuses, des jambes lourdes ?

Absolument pas ! Depuis un décret publié en 1978, la température de surface est limitée à 30/35 °C (une température inférieure à celle du corps humain qui est en moyenne de 37 °C). CQFD

Quel est le plus grand avantage du plancher chauffant ?

Chez nos clients, l’avantage le plus avancé est l’absence des radiateurs. Il libère des murs sur lesquels se seraient appuyés des radiateurs. Cet avantage est plus évident pour des logements de taille moyenne où les linéaires de murs sont évidemment moins importants. De plus, on sait combien les Demeures du Nord présentent beaucoup de linéaires d’ouvertures extérieures en participant à la diminution des surfaces de cloisons intérieures…

Nos clients mettent aussi en avant l’économie de chauffe due à ce système plus écologique.
Le plancher chauffant permet de baisser la température ambiante pour une sensation de confort équivalente : en effet, il diffuse la chaleur par rayonnement : il chauffe ainsi davantage les « objets » que l’air, ce qui permet de baisser la température de chauffe de 2 à 3 °C en obtenant la même sensation de confort .
Il ne produit pas d’air pulsé : il est donc plus sain car il ne provoque pas de déplacement de poussière.
Pour être encore plus écologique, un plancher chauffant peut être raccordé à une pompe à chaleur. Mais là, compte tenu de l’addition des coûts, une dizaine d’années seront nécessaires pour l’amortir.
Bon à savoir : selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une réduction de 2 à 3 °C économise 15 % de consommation de chauffage.

Quel est son plus grand défaut ?

Sans doute le problème de la très grande inertie, ennemie des différences rapides de températures extérieures, particulièrement en demi-saison ! C’est parfois désagréable : la montée en température est beaucoup plus rapide avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant, puisque pour augmenter la température intérieure de quelques degrés, il faut bien moins d’une heure aux radiateurs et au minimum 3h au plancher chauffant.

De plus, à l’arrivée des apports solaires en cours de matinée hivernale, les radiateurs s’ajustent immédiatement alors que l’inertie thermique d’un plancher chauffant continue d’irradier des calories qui finissent par surchauffer la maison.

Des joints de fractionnement pour plancher chauffant sont nécessaires, par exemple au seuil des portes lorsque la chape est posée dans différentes pièces en même temps. Vous pouvez ajouter des joints de fractionnement dans une seule et même pièce pour délimiter différentes zones si sa taille ou sa configuration spéciale l’exige. Les joints de fractionnement ont pour rôle d’absorber les mouvements de la chape liquide, qui a tendance à se contracter légèrement en prenant prise. Sur des surfaces réduites, ce n’est pas gênant, mais des fissures sur les points de faiblesse peuvent apparaître pour des chapes étendues. Les joints de fractionnement, dont l’épaisseur doit faire au moins 5 mm, corrigent ce problème. Il est possible de faire passer le circuit hydraulique à travers un joint de fractionnement.

Existe-t-il véritablement une économie de consommation pour le plancher chauffant par rapport au chauffage par radiateurs ?

Les avis sont partagés, d’autant plus qu’aucune étude scientifique n’a encore été mise en place depuis la nouvelle norme RT2012. On sait d’ailleurs que plus la maison est isolée, plus le gain de température de surface du plancher chauffant est minime.
.Difficile donc de donner un avis sur cette question, car si économies de chauffage il y a, il ne faut pas omettre que l’investissement initial est plus onéreux pour un plancher chauffant. On peut considérer qu’en moyenne le delta entre « plancher et radiateurs » est d’environ 42€/m². Un investissement à amortir avant de faire des économies de combustible…

Conclusion :

Il est évident que le choix d’un plancher chauffant est avant tout celui du confort.

Plancher chauffant ou radiateurs ? Boîte mécanique ou automatique ? Parquet dans les chambres ou moquette ? Stylo bille ou roller ?
C’est à vous de juger de manière économique bien sûr, mais avant tout dans un raisonnement de confort et d’esthétique…

Petite parenthèse étonnante :

L’émission de chaleur par le sol intégrée au bâtiment n’est pas nouvelle. Ce mode de chauffage par le sol remonte, d’après l’étude des vestiges de l’Empire romain, au IVe siècle av. J.-C., où certaines riches villas ainsi que les thermes possédaient un chauffage par le sol utilisant le principe de l’hypocauste. Ce procédé consiste à faire circuler dans des conduits sous le sol de l’air chaud ou de la vapeur. Ce procédé a finalement été abandonné à la chute de l’Empire romain.

 

REPORTAGE SUR « COLLECTION PAR DEMEURES DU NORD » DANS « VISITE IMMO » …

« COLLECTION offre en quelque sorte un condensé de Demeures du Nord … »

 

 

DÉTAIL DU REPORTAGE :

 

POURQUOI AVOIR CRÉÉ COLLECTION PAR

DEMEURES DU NORD ?

 

DDN : Le style Demeures du Nord séduit un public de plus en plus large,

mais nous avons constaté avec frustration que de nombreux couples

n’osent pas pousser notre porte. En effet, notre image de marque confère

souvent à nos réalisations un caractère difficilement accessible.

Nous avons donc développé COLLECTION afin de leur offrir des maisons

plus abordables, tout en y préservant la ligne architecturale et la qualité

de mise en oeuvre qui ont fait notre succès. Bref, pouvoir leur proposer de

véritables Demeures du Nord !

COLLECTION ne remplace pas notre offre classique, mais permet au

contraire de l’élargir à travers cette toute nouvelle gamme Premium dont les prix

oscillent entre 176 000 € et 235 000€ (hors terrain et raccordements.)

 

 

VOUS Y CONSERVEZ DONC VOS PRINCIPES ARCHITECTURAUX ?

 

DDN : Tout à fait ! Avec COLLECTION, il ne s’agit pas de proposer du «

moyen / bas de gamme » mais plutôt de créer des Demeures du Nord qui

soient plus compactes, donc dans une gamme de prix plus abordable.

Les jeunes actifs cherchent rarement à acquérir des maisons immenses

! Ils recherchent souvent des volumes raisonnables adaptés à leur

style de vie. Cette gamme répond également à d’autres changements

qui impactent la configuration des ménages. Les clients à la retraite par

exemple, dont les enfants ont quitté le nid familial, nous demandent

généralement de bâtir une maison dont les surfaces correspondent mieux

à leur nouvelle situation..

COLLECTION offre en quelque sorte un condensé de Demeures du Nord,

tout en préservant notre qualité technique et architecturale qui a fait notre

réputation.

 

 

COLLECTION, C’EST UN BEAU DÉFI POUR VOUS !

 

DDN : Le plus grand défi de notre bureau d’études aura été de mettre au

point une gamme de maisons sympas, offrant des volumes spacieux, tout

en préservant des surfaces raisonnables (de 100 à 140 m² habitables +

garage).

Ne pas céder à la banalité, conserver l’esprit et la ligne Demeures du

Nord, auront été les principaux mots d’ordre que nous nous sommes

imposés pour la création de la nouvelle COLLECTION .

 

 

LORSQUE VOUS PARLEZ DE CES MAISONS, VOUS

EMPLOYEZ BEAUCOUP L’EXPRESSION DE « MAISONS

SYMPAS » …

 

DDN : C’est vrai, nous préférons l’expression « Sympa » à d’autres

expressions comme « haut de gamme », luxueux, ou encore raffiné.

Nos clients aiment nos maisons et les conçoivent comme de véritables

cadres de vie ! Ils recherchent auprès de nous un espace chaleureux qui

soit aussi, pour toute la famille, une véritable maison de vacances !

Une ambiance intérieure sympa n’est-elle pas plus attachante que de

vouloir créer un endroit où l’on y ressent une ambiance quelque peu

ostentatoire ?…

COLLECTION doit rester avant tout un objet de passion et de séduction !

 

 

 

demeuresdunord.com

 

DES PROPOS ÉLOQUENTS POUR PARLER D’INTÉGRATION DE LA MAISON INDIVIDUELLE DANS NOTRE PAYSAGE DU NORD …

 

« Le choix de faire construire une villa géométrique ou une maison contemporaine ne doit plus se faire uniquement par rapport  à l’attirance intrinsèque pour tel ou tel type d’architecture … »

 

 

Dans son numéro de juin, le magazine VISITE IMMO-NEUF laisse la parole à Demeures Du Nord pour évoquer avec franchise et sans complaisance la trop mauvaise évolution de l’architecture de maisons individuelles qui altèrent même le paysage depuis une dizaine d’années …

Pour plus de lisibilité, le texte intégral est reproduit  sous ces 3 pages  originales.

 

MAISONS CONTEMPORAINES OU VILLAS GÉOMÉTRIQUES ?
AVANT TOUT UNE AFFAIRE D’INTÉGRATION…
Par Christian Paindavoine, PDG de Demeures Du Nord.

Depuis un quart de siècles, Demeures du Nord inspire, influence même, l’évolution de l’architecture des maisons. C’est ainsi une responsabilité, car chaque maison construite va modifier – avec bonheur ou pas – le paysage. Considérée comme une référence dans les Hauts de France, cette célèbre enseigne entend souligner son rôle de leadership sur le marché de la maison individuelle premium, et ainsi mettre en avant ses convictions !

PARLONS DONC D’INTÉGRATION : C’EST UNE NÉCESSITÉ OU UNE SIMPLE CONSÉQUENCE ?
« Dans une opération architecturale », nous dit Christian Paindavoine, « les contraintes du site se présentent comme des données prises en compte dans la synthèse de la forme. Ce n’est pas une possibilité, c’est autant une nécessité qu’un devoir ! Tant pis si cela augmente pour nous la difficulté de réflexion et de création. C’est clair : la maison va s’intégrer à vie dans un paysage. Elle se proposera au regard de milliers de personnes qui l’auront admirée non pas pour sa seule architecture mais surtout pour la symbiose entre la forme et le lieu !
Une maison d’architecture cubique justement, ne peut être réussie que si elle est intégrée de manière équilibrée dans un site. Ces maisons doivent bénéficier de surfaces de terrain assez généreuses… Il faut pour moi que ces maisons soient implantées dans des ambiances qui ne soient pas trop rurales, mais plutôt dans des secteurs suburbains. Elles souffrent alors moins de leur difficulté d’intégration. La rigueur de cette architecture devra être atténuée par un environnement proche très boisé, très vert. Rien de plus triste qu’une maison d’architecture cubique en enduit blanc implantée sur un fond de champs à perte de vue ! En hiver ou en automne c’est fade et froid… »

PLUS FACILE, DONC, D’INTÉGRER UNE MAISON CONTEMPORAINE PLUS… CLASSIQUE ?
« Oui, sans doute. Ces interprétations contemporaines de l’architecture de campagne, s’inscrivent bien dans le paysage. Ces maisons seront les témoins de la modernité de notre époque, tout en ayant su conserver les formes originelles… Respect d’une culture, d’une tradition… Intégration naturelle dans le paysage. Il ne s’agit pas de vouloir reproduire l’architecture du passé. Notre devoir c’est d’être de notre temps, et même en avance sur celui-ci ! C’est justement cette volonté de pensée qui doit tout juste nous permettre de réfléchir à une évolution de nos maisons qui saura les inscrire avec sérénité dans le temps. Il ne s’agit donc pas de la liberté du « tout et n’importe quoi », de la répétition et de la copie, des « faux-semblants » aussi ! »

ASSISTE-T’ON AU RETOUR D’UNE AUTHENTICITÉ ?
« C’était inéluctable ! Alors même que les dix dernières années ont laissé la part belle aux maisons d’architecture cubique, (chez Demeures du Nord elles représentaient encore il y a 2 ans près de 40% de notre production,) on perçoit depuis, un renversement qui se voulait inévitable. Et sans doute indispensable !
Peut-être est-ce – enfin ! – une prise de conscience que ce type d’architecture a été en partie galvaudé par une surproduction menée par l’ensemble de la profession, fermant les yeux pour certains, ou même ignorant, certaines règles très strictes propres à l’architecture cubique: générosité dans l’amplitude et la volumétrie, rythme dans les ouvertures, proportions entre étage et rez de chaussée, respect enfin de l’environnement.
Peut-être que ce renversement est aussi la prise de conscience que le passé doit servir à éclairer l’action présente, se traduisant ainsi par la bonne évolution de notre architecture régionale. La brique, les formes de toits nous rassurent car elles pérennisent notre trésor culturel. Nous avons tous un regard respectueux envers ces matériaux faits de tuiles et de briques de terre cuite. Leur toucher et leurs teintes chaudes nous séduisent aussi ! »

IL FAUT DONC TOUT REMETTRE EN CAUSE ?
« Tout au moins, le choix de faire construire une villa géométrique ou d’une maison contemporaine ne doit plus se faire uniquement par rapport l’attirance intrinsèque pour tel ou tel type d’architecture. Le site où vous ferez construire votre maison est une condition majeure à ce choix ! On ne fait ni construire une maison d’inspiration flamande sur les bords de la méditerranée, et ni une villa d’architecture cubique seule au milieu des champs ! Le célèbre architecte Mario Botta a bien résumé ce sujet en déclarant : Une bonne maison est une maison qui permet d’avoir une qualité, donc un sens de l’orientation, un sens du rapport vers l’extérieur. L’élément fonctionnel ne survient que dans un deuxième temps. L’architecture est toujours la transformation d’une situation géographique en situation historico-culturelle. »

BONNE NOUVELLE ! UNE PETITE PAUSE POUR LES TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER …

Alors qu’en restant toujours historiquement bas, les taux de crédit immobilier ont été en légère hausse constante depuis janvier, il apparaît une pause qui peut surprendre les marchés mais qu’expliquent les professionnels :

POUR LE BLOG PATRIMOINE :
« Entre hausse constante des taux de crédit immobilier depuis le premier janvier et une élection présidentielle, traditionnellement synonyme d’un marché immobilier plus calme, l’activité du crédit immobilier est soudainement devenu faible depuis 2 mois…Cette rupture de tendance pourrait obliger les banques à revoir leur stratégie commerciale pour relancer l’activité et tenter d’atteindre les objectifs ambitieux fixés début 2017. En effet, lorsque les demandes de crédit immobilier affluent, les banques deviennent plus exigeantes, augmentent les taux pour les dossiers les moins rentables, les taux montent afin de canaliser cette demande de crédit abondante. C’était la situation parfaite du premier trimestre 2017. Depuis début Avril 2017, la situation semble différente et la demande abondante n’est plus. Les dossiers sont de plus en plus rares et les banques doivent donc adapter leurs offres de crédit à cette nouvelle donne commerciale.Nous pourrions donc constater quelques baisses de taux de crédit immobilier dans les prochaines semaines… Mais attention, il ne s’agit que d’une situation temporaire qui ne remet pas en cause notre analyse fondamentale d’une accélération de la hausse des taux de crédit immobilier vers le dernier trimestre 2017… »

 

 

POUR LE GUIDE DU CRÉDIT :
« Le printemps est apparu avec son lot de bonnes nouvelles pour les emprunteurs. Pour la première fois depuis plusieurs mois, aucune hausse à l’horizon pour les taux moyens. Des baisses de taux immobiliers sont même appliquées par les banques (régionales et nationales) …Et les durées de prédilection des emprunteurs sont concernées (15 ans, 20 ans, 30 ans). Une tendance attendue depuis le début du printemps de l’immobilier. Cependant, on relève 13 barèmes bancaires en augmentation et 16 qui stagnent. Dans le détail, les baisses sont opérées par 2 établissements nationaux et 5 banques régionales (5 à 15 centimes). Pas suffisant pour rattraper les hausses successives que nous avons observées depuis le début de l’année. Néanmoins, la barre psychologique de 2% sur 25 ans ne bouge pas. De plus, les taux d’intérêt demeurent exceptionnels pour financer une acquisition. »

 

 

POUR MEILLEURS TAUX.COM:
« Les derniers barèmes reçus de la part des établissements bancaires font état de baisses comprises, selon les établissements, entre -0,05% et -0,15% », annonce Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com. Suivant ainsi totalement la baisse des OAT observée au lendemain du premier tour des élections Présidentielles, qui a vu la disqualification du candidat de la France Insoumise et permis ainsi de rassurer les marchés ; les OAT sont ainsi retombées à un taux de 0,80% au 3 mai, soit un niveau jamais atteint depuis le mois de janvier 2017 », ajoute Maël Bernier. Cette baisse rapide a ainsi permis aux banques de revoir leurs barèmes favorablement pour les emprunteurs et d’afficher la première baisse réelle depuis plusieurs mois. L’état d’esprit dans les établissements bancaires début mai est donc très clair : pas de risque de remontée importante des taux. »

 

POUR EMPRUNTIS :

« Nous ne sommes clairement pas dans un mouvement de baisses généralisé, note Cécile Roquelaure, Directrice Communication et Etude d’Empruntis. Nous sommes dans une situation un peu inédite : après plusieurs mois d’activité intense, la demande se stabilise voire s’infléchit si on prend en compte les renégociations. Les banques les moins bien positionnées, et donc celles qui ont pris le moins d’avance sur leurs objectifs, veulent devenir plus concurrentielles. Elles ne peuvent pas se permettre de laisser passer l’été »

Alors profitons ! Ça ne durera malheureusement pas!

 

DEMEURESDUNORD.COM

LES VILLAS GÉOMÉTRIQUES SE DÉCLINENT AUSSI EN BRIQUES…

Un beau mariage entre architecture minimaliste et matériaux de tradition … 

S’il est vrai que la couleur tendance des maisons d’architecture cubiques se veut majoritairement être l’enduit blanc, il n’est pas rare que nous construisions certaines d’entre elles en briques…
Certains règlements édités au POS (plan d’occupation des sols) nous imposent parfois ce type de mur, et interdisent l’emploi de l’enduit. Parfois aussi, ce sont nos clients, souvent attachés aux matériaux traditionnels de notre région qui nous réclament ce type de traitement.

Pour Demeures Du Nord, ce mariage « maison géométrique / briques » peut s’avérer bienvenu à condition de savoir alléger ces masses de briques par l’apport de matériaux en opposition comme le bois, les matériaux composites ou le métal et en intégrant de larges ouvertures afin de conserver cette impression de sérénité et de minimalisme propres à ce style de construction…
La brique nous rassure car elle pérennise notre trésor culturel. Nous avons tous un regard respectueux envers ces matériaux faits de terre cuite. Leur toucher et leurs teintes chaudes nous séduisent aussi !

Elle a cette faculté de s’intégrer facilement à l’environnement, surtout lorsque celui-ci est riche en plantations ; dans une composition anguleuse elle offre une composition tout à fait dynamique tout en gardant un dialogue constant avec la nature. Le schéma de base rectangulaire qui est la base du programme contraste avec la chaleur de la brique qui répond ainsi à sa fonction primaire.

Ainsi, nos villas géométriques réalisées en briques offrent une autre alternative qui peut s’avérer souvent très heureuse. Chaque maison peut alors revêtir une forme, un gabarit, et un aspect extérieur totalement différent… Pour peu que l’on en conserve le principe de l’élégance ! Elles peuvent être de couleur rouge, saumon, orangées, grises et même noires ou blanches !

Les villas géométriques en enduit blanc sont issues de ce que l’on nomme : « architecture internationale « . Issues du BAUHAUS, elles sont censées être de même profil que ce soit à Miami, en Afrique du Sud ou à n’importe quelle région de France. L’enduit blanc en est le support principal…
Mais ici, notre climat est ingrat et ne pardonne rien à ces maisons blanches :

1/ Microfissures et petites fissures :
Tout d’abord, ce type de maisons en enduit est sujet à des risques de microfissures et petites fissures sur les enduits durant les toutes premières années. C’est un phénomène naturel de retrait du aux dilatations des différents matériaux et de leurs flexions, le temps que l’ouvrage devienne définitivement stable sur le terrain. Du Nord au Sud, ce constat est bien connu !
Ces phénomènes considérés comme esthétiques ne sont jamais repris dans les garanties des assureurs. Cela contraint les propriétaires à les faire réparer (après stabilité), à leur frais, avec des produits spécifiques. Un voile d’enduit devra ensuite y être posé sur tout le mur considéré, afin de ne plus voir les traces de retouches. Cela à un coût inégal en fonction des surfaces retravaillées.

2/ Un enduit se salit naturellement au fil du temps :
La pollution, les pluies, les expositions nord, sont les causes évidentes de maisons qui vieillissent. L’éclat de l’enduit va peu à peu, au fil des années, se ternir.
Sans entretien régulier, leur état deviendra catastrophique !
C’est pourquoi l’alternative de la brique remplit bien son rôle par rapport à notre région.


La villa Cavrois à Croix en est un bon exemple puisque le célèbre architecte Mallet Stevens y avait employé la brique, conscient de ses nécessités autant historico-culturelles que de durée dans le temps. Pour preuve : elle date de 1930 ! Elle n’a pas vieilli ! (voir ci-dessous)

LES CHÂSSIS EN ALUMINIUM PRÉSENTS SUR 100% DES DEMEURES DU NORD …

Je me souviens encore des années 90 où ce matériau ne représentait pour Demeures du Nord que 10% de sa production, alors que le bois était encore présent sur la majorité de nos constructions.
Peu à peu, la menuiserie aluminium s’est affirmée comme le produit idéal pour nos maisons contemporaines, autant pour ses qualités esthétiques, de solidité et de durabilité, que pour son aspect écologique. Car oui, la menuiserie aluminium doit être considérée comme un matériau écologique !

D’OÙ PROVIENT L’ALUMINIUM ?

C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale. Il est principalement extrait d’un minerai appelé bauxite où il est présent sous forme d’oxyde hydraté dont on extrait l’alumine.
Faisons un peu d’histoire : l’aluminium fut isolé pour la première fois en 1825 par le chimiste danois Hans OERSTED lors d’une réaction chimique impliquant un amalgame au potassium. Le chimiste allemand Friedrich WÖHLER améliora le procédé d’Oersted en utilisant le potassium métallique entre 1827 et 1845. En France, Henri SAINTE-CLAIRE DEVILLE obtint le métal en réduisant le chlorure d’aluminium avec le sodium (métal) en 1854. Soutenu par Napoléon III, il créa un atelier expérimental et présenta les premiers lingots d’aluminium pur à l’Exposition Universelle de Paris, en 1855.

LES PROPRIÉTÉS DE L’ALUMINIUM :

C’est un métal « jeune » comparé au fer, au cuivre ou à l’or. D’abord utilisé pour la fabrication des bijoux, puisque rare et précieux, il s’est peu à peu imposé dans une foule de domaines et a participé aux grandes mutations technologiques contemporaines : transports, habitat, alimentation, modes de vie, esthétique… Aujourd’hui, l’aluminium représente un très important secteur industriel ; il est le métal le plus consommé après le fer.

• L’aluminium est trois fois plus léger que l’acier et il est aussi résistant que ce dernier.

• Il offre une très grande capacité de résistance à la corrosion de l’air et de l’eau et une grande longévité sans entretien. L’aluminium ne change pas de dimension et ne se craquelle pas, c’est un matériau parfaitement stable. Il est aussi parfaitement hermétique au vent, à l’humidité ainsi que peu sensible aux variations de températures, ce qui lui vaut d’être le matériau de prédilection pour les emballages alimentaires.

• L’aluminium accepte très bien les traitements de surface et c’est un matériau très malléable, ce qui permet d’en faire un élément de décoration à part entière.

POURQUOI L’ALUMINIUM DOIT-IL ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME ÉCOLOGIQUE ?

D’abord pour ses qualités de durabilité qui se calculent en nombreuses décennies, et pour le fait qu’il remplace avec bonheur le bois et lutte ainsi contre le phénomène de déforestation.
Ensuite parce que ce matériau est particulièrement bien recyclable. Le processus de recyclage débouche de nouveau sur un aluminium de haute qualité qui n’a rien perdu de ses qualités physiques. (Lorsque l’on a détruit le célèbre stade de Wembley à Londres, 96% de l’aluminium a été récupéré !)
Son recyclage coûte 95 % moins cher que de fabriquer de “l’aluminium primaire”, sans compter l’économie de ressources naturelles.

UN SOIN PARTICULIER DANS L’ISOLATION :

On introduit dans les profilés des systèmes de ruptures de ponts thermiques à l’aide de barrettes isolantes… Chez Demeures du Nord, nous exigeons pas moins de 3 chambres isolantes par profilés.
Ajoutés à un double vitrage dont une face « peu émissive » et l’ajout d’un gaz argon dans le vide d’air, l’ensemble offre une isolation thermique et acoustique de très grande qualité !

CHEZ DEMEURES DU NORD, NOUS FAISONS FABRIQUER NOS OUVERTURES EN ALU UNIQUEMENT SUR MESURE !

Contrairement à une majorité de constructeurs qui travaillent avec des fabricants industriels qui livrent des « fenêtres » déjà montées en usine , nous travaillons avec des petites entreprises qui font venir des longueurs de profilés de la part de fabricants haut de gamme comme HEROAL, SCHÜCO ou encore TECHNAL, et qui assemblent les menuiseries en atelier uniquement en fonction des prises de cotes prises directement sur la maçonnerie lorsque le gros œuvre est totalement terminé !
On sait qu’une maçonnerie ne peut être précise au millimètre près. Cette précaution permet alors de fabriquer des menuiseries parfaitement à la mesure de chaque ouverture ! Cela évite, vous le comprendrez, de devoir mettre des joints grossiers entre les menuiseries et la maçonnerie, ou, pire encore, de ne pas avoir assez de jour pour pouvoir appliquer des joints solides.
Ce choix de ces petites entreprises est pour nous une certitude du soin apporté, de leur proximité, et surtout de leur qualité d’un service après-vente efficace et rapide !
Enfin, leur savoir-faire nous permet d’envisager toutes sortes d’ouvertures au cours de l’élaboration de nos projets, jusqu’au plus spectaculaires : choses que nous ne pourrions réaliser au travers de fabricants industriels à « bas prix « qui travaillent avec des standards…

DE BONNES SENSATIONS POUR 2017 …

Pour cette année 2017, je vous souhaite de vibrer pour des projets enthousiasmants et de les voir se concrétiser avec nous !

 

LA RELANCE :

Après plusieurs années de crise économique et une période d’ajustement, il apparait une relance certaine pour nombre d’entreprises en France.
Nous-mêmes, chez Demeures du Nord, nous en avons ressenti les bienfaits depuis déjà plusieurs mois.
C’était inéluctable, et je m’en réjouis : l’objectif de construire est primordial pour une majorité de familles! Les taux sont bas comme jamais, et les prix de la construction ont plus ou moins stagné durant cette période plus compliquée.
Il manquait pourtant un élément essentiel : le bon moral des français ! Or, l’INSEE a pu annoncer à l’été 2016, que ce moral était remonté de 4 points, s’agissant du plus haut niveau depuis 2007, en amont de la crise économique de 2008.

14435083_1216659848403189_2527967788810172574_o

 

NOTRE VOLONTÉ DE CONFORTER NOS SPÉCIFICITÉS :

 

Nous regardons et analysons chacun de nos projets issus de notre bureau d’études. Nous vérifions à chaque fois que chacun d’eux sont en pleine adéquation avec la ligne Demeures du Nord, qu’ils correspondent bien à nos aspirations en termes de modernité et d’évolution.
C’est bien clair : Nous concevons et construisons des maisons de standing. Et c’est tout !
Comme je le martèle souvent, nous nous refusons à construire en sus des modèles de moyens / bas de gamme ! Pas question de devenir un constructeur généraliste en essayant de répondre à toutes les demandes, et en acceptant de réaliser à la fois des maisons de standing, ainsi que des maisons bas de gamme.
Créons ce que nous savons créer ! Attachons-nous à ne nous intéresser qu’à des projets de grande qualité, à travers une symbiose entre architecture et mise en œuvre ! Utilisons les bons réflexes que nous mettons en pratique depuis plus de 25 ans !
Continuons à vous étonner, à nous battre pour vous présenter des maisons d’exception dans une surprenante résultante de qualité-prix.
Proposons, Osons, prenons des risques ! Créons des maisons de caractère : nous ne savons faire que ça !

col-2017

 

LE SUCCÈS DE NOTRE GAMME COLLECTION :

Justement ! Cette gamme que nous avons créée récemment n’est pas du « moyen ou bas de gamme », mais se situe au contraire dans un segment PREMIUM.
Elle a en effet bâti son succès auprès d’une clientèle assez jeune, à la recherche de maisons Demeures du Nord plus compactes, permettant ainsi de se situer dans des prix plus doux. COLLECTION garantit une qualité d’architecture propre à notre savoir-faire, à travers une mise en œuvre identique à notre gamme classique.
Avec COLLECTION, nous étonnons ! C’est pour beaucoup la bonne surprise de constater que l’on peut s’offrir une Demeures du Nord à un prix plus raisonnable que l’on ne pouvait le penser !

kif_0797

 

3 bonnes raisons donc, pour penser avec toute l’équipe de Demeures du Nord, que nous abordons avec optimisme et détermination, une belle année 2017 !

 

DEMEURESDUNORD.COM

MODERNITÉ ET AUTHENTICITÉ : LE CHOIX D’UNE MAISON D’INSPIRATION FLAMANDE…

Conserver les formes et les matières issues de la tradition n’est pas figer !
La conservation de certaines silhouettes architecturales et de différentes matières sont des projections de ce que nous voulons être sur ce qui est. Car nous avons besoin de nous rassurer. C’est clairement ce besoin d’authenticité qui peut nous guider, au contraire d’une villa géométrique dont les formes cubiques se réclament plus d’une architecture internationale.

C’est aussi l’instinct de vouloir respecter le paysage par la bonne intégration et surtout de comprendre qu’historiquement, dans le Nord,  ces briques et tuiles de terre cuite, ces formes de toitures à 40 ou 50°, ont été avant tout inventées pour répondre au climat parfois ingrat de notre région.

dsc00334

C’est peut-être là un enjeu majeur pour les futures décennies ! Je ne veux pourtant pas laisser penser ici que nous devons copier l’architecture du passé. Bien au contraire ! Notre rôle est de continuer à la faire évoluer, à la moderniser plus encore, afin d’être en plein accord avec nos souhaits en terme de mode de vie.

Il nous appartient aussi de continuer à créer des Demeures du Nord élégantes !

Nous abordons l’année 2017. Rêvons que nos futures descendances puissent déclarer un jour, par exemple en 2080 : « Tiens, regarde cette belle maison ! Elle doit sûrement être du début des années 2000 … »  (C’est le cas de la maison présentée ci-dessus.)
Alors, nous aurons rempli une partie de notre mission, en parvenant à laisser des empreintes évidentes issues d’une époque qui se sera voulue à la fois sensible et créative !

DEMEURESDUNORD.COM

LE BÉTON CIRÉ, RÉSOLUMENT TENDANCE …

Le béton ciré crée une ambiance unique dans nos maisons modernes …

Produit inaltérable et pouvant se marier à tous les styles, le béton ciré permet d’obtenir une multitude de teintes, effets et aspects, vous permettant de réaliser un décor unique.
A la fois minimaliste et zen, ces sols proposent un support neutre pour mettre en valeur tapis, mobilier…

bc1
C’est un matériau unique vous permettant de laisser libre court à vos envies. Le béton ciré ou coloré vous permet de choisir le ton que vous souhaitez tout en donnant un aspect authentique et une réalisation unique.
Il y a encore quelques années, le béton ciré n’existait que par la pose d’une épaisse couche de béton gris, dans laquelle au fil du temps se formaient très souvent des fissurations qu’il fallait accepter parce que « dans l’esprit »…
Aujourd’hui, le béton ciré est un habillage très fin. D’environ 3 à 7 mmm d’épaisseur en moyenne. Plus besoin de poncer : ce sont les ingrédients qui en conditionnent le fini !
Il est constitué d’un mélange de chaux, d’argile, de sable, d’eau, auxquels sont ajoutés résines polymériques et pigments afin de le rendre plus résistant.

beton-cire-douche-italienneCe matériau n’a cessé d’évoluer dans le temps pour arriver aujourd’hui au rang de revêtement particulièrement prisé par les décorateurs et architectes d’intérieurs. Chez Demeures du Nord, nous le mettons souvent en avant pour certaines pièces comme le séjour, la cuisine ou même les salles de bains ! C’est aussi une belle solution pour la finition de nos escaliers bétons.

bc-4
bc33Le matériau le plus souvent employé c’est donc le béton ciré fin, avec lequel il est possible d’obtenir de très beaux effets de matière, avec plus ou moins de marbrures par exemple, en fonction des outils de pose utilisés. Il peut être posé aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale. En fonction de l’utilisation que vous en faites, le béton ciré ne sera pas forcément le même.
C’est pour cela que nous conseillons vivement de vous adresser à un professionnel pour obtenir un ouvrage de qualité parfaite !
Les prix oscillent selon les besoins entre 100 et 120€ au m² (prix TTC fourniture et pose ).

 

demeuresdunord.com

 

 Si vous souhaitez recevoir une alerte-mail et être avertis de nos nouveaux articles sur ce Blog, inscrivez simplement votre adresse mail dans la rubrique   « INSCRIPTION NEWS LETTER  »  dans la colonne de droite.

LETTRE À LA PETITE LOUISE …

Bonjour petite fille !

Mon nom est Jeanne.

Cela fait 2 ou 3 fois que je te découvre sur la nouvelle pub Demeures du Nord au travers de beaux magazines.
 Je m’arrête rarement devant des publicités… Je feuillette sans vraiment les regarder, (souvent elles m’ennuient, rarement elles m’interpellent). Mais là, dès que je suis tombée sur ta page, je suis restée « scotchée » !

Comment te dire ? C’est compliqué. En fait, tu es avant tout I-NÉ-VI-TABLE ! On ne peut pas passer à côté de toi sans s’y arrêter !

TEST_11
Ta jolie petite bouille, ton attitude de petite fille boudeuse sur ce grand fond vert-turquoise, me fait complètement fondre !
A ce propos, je constate que tu fais ta fière, mais que tu n’as pas osé te présenter devant nous toute seule ! Tu es venue accompagnée de ton lapin ! Car tu te sens plus forte en équipe, n’est ce pas ma jolie ?

Au fait, comment t’appelles-tu ?  Je ne le sais même pas… Emma ? Chloé ? Louise ? Ou alors Céleste comme les étoiles ? Je ne le saurai peut-être jamais.

Donc, je te trouve carrément CRAQUANTE!  C’est vrai, « tu fais merveilleusement bien ta boudeuse », qui me défie fièrement, droit dans les yeux… J’ai même remarqué que tu fronces les sourcils pour tenter de me terrifier un peu plus. Mais saches bien que tu ne me fais pas peur. Désolée ! Tu sais j’ai près de 35 ans, et des enfants, j’en ai déjà 2 dans ton style : un petit garçon de 5 ans et une  petite fille de presque 8 ans : comme toi, ils ont souvent essayé  de m’impressionner !…

Oui, je te trouve craquante parce que tu es une jolie petite fille, mais qu’en même temps, tu me fais penser à cette attitude (totalement effroyable) qu’ont parfois mes propres enfants et sans doute la plupart des enfants du monde, à vouloir faire peur aux grands!
J’attends d’ailleurs avec impatience tes prochains portraits dans les futures publicités Demeures du Nord ! Tu sauras sûrement m’attendrir à nouveau dans de nouveaux magazines ou sur des affiches dans les rues !

Toi et tous ces enfants, vous avez un peu les mêmes mimiques, les mêmes attitudes souvent surprenantes, les mêmes humeurs. C’est en grande partie pour cela que l’on ne se lasse pas de vous regarder vivre!

Dès que vous vous levez le matin, votre petit théâtre s’ouvre !

Toi, je t’imagine ainsi :

8h, ton petit déjeuner que tu avales, en nous berçant de tes bruits de déglutition, de respiration et de reniflements (parce que ton petit nez est encore encombré ce matin…)

13h, tu boudes (encore) ! Parce que cette fois tu ne veux pas faire la sieste, même si tes yeux se ferment un peu et que d’ailleurs, ça t’énerve ! Et puis à l’école tu as des copines qui n’en font plus des siestes.  Elles !

16h, tu regardes avec inquiétude ton petit chien qui ne lâche pas d’un œil tes biscuits dont tu ne lui laisseras pas une miette ! Aujourd’hui, mademoiselle n’est pas partageuse…

16h30, tu retournes à tes jouets, la bouche bien barbouillée d’un joli mélange chocolat-lait-biscuit. Tu souris à ta maman qui te sourit. Tu ressembles à un petit clown.

19h, tu fais la bagarre avec ton papa. Tu as même emprunté les gants de boxe de ton frère ! Et papa gémit sous tes coups… Il se recroqueville sur lui-même tellement tu es TROP FORTE ! Et plus il crie de douleur, plus tu le frappes en riant à perdre haleine… Tes rires s’entendent dans toute la maison  lorsque papa commence à te faire partout des guilis … (Il faut bien qu’il se défende un peu !)

20h, tu bailles… Tu es allée discrètement récupérer le lapin que tu avais lâchement abandonné dans un coin du salon. Tu le serres fort. Tu t’abandonnes dans les bras de ta maman en suçant ton pouce …

20h15, allongée dans ton petit lit auprès de tes poupées et de ton lapin préféré, tu observes le petit mobile qui tourne au-dessus de toi en émettant  une douce musique dont tu ne connais jamais la fin…

Voilà, tu dors;  ton petit théâtre est fermé !

Tu vois, je suis là devant toi à te regarder et à t’imaginer vivre… Au travers de toi, ce sont un peu mes enfants que je vois. Tous les enfants du monde ! On dirait que les mimiques sont communes à tous les enfants et qu’elles n’appartiennent qu’à eux. Comme toi, des milliers d’enfants de ton âge boudent, rient, crient, baillent, reniflent, et font les petits clowns. C’est ainsi, et c’est très bien comme ça !

abri-bus-louiseDans la publicité, Demeures du Nord parle de Cadres de Vie : au fond, il t’appartient ce cadre de vie, comme à tous les enfants. C’est vous qui donnez vie à la maison, qui la rendez plus belle… Ce sont vous, les enfants, qui gravez dans vos maisons votre petite histoire, comme des traces de bonheur indélébiles. C’est avant tout à cause de vous, (je dirais même grâce à vous) que nous aurons acheté cette jolie maison !

J’avais envie de t’écrire et te dire tous ces sentiments qui me passent par la tête en t’ayant vue sur ce magazine. Tu m’as offert ce petit rayon de soleil particulièrement agréable, en tout cas très attendrissant.
Je t’en remercie petite fille, et je l’espère, à très vite !

Jeanne

 

NOTA:

La petite lettre de JEANNE à LOUISE est (peut-être) imaginaire.

La petite mannequin s’appelle LOUISE

Le photographe de LOUISE est MORGAN LHOMME

Le directeur artistique est DAVID STIENS

Le Studio Photo de JEANNE est WESEETHEWORLD

 

demeuresdunord.com